avant-match

EN DIRECT / LIVE.
Carpi - Novi Ligure
Tour d’Italie - 22 mai 2019

Tour d’Italie - Suivez en live la course de cyclisme sur Eurosport. Cette course se déroule le 22 mai 2019 et débute à 12:05. Eurosport propose un suivi en direct permettant de connaître les principaux faits et événements.
Consultez également toute l'actualité Cyclisme: compétitions, calendriers, résultats des principales épreuves.

    
30
Julien Chesnais
Temps forts 
 
 Supprimer
17:28

Valerio Conti (UAE Emirates) conserve le maillot rose.

17:28

Arnaud Démare est le nouveau leader du classement par points. Le Picard ravit le maillot cyclamen à Pascal Ackermann. Un joli lot de consolation.

17:27

Pascal Ackermann (Bora-Hansgrohe) complète le podium devant Elia Viviani (Deceuninck-Quick Step).

17:26 

Ewan remporte sa 2e étape sur le Giro.

17:25

VICTOIRE DE CALEB EWAN ! Le sprinteur australien de Lotto-Soudal s'impose devant Arnaud Démare !

600m 

Guarnieri entre en acton à 600m de la ligne ! Démare n'est pas dans sa roue !

1 km 

La flamme rouge ! Sinkeldam fait son effort de loin ! Attention, le vent est de face !

1,5 km 

Groupama-FDJ se retrouve en tête de peloton mais refuse de lancer le sprint d'aussi loin, sachant qu'il n'y a plus que Sinkeldam et Guarnieri devant Démare.

2 km 

Josef Cerny (CCC) fait un gros effort pour se replacer en tête de peloton et passer un relais. On roule pour Jakub Mareczko, le petit sprinteur italien.

2,9 km 

Dernier virage ! Désormais, c'est tout droit jusqu'à l'arrivée !

3,5 km 

Un kilomètre plus loin, l'ancien champion d'Allemagne est repris par le peloton, mené par CCC.

4,4 km 

ATTAQUE DE KNEES ! Christian Knees (Ineos) tente sa chance à un peu plus de quatre kilomètres de l'arrivée.

4,5 km 

Ça commence à frotter sévère ! Groupama-FDJ pointe son nez en tête de peloton.

6,5 km 

Démare, Ackermann et Viviani sont côte à côte au coeur du peloton. Ewan est placé un peu plus à l'avant, derrière quatre équipiers.

8 km

Voici ce qu'indique le site officiel du Giro concernant le final :"Les 3 derniers kilomètres sont presque en ligne droite, avec des ronds-points peu significatifs. Le dernier virage est à 3 000 mètres de l’arrivée. La dernière ligne droite est longue de 2 800 mètres et large de 7,5 mètres, sur route goudronnée." En gros, les sprinteurs auront droit à une belle autouroute pour leur dernière opportunité de l'emporter avant la montagne.

10 km

Dix kilomètres ! Et on ne sent pas vraiment la tension monter dans le peloton. Cela ne devrait pas tarder...

12 km 

En rose depuis jeudi soir, Valerio Conti connaît une 5e journée en rose très paisible. Les choses se corseront à partir de demain avec la montée du Montoso (1re catégorie), dont le sommet est placé à 32 kilomètres de l'arrivée à Pinerolo.

Valerio Conti, Giro d'Italia 2019
13 km

On roule à 41,5 km/h depuis le départ.

15 km 

Plus que 15 kilomètres ! Lotto-Soudal, Deceuninck-Quick Step, Israël Cycling Academy, Bora-Hansgrohe, Movistar et Mitchelton-Scott sont les six équipes qui occupent la tête du peloton.

18 km

1. Si Arnaud Démare venait à s'imposer tout à l'heure, il deviendrait le premier Français de l'histoire à remporter deux étapes successives sur un Tour d'Italie. Personne n'a jamais réussi cette performance, ni Anquetil, ni Hinault, ni Fignon, ni Bouhanni, dernier Français multiple vainqueur d'étape sur un Giro (3 en 2014).

21 km 

Rien à signaler depuis que les échappés ont été repris. Personne n'a tenté d'attaquer. Le peloton file vers une arrivée massive, comme prévu.

