avant-match

Huesca - Sabiñánigo

Tour d'Espagne - Suivez en live la course de cyclisme sur Eurosport. Cette course se déroule le 24 octobre 2020 et débute à 12:54. Eurosport propose un suivi en direct permettant de connaître les principaux faits et événements.
Consultez également toute l'actualité Cyclisme: compétitions, calendriers, résultats des principales épreuves.

    
30
Simon Farvacque
Temps forts 
 
 Supprimer
18:00 

Au classement général : aucun changement parmi les dix premiers. Dan Martin ayant chuté dans le final, tous les cadors ont été classés dans le même temps.

17:20 

Dan Martin ne semble pas touché. Il franchit la ligne avec du retard sur le peloton, mais celui-ci ne devrait pas se répercuter au classement général, sa chute étant intervenue dans les trois derniers kilomètres.

17:19 

Primoz Roglic lâche tout le monde ! Il termine une seconde avant Felix Grossschartner et quatre secondes avant le reste des favoris.

17:18

Chute de Dan Martin et David Gaudu.

17:18 

Le peloton arrive dans le dernier kilomètre. Movistar emmène.

FINISH

Tim Wellens (Lotto-Soudal) s'impose en puncheur. Guillaume Martin fait 2e à 4 secondes, Thymen Arensman (Sunweb) prend la 3e place à 15 secondes.

300 M 

Wellens en tête, Arensman semble craquer, G. Martin est bien là.

500 M 

Retour de Guillaume Martin dans les roues.

800 M 

Guillaume Martin perd quelques mètres, alors que Tim Wellens a sauté dans la roue de Thymen Arensman.

1 km

Flamme rouge : c'est parti pour cette montée finale... Attaque d'Arensman, depuis l'arrière !

1,5 km 

Faux-plat montant, avant quelques pourcentages dans le dernier kilomètre. Personne n'a encore attaqué dans ce final à trois.

2 km 

Thymen Arensman toujours en tête pour la Sunweb. Guillaume Martin laisse passer Tim Wellens...

2,5 km 

Arensman en tête, il se retourne vers G. Martin et Wellens. Ils commencent à se regarder. Ils peuvent le faire, avec 3 minutes d'avance sur le peloton.

4 km 

L'entente est bonne, jusqu'au bout, entre les trois hommes. Pour rappel : le final est musclé. Sprint à trois en bosse ?

6 km 

Les trois hommes de tête ont 2'52" d'avance. Ils continuent de se relayer, sur ce faux-plat descendant.

10 km

Tim Wellens (Lotto-Soudal), Guillaume Martin (Cofidis) et Thymen Arensman (Sunweb) ont 2'50" d'avance, à 10 bornes de l'arrivée. Ils vont se disputer la victoire, sauf chute ou incident mécanique.

13 km

TOTAL DIRECT ENERGIE ABDIQUE

Romain Sicard se relève, alors que son directeur sportif, Lylian Lebreton, explique à notre micro que la carte Total Direct Energie du jour était Julien Simon. Il espérait recevoir le soutien d'autres formations, dans l'optique de reprendre l'échappée. C'est raté pour cette fois.

14 km 

Le trio de tête va être dans une portion descendante jusqu'à deux bornes de l'arrivée. La pente va alors s'inverser, l'arrivée étant en côte.

15 km

Romain Sicard (Total Direct Energie) continue de dicter le rythme du peloton, à 2'47" de la tête de course.

17,5 km

CLASSEMENT DE LA MONTAGNE : WELLENS PASSE DEVANT

Tim Wellens (Lotto-Soudal) passe en tête au sommet de l'Alto de Petralba (8,7 km à 5,2% - 2e catégorie). Il empoche 5 points et prend la tête du classement de la montagne à Richard Carapaz, pour une unité. Guillaume Martin (Cofidis) passe en deuxième position et marque 3 points, Thymen Arensman (Sunweb), 3e, inscrit un point.

18 km  

Arensman, G. Martin et Wellens sont dans un long tunnel. Leur matelas de trois minutes semble amplement suffisant pour envisager la victoire d'étape.

