Cyclisme

"Qu’on aime ou pas Gianni Moscon, c’est le vainqueur moral" de la 118e édition de Paris-Roubaix, d'après Jacky Durand

PARIS-ROUBAIX - Gianni Moscon a terminé 4e de la 118e édition de l’Enfer du Nord, dimanche. Mais avant un double incident (crevaison, puis chute), il disposait d’un matelas de plus d’une minute sur la concurrence, à une trentaine de bornes du vélodrome roubaisien. Ainsi, il "était le plus fort" selon notre consultant Jacky Durand, et ce peu importe la (mauvaise) réputation qu’il a dans le peloton.

00:02:08, 03/10/2021 à 17:07