Reuters

Les favoris à la loupe

Les favoris à la loupe
Par Eurosport

Le 10/04/2010 à 14:04Mis à jour

Après sa victoire sur le Tour des Flandres le week-end dernier, Fabian Cancellara est le favori logique de la 108e édition de Paris-Roubaix, dimanche. Le Suisse aura comme principal adversaire le Belge Tom Boonen, triple lauréat de l'épreuve et double tenant du titre.

LA COTE EUROSPORT.FR
5 étoiles : Fabian Cancellara
4 étoiles : Tom Boonen
3 étoiles : Matti Breschel, Juan Antonio Flecha, Filippo Pozzato, Thor Hushovd, Bernhard Eisel
2 étoiles : Stijn Devolder, George Hincapie, Leif Hoste, David Millar, Tyler Farrar, Bjorn Leukemans
1 étoile : Peter Sagan, Stuart O'Grady, Daniel Oss, Markus Burghardt, Greg Van Avermaet, Jürgen Roelandts, Manuel Quinziato, Lars Boom, Martijn Maaskant, Luca Paolini, Roger Hammond, Frédéric Guesdon, Yohann Offredo, Steve Chainel, William Bonnet, Servais Knaven, Sebastian Langeveld, Bobbie Traksel

    __________________________________________________________________________________________________

    AFP

    "Je veux le doublé". Fabian Cancellara a étalé ses ambitions dans la presse depuis sa victoire sur le Tour des Flandres. Après son festival de dimanche dernier, "Spartacus" est clairement la tête d'affiche n°1 de cette 108e édition de Paris-Roubaix. Dominateur également sur le Grand-Prix E3, le Suisse a les jambes actuellement pour s'octroyer un deuxième succès sur la "reine des classiques", après sa victoire en 2006. Pour la concurrence, le Suisse est au-dessus du lot : "Cancellara est quasiment imbattable quand il est au top", a commenté Frédéric Guesdon, dernier vainqueur français en 1997. "Je suis fatigué dans la tête. Depuis le 13 janvier, j'ai travaillé pour les Flandres. Mais j'ai la condition et je veux le doublé. C'est ce qui me porte. C'est encore un grand voeu que je fais, pour l'histoire de cette course, la passion que j'ai pour elle", a avoué, dans L'Equipe, le principal intéressé. Quelle tactique devra-t-il adopter pour dominer Tom Boonen ? Le lâcher avant l'arrivée sur le vélodrome ? Lui seul a la réponse.

    __________________________________________________________________________________________________

    AFP

    Avec Fabian Cancellara, le Belge de 29 ans est le grand favori de l'épreuve. Triple vainqueur et double tenant du titre, Tom Boonen visera un quatrième succès dimanche. Dominé par le Suisse le week-end dernier sur le Tour des Flandres, l'Anversois, leader d'une Quick Step en demi-teinte sur sa campagne des classiques, est motivé à l'idée de décrocher un troisième pavé de suite dans l'Enfer du Nord et a rendez-vous avec l'histoire. En cas de nouveau triomphe, Boonen égalera le record de son compatriote Roger de Vlaeminck, lauréat de l'épreuve en 1972, 1974, 1975 et 1977. Sa forme actuelle, sa confiance et une équipe dévouée devraient lui permettre d'envisager le meilleur. Habitué aux places de dauphins depuis le début de la saison (Milan-Sanremo, Grand-Prix E3 et donc Tour des Flandres), le champion de Belgique veut inverser la tendance. "Si ça ne passe pas dimanche, je me remettrai au travail pour revenir encore plus la saison prochaine. Le plus embêtant pour moi, c'est de constater que jamais je ne me suis senti aussi bien". Ça promet...