20 km

3'11" : l'écart est stabilisé par le trio, à deux kilomètres de basculer dans la descente.

20,5 km 

La Jumbo-Visma est bien représentée, juste devant la Movistar, dans le sillage de Sicard, qui continue de reprendre du temps à l'échappée : 3'09".

21 km

Jonathan Hivert (Total Direct Energie) "va bien" après "un début compliqué". De là à avoir l'ambition de gagner aujourd'hui ? Peut-être... En tout cas, son équipe roule derrière l'échappée, par l'intermédiaire de Romain Sicard.

Vidéo - Hivert : "C'était un début difficile, mais je me sens bien"

01:00
21 km 

Encore quatre bornes d'ascension pour le trio de tête, qui compte 3'21" d'avance.

22 km

Sicard étire le peloton, et réduit l'écart à 3'30". L'échappée a perdu une minute en cinq kilomètres.

23 km

SICARD IMPRIME LE RYTHME

Le travail de la Total Direct Energie donne un faible résultat : 3'52" d'écart. Mais, surtout, il ne reste plus qu'un homme pour rouler en tête de peloton, pour la formation française. C'est Romain Sicard qui est à la planche.

24 km

L'écart diminue, alors que les coureurs sont dans la dernière ascension du jour (8,7 km à 5,2%) : 4 minutes de marge pour le trio.

26 km

Sprint intermédiaire : 1. Guillaume Martin (Cofidis) : 4 pts, -3" ; 2. Thymen Arensman (Sunweb) : 2 pts, -2" ; 3. Tim Wellens (Lotto-Soudal) : 1 pt, -1".

27 km

TOTAL DIRECT ENERGIE EN CHASSE

Surprise : Total Direct Energie prend les commandes du peloton. L'échappée compte 4'30" d'avance, à 27 bornes de l'arrivée.

30 km

4 minutes d'avance pour Guillaume Martin (Cofidis), Tim Wellens (Lotto Soudal) et Thymen Arensman (Sunweb), à 30 bornes de l'arrivée. Aucune équipe n'accélère dans le peloton : la tendance est très favorable à l'échappée.

31 km

INEOS Grenadiers arrête de rouler

3'49" d'avance pour l'échappée, à 5 km du sprint intermédiaire et du pied de l'Alto de Petralba. L'équipe INEOS Grenadiers arrête de rouler à l'avant du peloton. La Jumbo-Visma reprend les commandes, sans forcer.

35 km 

Toujours aucune équipe pour relayer INEOS Grenadiers. Cela sent bon pour le trio de tête.

40 km

INEOS Grenadiers a pris les choses en main dans le peloton, quand il y avait douze hommes en tête, dont Sepp Kuss (Jumbo-Visma). Le grimpeur états-unien a depuis été repris, mais la formation britannique a conservé sa place en tête du groupe principal. Elle laisse l'écart augmenter, progressivement : 3'34".

45 km

WELLENS, POIS EN TÊTE

Tim Wellens peut prendre la tête du classement de la montagne ce soir. Il a 14 points, soit quatre moins que le porteur du maillot blanc à pois bleus, Richard Carapaz. Il peut encore engranger cinq unités, en passant en tête du dernier col de la journée.

46 km

3'27" de marge pour le trio de tête, à la bascule. Il reste un 2e catégorie à franchir, avant une arrivée musclée.

48 km

Tim Wellens (Lotto-Soudal) passe en tête au sommet de l'Alto de Fanio (3e catégorie). Il inscrit 3 points au classement de la montagne. Thymen Arensman (Sunweb) en empoche 2, Guillaume Martin (Cofidis) en prend 1.

49 km

3'24" : l'avance de l'échappée croît de manière constante. Encore un kilomètre d'ascension, dans la deuxième côte répertoriée du jour.

50 km

Guillaume Martin (Cofidis), 26e à 10'14", est le mieux classé au sein du trio de tête. L'échappée ne prendra pas une avance immense. Mais cela pourrait suffire, à l'aune du profil du final.

51 km

Les coureurs sont dans l'Alto de Fanlo (6,4 km à 4,4% - 3e catégorie).