25 km 

FIN DE L'ÉCHAPPÉE ! Après 195 kilomètres d'escapade, le trio de tête vient d'être repris par le peloton, qui roule de front sur une route large. Beaucoup d'équipes se sont mis en action pour placer au mieux leur leader respectif.

27 km 

Marco Frapporti (Androni Giocattoli-Sidermec), Mirco Maestri (Bardiani-CSF) et Damiano Cima (Nippo-Vini Fantini Faizane) se relèvent. Ils vont se faire reprendre de manière imminente.

30 km

Sans que cela nécessite de sprinter, Mirco Maestri (Bardiani-CSF) a remporté le second sprint intermédiaire devant Frapporti et Cima. Ces trois hommes-là marquent des points au classement des sprints intermédiaires, toujours dominé par Cima. Et ils engrangent respectivement 3'', 2" et 1" de bonifications, ce qui n'est d'aucune importance au général.

31 km

LA CHRONIQUE DE FRITSCH. Pour notre consultant Nicolas Fritsch, Primoz Roglic n'a pas encore tué tout suspense alors que le Giro, qui en est déjà à sa moitié, va attaquer la montagne jeudi. "Il a remporté le match aller, mais il reste encore le match retour". Nicolas Fristch n'oublie pas non plus Vincenzo Nibali, qui est aux aguets.

Vidéo - "Roglic est un prédateur au sang froid mais n'enterrons pas Nibali"

05:20
35 km 

Sous la banderole des 35 derniers kilomètres, le peloton n'a plus que 1'05'' de retard.

37 km 

Pour le centenaire de la naissance de Fausto Coppi, le Giro rend hommage au Campionnissimo en faisant étape à Novi Ligure, la ville du quintuple vainqueur du Giro et double lauréat du Tour de France.

40 km 

Le peloton commence à se rapprocher sérieusement. Plus que 1'36'' de retard sur le trio de tête, échappée depuis maintenant 180 kilomètres.

43 km

NEUF ANS APRÈS PINEAU. Dans l'histoire du Giro, le dernier à s'être imposé à Novi Ligure est Jérôme Pineau, le manager de l'équipe Vital Concept-BB Hotels. Le Nantais, qui courait sous les couleurs de Quick-Step, avait réglé une échappée qui avait résisté de justesse au retour du peloton. Il l'avait emporté devant un autre Français, Julien Fouchard.

45 km 

Marco Frapporti est l'homme le mieux placé au sein de l'échappée. L'Italien est 113e à 43'23''. Il ne représente donc aucun danger pour le général.

47 km

EWAN : "J'AI LA PLUS FORTE ÉQUIPE." Ce matin, Caleb Ewan s'est arrêté au micro du Giro d'Italia. Le sprinteur de Lotto-Soudal, vainqueur de la 8e étape à Pesaro, est revenu sur le caractère atypique de ce Giro pour les sprinteurs, quatre d'entre eux ayant déjà levé les bras. "Ce n'est pas courant de voir autant de sprinteurs gagner sur une même course.Je pense que cela dit bien le niveau du sprint aujourd'hui, on ne voit plus un seul homme dominer tous les autres." Et quand il lui a été demandé quelle était l'équipe la plus forte pour épauler un sprinteur, l'Australien a naturellement cité la sienne."Malheureusement, hier, je n'ai pas eu les jambes (4e). Mais j'espère que je serais meilleur aujourd'hui."

Giro d'Italia 2019 - Sprint: Caleb Ewan vs Pascal Ackermann
51 km

Le peloton se rapproche. Plus que 2'16'' de retard. À noter que Bora-Hansgrohe ne collabore pas avec Groupama-FDJ, Deuceninck-Quick Step et Lotto-Soudal en tête de peloton. La chute d'Ackermann de la veille est un bon alibi pour la formation allemande.

56 km

Tout à l'heure, au kilomètre 90, le peloton est passé à Fiorenzuola d'Arda, la ville de Jacopo Guarnieri. Le poisson-pilote n'a pas manqué l'occasion de s'arrêter pour saluer ses proches.

60,5 km 

L'échappé continue à reprendre du temps. Elle compte désormais 3'15'' de marge sur le peloton. Mais cette avance est encore bien trop maigre pour espérer aller au bout de l'aventure.