    __________________________________________________________________________________________________

    AFP

    Chez Saxo Bank, il y a Fabian Cancellara... et Matti Breschel. A 25 ans, le Danois a conscience qu'il a le potentiel pour briller dimanche et qu'il a le soutien de son manager, Bjarne Riis, pour y arriver. "Nous espérons que toute l'équipe sera là après Arenberg pour que nous puissions étendre le peloton. Ensuite, nous espérons que Fabian et moi serons encore là dans le final, et nous verrons ce qui peut se passer. Je me sens bien, je n'ai pas besoin de trop forcer", a-t-il expliqué sur cyclingnews. Vainqueur de "A Travers les Flandres", il y a quinze jours, Breschel veut montrer qu'il est plus qu'un lieutenant et que le costume de leader n'est pas trop grand pour lui. Sur Paris-Roubaix, en trois participations, il n'a jamais fait mieux que 10e (en 2009 - 20e en 2008 - 14e en 2007).

    __________________________________________________________________________________________________

    Reuters

    On peut être espagnol et aimer les pavés. Juan Antonio Flecha est de cette race de coureurs. A 32 ans, le coureur de Team Sky est toujours un prétendant à la victoire sur Paris-Roubaix. Edvald Boasson Hagen absent (comme lors du Tour des Flandres), l'Espagnol sait qu'il peut compter sur le travail de son équipe. Vainqueur du Het Nieuwsbald fin février puis 3e du Grand Prix E3, Juan Antonio Flecha espère faire mieux que l'an dernier (6e). Souvent placé (2e en 2007, 4e en 2006, 3e en 2005), l'ancien coureur de Rabobank veut monter sur la plus haute marche du podium.

    __________________________________________________________________________________________________

    AFP

    Dominateur sur Gand-Wevelgem fin mars, l'Autrichien de 28 ans n'a pas été à la hauteur des attentes placées en lui dimanche dernier, sur le Tour des Flandres (16e), malgré une tentative d'échappée avant le Molenberg rapidement contrée par Tom Boonen et Fabian Cancellara. Une nouvelle fois, il sera le leader de HTC Columbia. A ses côtés, Lars Bak, Matt Goss, Martin Velits ou encore Adam Hansen, seul novice de l'équipe sur l'épreuve, se démèneront pour lui. Selon Tristan Hoffman, le directeur sportif, sa formation est capable de rouler avec les meilleurs jusqu'à 60-50 kilomètres de l'arrivée. "Tous savent ce qui les attend. Après, ce sera à Bernie (Eisel) de jouer". En cas d'arrivée groupée sur le vélodrome, Eisel sait qu'il a toutes ses chances au sprint.

    __________________________________________________________________________________________________

    AFP

    Troisième l'an passé, le Norvégien repart à la conquête de Paris-Roubaix. Désigné leader de Cervélo, Hushovd pourra s'appuyer sur de solides coéquipiers, dont le Britannique Roger Hammond, 3e en 2004 et 7e en 2007 mais également le Néerlandais Theo Bos, qui va découvrir l'Enfer du Nord. A la recherche d'une première victoire cette saison, Thor Hushovd a-t-il les jambes pour se l'offrir ce dimanche ? Joker !

    __________________________________________________________________________________________________

    Eurosport

    Forfait pour le Tour des Flandres en raison d'une gastro-entérite, Filippo Pozzato sera, en revanche, bien présent, dimanche sur Paris-Roubaix. La semaine dernière, l'Italien a dû renoncer pour se reposer. Aujourd'hui, la fièvre a disparu. Mais dans quel état de forme se situe celui qui s'était classé 5e du Tour des Flandres et 2e de Paris-Roubaix en 2009 ? Après le Grand Prix de l'Escaut mercredi - "un bon test", selon l'intéressé -, Pozzato est allé reconnaître la course dominicale. Après avoir roulé deux heures jeudi, il a reconnu seize secteurs pavés, vendredi. "Avant d'être malade, j'étais au même niveau que Fabian et Tom. Le moral était bas la semaine dernière parce que j'avais travaillé dur pour ces deux courses. Il est remonté assez haut, mais ce que je ne sais pas très bien, c'est mon niveau physique. Demain, j'espère quand même être dans le final", a-t-il commenté.

    Dimanche, dès 10h35, suivez EN DIRECT la 108e édition de Paris- Roubaix sur notre site.

    0
    0