52 km

L'écart atteint le seuil des 3 minutes. C'est toujours INEOS Grenadiers qui cornaque le peloton.

54 km

Outre lors des trois cols répertoriés du jour, la route s'élève lors du final, propice à la victoire d'un puncheur. Rappel du profil :

Vidéo - Le profil de la 5e étape : Un terrain idéal pour puncheurs

00:23
56 km

Le Français Alexis Renard (Israel Start-Up Nation) trouve "très intéressant pour (son) premier Grand Tour" d'épauler Dan Martin (2e du général), en course pour un bon classement final.

Vidéo - Vuelta - Alexis Renard : "Dan Martin est très en forme"

01:43
57 km

2'50" : l'écart évolue légèrement à la hausse.

59 km

Passage au sommet de l'Alto de Vio (2e catégorie) :

1. Tim Wellens : 5pts ; 2. Guillaume Martin : 3 pts ; 3. Thymen Arensman : 1 pt.

60,5 km

VASSEUR : "L'OBJECTIF EST DE FAIRE DE GUILLAUME UN GAGNANT"

Six victoires en pro, mais aucune en World Tour : Guillaume Martin (Cofidis) chasse son premer bouquet en Grand Tour, ce samedi.

Vidéo - Martin sur la Vuelta en chasseur d'étape : "L'objectif est de faire de Guillaume un gagnant"

02:18
61 km

2'45" d'écart, alors que la route se cabre à nouveau, après un replat, dans le final de cette ascension.

62,5 km

INEOS Grenadiers roule toujours, même après avoir repris Kuss. Mais sans se donner à fond, visiblement. 2'30" pour Wellens, Arensman et G. Martin.

64 km

Le groupe Bagioli-Kuss est repris par le peloton, sous l'impulsion d'INEOS Grenadiers. Le trio de tête a 2'24" d'avance à 4 bornes du sommet de l'Alto de Vio.

65 km

Timide accélération de Kuss... la pente ne semble pas assez abrupte pour qu'il fasse la différence. Les six coureurs intercalés ont 2 minutes de retard sur la tête de course et seulement 20 secondes d'avance sur le peloton.

66 km  

POINT SUR LA COURSE :

Guillaume Martin (Cofidis), Tim Wellens (Lotto-Soudal), Thymen Arensman (Sunweb) sont en tête ; à 1'35" : Sepp Kuss (Jumbo-Visma), Andrea Bagioli (Deceuninck-Quick Step), Ivo Oliveira (Movistar), Matteo Badilatti (Israel Start-Up Nation), Robert Power et Mark Donovan (Sunweb) ; à 2'22" : le peloton, qui a repris Wright et Sepeda après Scotson, est emmené par INEOS Grenadiers.

66,5 km 

C'est toujours la INEOS Grenadiers de Richard Carapaz (3e du général) qui roule - derrière Sepp Kuss, sans doute -, en tête du peloton.

67 km

1'35" d'avance pour le trio sur ses premiers poursuivants. Scotson est repris par le peloton, à 2'27" de la tête de course.

68 km

Guillaume Martin fait la jonction. Ils sont trois en tête : Martin (Cofidis), donc, Tim Wellens (Lotto-Soudal) et Thymen Arensman (Sunweb).

68 km 

Bagioli et Kuss n'ont pas réussi à lâcher Badilatti, Oliveira et le duo de la Sunweb (Donovan, Power), en protection. Ils perdent du temps par rapport à la tête de la course (1 minute).

69 km 

Thymen Arensman (Sunweb), 2e du Tour de l'Avenir en 2018, est un coureur prometteur, qui débute en Grand Tour, à 20 ans. Il ouvre la route avec Tim Wellens (Lotto Soudal). Guillaume Martin (Cofidis) compte 18" de retard sur eux.

70 km  

26e à 10'14", G. Martin semble en mode chasseur d'étapes sur cette Vuelta. Il est à 19" de Wellens et Arensman. Quelques mètres derrière lui, Kuss et Bagioli ont accéléré.

