Cyclisme
Paris - Tours

Cinq ans après, Wallays remporte à nouveau Paris-Tours

Partager avec
Copier
Partager cet article

Le coureur belge de l'équipe Lotto Soudal Jelle Wallays savoure sa victoire sur la classique de Paris-Tours

Crédit: Getty Images

ParAFP
13/10/2019 à 16:21 | Mis à jour 13/10/2019 à 16:25

PARIS-TOURS - Après une échappé de 45 km, le coureur belge de l'équipe Lotto Soudal Jelle Wallays a logiquement remporté la 113e édition de Paris-Tours devant Niki Terstra (Total-Direct Energie) et Oliver Naesen (AG2R-La Mondiale). Son deuxième succès sur la "Classique des feuille mortes" après celui de 2014.

Le Belge Jelle Wallays (Lotto-Soudal) a remporté dimanche après-midi la 113e édition de la course cycliste Paris-Tours après une échappée de 45 km. Le Belge avait déjà remporté la "classique des feuilles mortes" en 2014.


Paris - Tours

Paris-Tours dénaturé, Fritsch persiste et signe : "Pourquoi ne pas créer une autre course ?"

14/10/2019 À 14:52

53 kilomètres seul pour un bonheur intense : Wallays s'offre son deuxième Paris-Tours

00:02:42

Il devance le Néerlandais Niki Terpstra (Total-Direct Energie), qui avait déjà fini 2e l'an passé, et le Belge Oliver Naesen (AG2R-La Mondiale) au terme d'une course longue de 217 km qui a traversé des chemins de vigne non goudronnés dans le final.

J'ai eu pas mal de soucis cette saison, finalement je termine bien

Le Français Arnaud Démare (Groupama-FDJ) termine à la 4e position. Jelle Wallays succède ainsi au Danois Soren Kragh Andersen (Sunweb), vainqueur en 2018 de cette classique. "Je me sentais bien depuis le départ de la course, j'ai tout donné et ça s'est bien terminé", a déclaré le vainqueur au micro de France-Télévisions à l'arrivée.

"En 2014, j'étais dans une échappée, aujourd'hui c'était très différent avec le vent de face", a-t-il ajouté en allusion aux rafales qui ont balayé le peloton, jusqu'à provoquer des cassures dès les premières heures de course. "J'ai eu pas mal de soucis (cette saison) mais finalement je termine bien", s'est réjoui le rouleur belge de 30 ans.

Paris - Tours

53 kilomètres seul pour un bonheur intense : Wallays s'offre son deuxième Paris-Tours

13/10/2019 À 15:56
Paris - Tours

Fritsch : "Ça n’a aucun sens de rajouter des chemins de vigne sur Paris-Tours"

10/10/2019 À 13:39
Dans le même sujet
CyclismeParis - Tours
Partager avec
Copier
Partager cet article