Eurosport

Coup double pour Gesink

Coup double pour Gesink
Par Eurosport

Le 20/05/2012 à 01:30Mis à jour Le 20/05/2012 à 17:31

Robert Gesink (Rabobank) a pris les commandes du Tour de Californie après son succès lors de la 7e étape, samedi à Mount Baldy. Au classement général, le Néerlandais devance David Zabriskie de 48 secondes avant une courte dernière étape entre Beverly Hills et le centre de Los Angeles (72 km).

Oubliée la fracture du fémur droit qui l'avait tenu éloigné de son vélo en octobre dernier, Robert Gesink s'est envolé au sommet de Mount Baldy. Le coureur Rabobank a démarré dans l'ascension finale, à cinq kilomètres du but pour s'adjuger l'étape-reine du Tour de Californie, longue de 126 km depuis Ontario. Il devance au sprint John Atapuma (Colombia Coldeportes), le coéquipier de ce dernier, Fabio Duarte, prend la troisième place à une quinzaine de secondes. "C'est incroyable, explique le vainqueur du jour. Tout le monde a souffert toute la journée, mais ça a bien marché pour moi. Heureusement que j'ai pu rattraper Atapuma que dans le dernier kilomètre." Grand malheureux du jour, Chris Horner avait tenté le tout pour le tout dans la montée vers la station de ski, obligeant les favoris à se découvrir.

A bientôt 26 ans, Gesink renoue avec le succès en Californie, quatre ans après son dernier succès dans l'épreuve et trois ans après sa dernière venue sur la course où il avait fait ses débuts. "Le Tour de Californie a été ma première course chez les professionnels. Je suis vraiment content, je n'arrive pas à y croire. Il y a tellement de bons coureurs dans cette course", a-t-il déclaré en descendant du podium, sa petite fille de six mois dans les bras. Et d'ajouter: "Je suis de retour. J'ai travaillé très, très dur ces derniers mois. Ça ne porte pas toujours ses fruits au début et c'est difficile pour un coureur qui veut toujours gagner. Maintenant, revenir au plus haut niveau et être devant en montagne comme aujourd'hui, c'est incroyable."

A la veille de l'arrivée au coeur de Los Angeles, le Néerlandais en profite pour délester David Zabriskie du maillot jaune. Leader au matin, l'Américain de Garmin a calé dans la dernière montée. Il accuse désormais 46 secondes de retard sur Gesink avant une courte étape souvent sans enjeu (72 km).

0
0