72 km

Guillaume Martin plafonne à 26" de la tête de course. Attaque de Sepp Kuss au troisième échelon de la course. Le peloton, qui vient d'entamer le premier col du jour, est pointé à 2 minutes.

73 km

Ce matin, tout le monde semblait considérer que l'échappée avait ses chances. Dont Kenny Elissonde, qui a des libertés sur cette Vuelta, au sein de la Trek - Segafredo.

Vidéo - Elissonde : "Si j'ai la possibilité d'attaquer..."

01:40
74 km

Le duo de tête (Arensman-Wellens) a 20" d'avance sur G. Martin, 30" sur le reste de l'échappée et 1'38" sur le peloton, à 2 bornes du pied de la première côte répertoriée du jour : l'Alto de Vio (13,5 km à 4,7% - 2e catégorie)

76 km

Guillaume Martin (Cofidis) sort, en contre derrière le duo de tête.

77 km

Tim Wellens (Lotto-Soudal) et Thymen Arensman (Sunweb) ont pris 20" d'avance sur le reste de l'échappée.

80 km 

Les Sunweb sont trois à l'avant. Ils essaient à tour de rôle de se débarrasser de Kuss et Bagioli, notamment.

82 km 

Autre coureur dangereux au général dans l'échappée : Andrea Bagioli (Deceuninck-Quick Step, 15e à 2'58"'). On s'attaque devant. Bagioli et, surtout, Kuss représentent des poils à gratter pour le reste de l'échappée.

83 km

Stragégie intéressante de la formation du leader, la Jumbo-Visma de Primoz Roglic. Elle a placé Sepp Kuss à l'avant. 6e du général et potentiellement dangereux à long terme, il peut réaliser une belle opération. 1'12" d'avance pour l'échappée. La chasse est assurée par l'équipe INEOS Grenadiers.

Sepp Kuss (Jumbo Visma)
84 km

12 HOMMES EN TÊTE :

Une minute d'avance pour ces douze hommes : Robert Power, Mark Donovan, Thymen Arensman (Sunweb), Sepp Kuss (Jumbo-Visma), Andrea Bagioli (Deceuninck-Quick Step), Guillaume Martin (Cofidis), Ivo Oliveira (Movistar), Matteo Badilatti (Israel Start-Up Nation), Callum Scotson (Mitchelton-Scott), Alfred Wright (Bahrain-McLaren), Tim Wellens (Lotto-Soudal) et Jefferson Alveiro Cepeda (Caja Rural - Seguros RGA).

87 km

Cette fois, le bon coup semble se dessiner. Ils sont douze à l'avant.

91 km

Tim Wellens, notamment, figure dans un groupe de six coureurs qui a 10" d'avance sur le peloton.

92 km

Conditions atmosphériques : ciel relatiement couvert, 16°C et 8 km/h de vent.

93 km 

Encore une vingtaine de bornes de plaine avant les premiers reliefs notables.

97 km

Will Barta (CCC) et Stan Dewulf (Lotto-Soudal), au sein du principal groupe qui a réussi à s'extraire du peloton depuis le début de l'étape. Mais cette échappée de quatorze coureurs a été reprise au 69e km.

La Vuelta 2020 | Stage 5
98 km

Romain Sicard (Total Direct Energie) croit en les chances des baroudeurs pour aujourd'hui. Problème : il n'est pas le seul et les attaques se succèdent sans que personne ne prenne le large.

Vidéo - Sicard : "L'échappée peut enfin aller au bout"

02:02
100 km

100 KM DE L'ARRIVÉE :

Pas d'échappée à 100 bornes de l'arrivée, dans cette étape de moyenne montagne.

101 km

Ide Schelling (Bora-Hansgrohe) et, encore, Rémi Cavagna (Deceuninck-Quick Step) ont pris quelques mètres d'avance... sans succès.

103 km

RAPPEL DU CLASSEMENT GÉNÉRAL :

Primoz Roglic (Jumbo-Visma), tenant du titre et récent 2e de la Grande Boucle, porte (déjà) le maillot rouge après quatre jours de course. Dan Martin (UAE Emirates) est 2e à 5". Richard Carapaz (INEOS Grenadiers), lauréat du Giro l'an passé, complète le podium provisoire, à 13".

