AFP

Hushovd la voulait !

Hushovd la voulait !
Par Eurosport

Le 02/09/2010 à 12:25Mis à jour Le 02/09/2010 à 18:37

Thor Hushovd (Cervelo) a remporté au sprint la 6e étape du Tour d'Espagne, qui reliait Caravaca de la Cruz à Murcie (151km), jeudi. Le Norvégien a devancé Daniele Bennati (Liquigas) et Grega Bole (Lampre). Le Belge Philippe Gilbert (Omega-Pharma) reste en tête du classement général.

Thor Hushovd est un grand coureur. A quoi le reconnait-on ? Généralement, ce sont ceux qui parviennent à s'imposer régulièrement lors de grands rendez-vous. Le Norvégien fait partie de ceux-là. Pour la douzième fois sur les quatorze grands Tours qu'il a disputés, le sprinteur de Cervelo a décroché (au moins) un bouquet (*). Lauréat de l'étape d'Arenberg lors du dernier Tour de France, Hushovd a donc remis ça sur les routes espagnoles, à Murcie pour être précis.

Le champion de Norvège a réglé un peloton réduit après l'Alto de la Cresta del Gallo (2e catégorie). Incapable de suivre le rythme imposé par la formation Katusha dans l'ascension, certains sprinteurs, Mark Cavendish (HTC-Columbia) et Tyler Farrar (Garmin-Transitions) en première ligne, n'ont pas été en mesure de disputer le sprint. Sur la ligne, Hushovd a devancé l'Italien Daniele Bennati (Liquigas) et le Slovène Grega Bole (Lampre). Le Français Samuel Dumoulin a pris une anecdotique 9e place. C'est la troisième fois que le Nordique s'impose sur la Vuelta, après des succès d'étapes en 2005, à Cuenca, et en 2006, à Leon.

De son côté, le Belge Philippe Gilbert (Omega-Pharme), qui a pris la 7e place à Murcie, a conservé sa précieuse tunique rouge. Avant cette arrivée massive, cette 6e étape avait été marquée par l'échappée de trois hommes : Freddy Bichot (Bbox Bouygues Telecom), Markus Eichler (Milram) et Juan Javier Estrada Ruiz (Andalucia-Cajasur). Ce trio, qui a eu jusqu'à 10 minutes d'avance, n'a pu empêcher le retour du groupe maillot rouge principalement mené par la Cofidis (la Bbox appréciera) puis par Omega-Pharma et Katusha. Le Français a été le premier attaquant de la journée, faussant compagnie au peloton dès le KM 0. Il a également été le dernier coureur à rendre les armes, à 19km de la ligne. Vendredi, la 7e étape proposera 187,1km entre Murcie et Orihuela. Comme ce jeudi, une seule difficulté sera au programme : l'Alto de Hondon, un col de 3e catégorie - que Cavendish et Farrar se rassurent - qui n'aura rien d'insurmontable.

(*) Seules les éditions 2003 et 2005 du Tour de France n'ont pas vu Thor Hushovd remporter une étape.

0
0