Imago

La sale année de Petacchi

La sale année de Petacchi
Par Eurosport

Le 29/09/2006 à 15:00Mis à jour

Entre blessures à répétition, abandons à la pelle, et même crise de nerfs, Alessandro Petacchi a vécu une sale année. L'Italien n'a cumulé que 13 victoires contre 23 en moyenne les trois années précédentes. Il a donc décidé de mettre un terme à sa saison

Alessandro Petacchi connaît bien la loi des séries. Quand tout va bien, tout s'enchaîne. L'Italien a connu trois années fastes (2003, 2004, 2005) avec plus de vingt succès en moyenne. Mais quand tout va mal, les galères s'enchaînent aussi. Fracture de la rotule, fracture à la main, "pétage de plombs" et abandons sur les grands Tour sans le moindre succès, l'année 2006 est à oublier pour l'Italien. La seule épreuve où il a dominé à outrance ses adversaires, c'est le Tour de Basse-Saxe. Cinq victoires, cinq étapes, au sprint bien sûr...

"Je ne suis pas une machine"

Mais cette fois, c'est Petacchi lui-même qui se met hors-jeu. En colère après Danilo Napolitano qui a lui fermé la porte au sprint, l'Italien donne un coup de poing sur le bus de la Lampre alors qu'il s'explique avec son compatriote. Le doigt cassé, il quitte l'Espagne la tête basse. "J'étais très en colère car, après une année difficile, j'avais la possibilité de renouer avec la victoire. Ma rage était tellement grande que j'ai eu du mal à me contrôler. Je suis un homme, pas une machine et j'ai le droit à l'erreur, expliquait-il alors.

Alessandro Petacchi a donc décidé de tirer un trait sur cette année maudite. Une année pourrie jusqu'à la moelle puisque des cambrioleurs ont fait irruption chez lui cette semaine dans son nouveau domicile à Lido de Camaiore. "Je viens à peine d'emménager, ils n'auraient de toute façon pas trouvé grand chose" , se désole-t-il. Le Spezian, qui comptait disputer Paris-Tours le 8 octobre, ne reviendra pas à la compétition avant la Ruta de Sol, le 18 février 2007. Près de cinq mois pour se refaire une santé, et surtout, un moral.

0
0