104 km

Rémi Cavagna a essayé de s'échapper, il y a quelques instants. Ce matin, avant le départ, il saluait le travail collectif de la Deceuninck-Quick Step, qui a abouti au succès de Sam Bennett lors de la 4e étape, la veille.

Vidéo - Cavagna salue le travail d'équipe : "On n'aurait pas pu faire mieux"

00:58
105 km 

Peloton au complet, à 105 bornes de l'arrivée.

107 km

Cort Nielsen, Dewulf, Cavagna et Amador sont repris. Les nouvelles tentatives sont nombreuses.

108 km 

Quelle bagarre pour la création de l'échappée, en début de course. Le groupe de quatorze qui avait pris les devants n'a jamais compté plus de 40 secondes de marge. Après un regroupement général, ce sont maintenant quatre hommes qui ouvrent la route.

109 km

Magnus Cort Nielsen (EF Pro Cycling) et Stan Dewulf (Lotto-Soudal) - qui était déjà dans la première échappée du jour - rejoignent Cavagna et Amador en tête. Mais le peloton n'est pointé qu'à 9 secondes.

110 km

Rémi Cavagna (Deceuninck - Quick Step) et Andrey Amador (INEOS Grenadiers) passent à l'offensive.

111 km

Hier (vendredi), Sam Bennett (Deceuninck-Quick Step) a été à la hauteur de son statut de favori des sprints massifs sur cette Vuelta. Aujourd'hui, ce ne sont pas les "grosses cuisses" qui sont attendus, pour se disputer la victoire à Sabiñánigo.

Vidéo - Une échappée puis... Bennett comme une balle : le résumé de la 4e étape

01:57
113 km 

REGROUPEMENT GÉNÉRAL :

Woods parvient à rejoindre l'échappée. Mais il ne passe que peu de temps à l'avant de la course, puisque le peloton reprend les quinze hommes de tête, dans la foulée. Tout est à refaire, à 113 bornes de l'arrivée.

115 km

Michael Woods (EF Pro Cycling), ambitieux aujourd'hui, tente de faire le jump, alors qu'il n'y a plus que 23 secondes d'écart.

117 km

COMPOSITION DE L' ÉCHAPPÉE :

14 coureurs en tête : Robert Power, Martin Salmon, Michael Storer (Sunweb), Guillaume Martin, Fernando Barcelo (Cofidis), Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma), Mattia Cattaneo (Deceuninck-Quick Step), Rui Costa (UAE), Omar Fraile (Astana), Romain Seigle (Groupama-FDJ), Will Barta (CCC), Alexander Edmonson (Mitchelton-Scott), Stan Dewulf (Lotto-Soudal) et Pim Ligthart (Total Direct Energie). Ils comptent 30 secondes d'avance, seulement, sur le peloton.

118 km

PROFIL DE L' ÉTAPE :

Aucune côte répertoriée au classement de la montagne n'a été franchie par les coureurs, depuis le départ de la course. Il y en aura trois dans les 75 derniers kilomètres.

Vidéo - Le profil de la 5e étape : Un terrain idéal pour puncheurs

00:23
119 km

POINT SUR LA COURSE :

Un groupe de quatorze coureurs compte une quarantaine de secondes d'avance sur le peloton. Il a pris les devants il y a déjà une heure, mais les équipes EF Pro Cycling et Caja Rural - Seguros RGA ont raté ce coup intéressant, sur une étape qui peut sourire aux baroudeurs, et elles font le forcing pour ne pas laisser filer. Dans le groupe de tête, il y a notamment Mattia Cattaneo (Deceuninck-Quick Step), 21e à 4'16" au général, et Guillaume Martin (Cofidis).

14:11 

Bonjour, bienvenue sur Eurosport.fr pour suivre en direct commenté la 5e étape du Tour d'Espagne, longue de 184,4 km entre Huesca et Sabiñanigo, dont le départ a été donné à 13h.