Cyclisme

"Quand on n’est pas capable de lâcher Boivin ou Vermeersch… ce n’était pas du grand Van der Poel" : l'analyse de Jacky

PARIS-ROUBAIX - Mathieu van der Poel a été très en vue ce dimanche, entre Compiègne et Roubaix. Il a même signé un tour de force marquant, à 70 bornes de l’arrivée, en lâchant notamment Wout van Aert. Mais le leader d’Alpecin-Fenix est tombé sur plus fort que lui, 3e d’une 118e édition remportée par Sonny Colbrelli. Il n’a pas impressionné notre consultant Jacky Durand. Son avis en vidéo.

00:02:39, 03/10/2021 à 17:06