C’était lui le patron, jusqu’au bout. Primoz Roglic a remporté pour la troisième fois consécutive le Tour d’Espagne, le troisième grand tour de sa carrière. Le Slovène de la Jumbo-Visma a résisté dans le chrono final de Saint-Jacques de Compostelle à l’homme du moment, Magnus Cort Nielsen (EF Education Nippo, + 14'') pour s’offrir sa quatrième victoire d’étape sur cette 76e édition. Thymen Arenseman (DSM, + 52'') complète le podium de ce 21e opus.
Au général, pas de changement dans le Top 5 malgré le coup de poker tenté par Adam Yates (INEOS Grenadiers), parti à fond avant de coincer. C’est donc Enric Mas (Movistar, + 4'42'') et Jack Haig (Bahrain-Victorious, + 7'40'') qui encadreront Roglic sur le podium final. Gino Mäder (Bahrain-Victorious) s’offre le maillot blanc des jeunes, Fabio Jakobsen (Deceuninck-Quick Step) le maillot vert et Michael Storer (DSM) le maillot à pois bleu.
Le film du contre-la-montre
Tour d'Espagne
Rochas : "J’ai beaucoup aimé le panache d’INEOS"
13/09/2021 À 17:42
Suivez une année de sport en vous abonnant à Eurosport

Cort Nielsen avait pourtant tout explosé…

Il aura achevé cette Vuelta comme il l’avait commencée : par un succès et avec le maillot rouge sur les épaules. Comme un symbole de sa domination tout au long de ces trois semaines, Primoz Roglic est allé chercher ce dimanche une 4e victoire d’étape, plus que tout autre coureur, à l’occasion de l’ultime chrono de 33,8km entre Padron et Saint-Jacques-de-Compostelle. Sur un tracé vallonné et bien plus dur qu’il ne le semblait au premier abord, le contre-la-montre a sacré les hommes forts et qui avaient encore de l’énergie à revendre. Deux caractéristiques qui convenaient parfaitement à Magnus Cort Nielsen.
Le Danois a été l’un des hommes forts de ce Tour d’Espagne et a bien cru pouvoir accrocher une 4e victoire d’étape, sur un 4e terrain différent (montagne, sprint, étape pour baroudeurs et chrono) lorsqu’il a pris les commandes à l’arrivée en 44'16''. Largement mieux alors que tous les spécialistes comme Josef Cerny (+1'02'') ou Chad Haga (+ 1'29''), pénalisés par les nombreuses bosses du parcours. Mais ça n’a pas été le cas pour Primoz Roglic, à l’aise sur tous les terrains. Le Slovène a fait la différence dès la première partie, en montée, pour posséder 20'' d’avance sur Cort Nielsen après 13km de course. S’il a perdu du temps ensuite, manquant de peu de se tromper de route avant de se gêner avec Mas (qu’il a rattrapé) dans le dernier virage, le maillot rouge a bien géré son affaire pour conserver 14'' d’avance sur la ligne.

Roglic gobe Mas sur le chrono avant de remporter la Vuelta : son final magistral en vidéo

Le pari perdant de Yates

Après deux sacres à Madrid, Primoz Roglic s’offre cette fois un Tour d’Espagne devant la cathédrale de Saint-Jacques de Compostelle, sa 3e Vuelta consécutive après 2019 et 2020, imitant ainsi Tony Rominger (1992, 1993, 1994) et Roberto Heras (2003, 2004, 2005). Derrière, la lutte pour le podium aura animé cette ultime journée pendant une quinzaine de kilomètres. Si Enric Mas était au-dessus des autres (9e du chrono à 2'04''), Adam Yates a un temps semblé en mesure de renverser Jack Haig pour la troisième place puisqu’il avait déjà repris 25'' de sa minute de retard au premier intermédiaire. Mais le Britannique d’INEOS Grenadiers était parti très vite, trop vite et il a explosé en vol. Il terminera même derrière l’Australien de la Bahrain-Victorious à l’arrivée.
Haig s’offre donc son premier podium en Grand Tour, lui qui venait pour aider Landa au départ, alors que Yates doit se contenter – comme sur le Tour 2016 – de la 4e place, juste devant Gino Mäder (Bahrain-Victorious), révélation de l’épreuve et vainqueur du classement des jeunes. Malgré son excellent chrono (5e), Egan Bernal (INEOS Grenadiers) doit se contenter de la 6e place. Finalement, l’autre grand gagnant du jour est espagnol et se nomme David De la Cruz (UAE Team Emirates), auteur du 11e temps et qui gagne deux places au général pour prendre la 7e place. Côté Français, pas de souci pour Guillaume Martin (Cofidis), qui sauve sans trembler son deuxième top 10 (9e) de la saison en Grand Tour, après sa 8e place en juillet.
Tour d'Espagne
La Vuelta s'élancera d'Utrecht aux Pays-Bas en 2022
13/09/2021 À 10:23
Tour d'Espagne
Molard: "Quand tu cours à côté de Roglic, tu sens qu'il est au-dessus"
06/09/2021 À 17:23