Eurosport

Chacun son objectif

Chacun son objectif
Par Eurosport

Le 16/05/2010 à 17:38Mis à jour

Lance Armstrong et Levi Leipheimer, coéquipiers chez RadioSchack, auront chacun des ambitions différentes lors d'un Tour de Californie "New Look" qui débute dimanche à Nevada City: rattraper le temps perdu pour le premier, gagner pour le second.

Mis sur le flanc début avril au circuit de la Sarthe par la pire gastro-entérite de sa carrière, Armstrong avait dû tirer un trait sur de nombreux et précieux jours de course. Au lieu de courir des classiques du calibre de l'Amstel Gold Race, la Flèche Wallonne et Liège-Bastogne-Liège, le septuple vainqueur du Tour de France s'est ainsi retrouvé fin avril dans les montagnes du Nouveau-Mexique à disputer le Tour de Gila, une course à étapes de cinq jours de niveau national.

Le genre d'épreuves où Armstrong, Leipheimer et leur coéquipier Jason McCartney ont pu contrôler tout un peloton à eux trois. Pas vraiment le même genre de bagarre que dans les Ardennaises... Pas non plus la préparation idéale avant le grand rendez-vous de juillet, le Tour de France, où son duel programmé avec l'Espagnol Alberto Contador, son ancien coéquipier, promet beaucoup.

Saxo avec Cancellara

Déjà obligé de renoncer à Milan-Sanremo en mars pour maladie, le Texan est donc en manque de kilomètres en course, ce qu'il va trouver lors des huit étapes du Tour de Californie. Pour sa 5e édition, les organisateurs ont fait le pari de repousser sa date de février à mai, en concurrence avec le Giro, ce qui explique l'absence de nombreuses équipes (pas d'Espagnoles ni de Françaises) et de grands noms autres qu'Américains ou évoluant pour des équipes Américaines. Parmi eux: Fabian Cancellara, Andy Schleck (Saxo Bank), Tom Boonen (Quick Step).

Mais ce changement a permis aux organisateurs de mettre en place pour la première fois une arrivée en altitude (6e étape) et un passage un peu accidenté par la Sierra californienne (5e étape). Et si l'arrivée au sommet n'a pas départagé les meilleurs, le contre-la-montre de 33,6 km à Los Angeles (7e étape) s'en chargera à coup sûr. Triple tenant du titre, Leipheimer, 36 ans, va tenter un quadruplé. Pour l'aider, le directeur sportif de RadioSchack Johan Bruyneel a mis sur pied une équipe expérimentée (37 ans pour Rubiera, 38 pour Armstrong et Horner), où Jani Brajkovic est le seul coureur non trentenaire (26 ans). Son principal rival devrait être son compatriote David Zabriskie (Garmin), en vue au Tour de Gila. Saxo Bank a aussi une belle carte à jouer avec le "rouleur-compresseur" Fabian Cancellara et l'élégant Andy Schleck.

0
0