AFP

Les favoris au crible

Les favoris au crible
Par Eurosport

Le 27/08/2010 à 10:15Mis à jour Le 27/08/2010 à 21:01

Sans le tenant du titre, Alejandro Valverde, la Vuelta 2010 s'élance de Séville, samedi. La 65e édition s'annonce particulièrement ouverte. Voici les principaux favoris, parmi lesquels on retrouve le Russe Denis Menchov, mais également Frank Schleck, Vincenzo Nibali ou encore Ezequiel Mosquera.

LA COTE D'EUROSPORT.FR

5 étoiles : Denis Menchov

4 étoiles : Frank Schleck, Vincenzo Nibali

3 étoiles : Andy Schleck , Igor Anton, Ezequiel Mosquera, Carlos Sastre, Joaquin Rodriguez

2 étoiles : Roman Kreuziger, David Arroyo, Tom Danielson, Luis Leon Sanchez, Marzio Bruseghin, Christian Vande Velde

1 étoile : Rigoberto Uran, Nicolas Roche, Vladimir Karpets, Xavier Tondo, Ruben Plaza, José Angel Marchante, Thomas Lövkvist, Tejay Van Garderen, Christophe Le Mével, Andrey Kashechkin

___________________________________________________________________________________________

Reuters

De tous les favoris, il est le seul à avoir déjà remporté l'épreuve. Deux fois même. En 2005, deuxième derrière Roberto Heras, le Russe avait finalement hérité de la victoire après le déclassement de l'Espagnol (EPO). Il avait remis ça deux ans plus tard, y ajoutant un succès d'étape, le classement de la montagne et du combiné. Absent depuis sur la Vuelta, Menchov, également lauréat du Giro 2009, part favori à la succession d'Alejandro Valverde. Troisième du dernier Tour de France, le leader de la Rabobank aime les courses de trois semaines. Quid de sa condition actuelle ? Le Russe devrait monter en puissance au fil des étapes.

___________________________________________________________________________________________

AFP

On l'avait quitté, à terre, l'épaule meurtrie, sur les pavés de Sars-et-Rosières. Frank Schleck est de retour. Sa triple fracture de la clavicule oubliée, le Luxembourgeois revient sur le devant de la scène. Aux dires d'Andy, qui a prévu de rouler pour lui, l'aîné des deux frères est en excellente condition physique. Sa relation avec la Vuelta n'a jamais été fameuse, mais tout laisse penser que cette année pourrait le voir briller. Le grimpeur de la Saxo-Bank apprécie le profil de cette 65e édition. La montagne, il aime. Et comme il a montré de réels progrès sur les chronos, tout est permis, même si on doute encore de ses capacités à briller sur une course de trois semaines.

___________________________________________________________________________________________

Reuters

Pour la première fois de sa carrière, l'Italien de 25 ans va découvrir la Vuelta. Troisième du dernier Giro, le Sicilien est un candidat logique à la victoire finale à Madrid. Ses ambitions sont sans limite, son talent également. Sur ce Tour d'Espagne, la Liquigas en a d'ailleurs fait son leader, au détriment du Tchèque Roman Kreuziger, qui n'a pas répondu à toutes les attentes lors de la dernière Grande Boucle mais qui aura tout de même un rôle important à jouer. Coureur polyvalent, Nibali a fait l'impasse du dernier Tour de France pour se préparer pour l'échéance espagnole. Il est prêt.

___________________________________________________________________________________________

AFP

"Frank peut l'emporter. Sur ce Tour d'Espagne, j'aurai l'objectif de me mettre au service de Frank, qui est en bien meilleure condition que moi". Andy Schleck est clair. Pas question de viser la victoire finale à Madrid. Son récent duel avec Alberto Contador a entamé son physique et le Luxembourgeois, deux fois 2e du Tour de France, n'envisage pas de jouer les premiers rôles sur cette Vuelta. Andy n'a plus couru depuis la dernière Grande Boucle. Il devra remettre la machine en route rapidement. Son frère compte sur lui...

___________________________________________________________________________________________

Eurosport

Brillant ce printemps (4e de la Flèche Wallonne, 6e de Liège-Bastogne-Liège), il a articulé sa saison autour de la Vuelta. C'est son rendez-vous. Mais pour cette édition 2010, Igor Anton a enfilé le costume de leader, profitant de l'absence de Samuel Sanchez. L'Espagnol pourra s'appuyer sur une équipe de qualité, avec notamment Amets Txurruka, Egoi Martinez, Gorka Verdugo ou encore le jeune Benat Intxausti. On a hâte de le voir dans les étapes de montagne. "Fuji", victime d'une terrible chute il y a deux ans (fractures de la clavicule et de la hanche), a promis d'y faire le show.

___________________________________________________________________________________________

EZEQUIEL MOSQUERA
Date de naissance: 19/11/1975
Pays : Espagne
Meilleur classement : 4e (2008)
Classement 2009 : 5e

Depuis le début de sa carrière, Ezequiel Mosquera ne prend part qu'au Tour d'Espagne, son équipe étant rarement invitée sur les autres grandes épreuves. Régulier depuis trois ans (5e en 2007 et 2009, 4e en 2008), le Galicien fait une nouvelle fois figure de candidat déclaré au podium de cette édition 2010. Le leader de Xacobeo sait qu'il sera rapidement esseulé au sein de sa formation mais à ses yeux, ce n'est pas un souci majeur. Récent deuxième du Tour de Burgos, Mosquera arrive sur la Vuelta en pleine forme.

___________________________________________________________________________________________

AFP

Cervelo étant dissoute à la fin de la saison, Carlos Sastre a annoncé qu'il rejoindrait Geox en 2011.
Sur le départ, l'Espagnol va donc tenter d'offrir une dernière belle sortie à son équipe. Toujours placé (6e en 2004, 2e en 2005, 4e en 2006, 2e en 2007 et 3e en 2008), mais jamais vainqueur, Sastre espère monter de nouveau sur le podium pour la 65e édition. Absent l'an dernier, le vainqueur du Tour de France 2008 reconnaît néanmoins la supériorité actuelle de son futur coéquipier, Denis Menchov. "Sans vouloir manquer de respect aux autres concurrents, le favori de cette Vuelta, c'est lui", a-t-il confié à Marca. Cette saison, il a déjà participé au Tour de France (20e) et au Tour d'Italie (8e). Sans réelle réussite...

___________________________________________________________________________________________

Eurosport

Véritable leader chez Katusha, Joaquin Rodriguez repart en campagne sur ses terres. Le coureur de 31 ans reste sur deux Tours d'Espagne convaincants (6e en 2008 et 7e en 2009). 8e du dernier Tour de France et lauréat d'une étape (à Mende), "Purito" signe une année 2010 de grande classe (vainqueur du Tour de Catalogne en mars, 6e de Paris-Nice, 2e de la Flèche Wallonne). Celle-ci est loin d'être terminée. Pour parvenir à ses fins, Rodriguez pourra compter sur le Russe Vladimir Karpets, véritable spécialiste des routes espagnoles. Après avoir épaulé Alejandro Valverde à la Caisse d'Epargne, Rodriguez roule désormais pour son compte. Jusqu'à preuve du contraire et jusque-là, ça a plutôt bien marché...

0
0