61 km

Voici le nouveau classement par points après le premier sprint intermédiaire.

63 km 

Interrogé ce matin avant le départ de la 11e étape, Pascal Ackermann affirme qu'il n'a pas envisagé d'abandonner malgré sa très lourde chute de la veille, qui l'a touché sur tout le côté droit. "Si j'arrêtais, je ne serai pas Pascal Ackermann" a affirmé le champion 'Allemagne, avec son habituel grand sourire. "Je n'avais jamais perdu autant de peau ! Mais je dois continuer, les deux semaines qui arrivent vont être les plus dures de ma vie. J'espère que cela se passera bien." En tout cas, il a été en mesure de disputer le sprint intermédiaire à Démare il y a quelques minutes. L'Allemand a certes été battu, mais il montre tout de même qu'il faudra compter sur lui pour le sprint final.

65 km 

DÉMARE NOUVEAU LEADER DU CLASSEMENT PAR POINTS ! C'est confirmé, Démare a devancé Selig et Ackermann au sprint intermédiaire. Il grappille donc deux points sur le champion d'Allemagne, ce qui lui permet de le devancer d'une unité au classement par points. Le Picard a donc virtuellement récupéré le maillot cyclamen. Pour l'endosser ce soir, il faudra qu'il devance Ackermann lors du sprint final tout à l'heure.

66 km

L'échappée a repris quelques secondes. 2'42'' d'avance pour le trio de tête.

67 km

S'il s'avère que Démare a bien la 4e place devant Selig et Ackermann, le Picard ravirait virtuellement le maillot cyclamen à Ackermann. Pour un petit point.

71 km

Démare semble avoir réglé le peloton de justesse devant Rudiger Selig et Pascal Ackermann. Mais on attend la confirmation tant l'écart semble infme entre le Picard et l'habituel poisson-pilote d'Ackermann.

73 km

Damiano Cima (Nippo) a accéléré pour remporter le sprint intermédiaire de San Zenone Al Po. L'Italien conforte ainsi son leadership au classement des sprints intermédiaires.

76 km 

On s'approche du premier sprint intermédiaire. L'occasion pour Arnaud Démare de passer devant Pascal Ackermann au classement par points ? Le peloton se battra pour la 4e place derrière le trio de tête. Si le Français devance le champion d'Allemagne d'une place, il reviendra à égalité. Si ne serait-ce qu'un un coureur s'intercale entre les deux hommes, Démare passera devant. Ce matin, il n'y avait plus qu'un point d'écart.

78 km

Sous l'impulsion des équipes de sprinteurs (Lotto-Soudal, Groupama-FDJ et Deceuninck-Quick Step), l'écart diminue. Plus que 2'25'' de retard pour le peloton.

79 km

Le rythme est un peu plus élevé que la veille. Mais ça reste très tranquille. Les hommes de tête roulent à un peu plus de 42km/h de moyenne depuis le départ de l'étape. Derrière, les hommes au chaud dans le peloton font de la patinette. Lors des deux premières heures de course, Mikel Nieve a développé seulement 115 watts de moyenne. Comme s'il faisait une légère sortie de récupération.

81 km 

UN TRIO D'ÉCHAPPÉS. Sans surprise, ils ont été peu nombreux à vouloir tenter l'aventure ce matin. Trois hommes, tous Italiens et membres d'une équipe de seconde division, sont partis d'entrée et constituent l'échappée du jour : Marco Frapporti (Androni Giocattoli-Sidermec), Mirco Maestri (Bardiani-CSF) et Damiano Cima (Nippo-Vini Fantini Faizane). Leur avance a culminé à six minutes. Elle n'est plus que de 2'57''.

-- 

LE PARCOURS. Comme hier, le tracé est plat comme la main. Les sprinteurs tiennent là une dernière opportunité de s'exprimer avant le début de la montagne. En arrivant à Novi Ligure, le Giro rend hommage à deux des plus grands cyclistes italiens de l'histoire, Fausto Coppi et Costante Girardengo, figures mythiques de cette ville piémontaise.

-- 

Bonjour a toutes et a tous ! Bienvenue pour suivre en direct le final de la 11e étape du Giro. 221 kilomètres sont à couvrir ce mercredi entre Carpi et Novi Ligure.

0 commentaire