AFP

Viviani roi de l'omnium devant Cavendish, Boudat cinquième

Viviani roi de l'omnium, Boudat cinquième
Par AFP

Le 16/08/2016 à 00:54Mis à jour Le 16/08/2016 à 02:51

JO RIO 2016 - L'Italien Elia Viviani est devenu champion olympique de l'omnium, l'épreuve la plus complète du cyclisme sur piste, lundi, au vélodrome olympique des JO de Rio. Leader après la première journée, le Français Thomas Boudat a terminé 5e de cette épreuve marathon.

Premier cycliste italien couronné au XXIe siècle, Elia Viviani est devenu champion olympique de l'omnium, l'épreuve la plus complète du cyclisme sur piste, lundi au vélodrome de Rio. Le Britannique Mark Cavendish, médaillé pour la première fois de sa carrière aux JO, a pris la deuxième place devant le champion olympique sortant, le Danois Lasse Hansen.

Vers une polémique Cavendish ?

Viviani a frôlé le pire en étant pris dans une chute, semble-t-il provoquée par Cavendish, dans la première moitié de la course aux points, la dernière des six épreuves au programme de l'omnium. La neutralisation de la course aidant, l'Italien a pu reprendre ses esprits et lutter comme un lion jusqu'au bout. Viviani a participé à dix sprints sur les seize que comporte la course aux points (160 tours, 40 km).

Vainqueur d'étape au Giro l'an passé, le Vénétien court habituellement pour l'équipe Sky. A Londres il y a quatre ans, il avait vu ses espoirs de médaille s'évanouir dans la dernière épreuve (le kilomètre dans l'ancienne formule de l'omnium) qu'il avait abordée à égalité de points avec Hansen, futur vainqueur. Le parcours d'Elia Viviani dans l'omnium : 7e du scratch, 3e de la poursuite, 1er de l'élimination, 3e du kilomètre, 2e du tour lancé, 29 points marqués dans la course aux points.

Le parcours de Mark Cavendish : 6e du scratch, 2e de la poursuite, 7e de l'élimination, 6e du kilomètre, 3e du tour lancé, 32 points marqués dans la course aux points. Le parcours de Lasse Hansen : 1er du scratch et de la poursuite, 18e de l'élimination, 5e du kilomètre, 4e du tour lancé, 40 points marqués dans la course aux points.

Cruel pour Boudat

Le champion du monde 2014 (22 ans) n'a pu venir à bout des travaux d'Hercule, six courses mélangeant sprint et endurance en deux jours. En tête à mi-parcours dimanche soir, il a peiné le lendemain à égaler ses meilleurs temps dans les épreuves chronométrées, le kilomètre et le tour lancé.

Deuxième du classement provisoire après le kilomètre (11e temps), le jeune Girondin a reculé encore après le tour lancé (9e). Jusqu'au cinquième rang, mais à deux points seulement du podium sur lequel était juché Viviani, devant le Britannique Mark Cavendish et le champion olympique sortant, le Danois Lasse Hansen.

Tout restait encore possible dans la course aux points, 40 kilomètres (160 tours) entrecoupés de seize sprints. Mais Boudat, qui voulait tant imiter son aîné Bryan Coquard (2e aux JO de Londres), n'a pu se sortir d'affaire dans sa discipline de prédilection. Le Français s'est bien battu, comme à son habitude. Sans connaître la réussite dans une course compliquée tactiquement et neutralisée quelques minutes, avant la mi-parcours, à cause de la chute du concurrent coréen. Viviani, pris dans cette chute, a frôlé le pire.

Quand il est reparti, l'Italien n'avait plus que quatre points d'avance sur Hansen. Il a lutté, répété les sprints, pour s'adjuger un titre indiscutablement mérité. Viviani s'est ensuite effondré en pleurs, lui qui avait enregistré une cruelle déception à Londres quand il avait vu le podium lui passer sous le nez (6e) dans la dernière épreuve, le kilomètre dans l'ancienne formule de l'omnium.

0
0