Imago

Le chrono final pour Rohan Dennis (BMC), le général pour Michal Kwiatkowski (Sky)

Le chrono final pour Dennis, le général pour Kwiatkowski

Le 13/03/2018 à 16:09Mis à jour Le 14/03/2018 à 00:06

TIRRENO-ADRIATICO - Le contre-la-montre final est revenu mardi au spécialiste Rohan Dennis (BMC) devant Jos van Emden (Lotto NL-Jumbo) et Jonathan Castroviejo (Sky). La lutte pour la victoire finale est revenue finalement sans mal à Michal Kwiatkowski (Sky) devant Damiano Caruso (BMC), avec 21 secondes d'avance. La première grande course par étapes World Tour pour le Polonais.

Copie conforme. Rohan Dennis a remporté l'ultime chrono de Tirreno-Adriatico, ce mardi à San Benedetto del Tronto, comme l'an passé et devant le même adversaire : Jos van Emden (LottoNL-Jumbo, à 4 secondes). Le rouleur australien de la BMC n'a pas été inquiété par les candidats à la victoire finale, qui se sont élancés sur le parcours de 10.05 km dans des conditions atmosphériques défavorables, sur une route mouillée. Dans leur duel à distance, Michal Kwiatkowski (Sky, 12e) a nettement dominé Damiano Caruso (BMC, 37e), de 21 secondes, pour s'offrir son premier succès au classement général d'une course par étapes du World Tour.

Le Polonais de 27 ans n'était pourtant que la troisième option de l'équipe Sky, au départ de la course des deux mers. La méforme de Chris Froome (11e aujourd'hui) l'a propulsé premier joker, avant qu'un problème mécanique de Geraint Thomas, samedi, ne fasse de lui le leader de la formation britannique. Thomas, justement, a également signé un bon chrono final (12e). Le Gallois, quatrième ce matin, accompagne Kwiatkowski (1er) et Caruso (2e) sur le podium du classement général, dont Mikel Landa a été éjecté (6e).

Benoot gagne 4 places

L'autre grand bénéficiaire de cette dernière étape est Tiesj Benoot. Le récent vainqueur des Strade Bianche a signé une belle performance, loin des grands spécialistes, mais devant les nombreux grimpeurs qui le précédaient au classement général. Le polyvalent coureur de la Lotto Soudal a ainsi assuré son maillot blanc (devant Jaime Roson, de Movistar, pour 8 secondes) tout en passant du 8e au 4e rang.

De son côté, Romain Bardet achève Tirreno-Adriatico à la 13e place, après un contre-la-montre correct au vu du contexte (à 1'10" de Dennis), qui lui a permis de passer devant son ancien coéquipier Domenico Pozzovivo (Bahrain-Merida). Le grimpeur d'AG2R La Mondiale n'a pas fait d'étincelles cette semaine, mais ni plus ni moins que Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida, 11e) ou Fabio Aru (UAE Emirates, 12e), par exemple.

Pedersen, demi-surprise, talent complet

Dans la bagarre pour la victoire d'étape, qui s'est donc déroulée en amont de celle pour le maillot bleu, c'est Jonathan Castroviejo (Sky) qui a complété le trio gagnant du jour, 8 secondes derrière Dennis. Il a terminé juste devant Mads Pedersen (22 ans). Le jeune Danois de la formation Trek-Segafredo, vainqueur du Tour du Poitou-Charentes l'an dernier grâce à un énorme contre-la-montre et également bon puncheur, confirme qu'il faut maintenant compter avec lui dans l'exercice chronométré, et ce même au plus haut niveau.

0
0