Getty Images

Encore un show de De Gendt

Encore un show de De Gendt

Le 25/03/2019 à 17:07Mis à jour Le 25/03/2019 à 18:15

TOUR DE CATALOGNE - Le Belge Thomas De Gendt (Lotto Soudal) a signé sa première victoire de la saison au bout d'une échappée au long cours, commencée à six, lundi autour de Calella. L'Allemand Maximilian Schachamnn (Bora-Hansgrohe) a pris la 2e place à 2 min 38 sec et le Slovène Grega Bole (Bahrein) a réglé juste derrière le sprint du peloton.

Décidément, Thomas de Gendt ne cesse de nous surprendre. Echappé dès les premiers kilomètres, le Belge de la Lotto-Soudal a distancé un à un tous ses compagnons de fugue pour aller remporter en solitaire la 1re étape du Tour de Catalogne. Il s’agit de la quatrième de sa carrière sur l’épreuve espagnole. Il s’empare par la même occasion du maillot vert et blanc de leader et comptera mardi près de trois minutes d’avance sur les favoris.

Vidéo - De Gendt a savouré avant d'arriver en vainqueur à Calella

02:03

Près de 70km en solitaire

Historiquement, la 1re étape du Tour de Catalogne a toujours réservé une lutte entre les baroudeurs et les sprinteurs. Mais l’ouverture de cette édition 2019 était bien plus difficile que ces dernières années avec pas moins de trois cols de 1re catégorie Une vraie opportunité pour les habitués des raids en montagne. Pour un Thomas de Gendt donc. Le Belge de la Lotto-Soudal n’a pas tardé à s’échapper puisqu’il a rejoint Alexis Gougeard (AG2R La Mondiale), Luis Angel Maté (Cofidis), Alvaro Cuadros (Caja-Rural), Angel Madrazo (Burgos-BH) et Huub Duijn (Roompot-Charles) en tête de course après seulement une dizaine de kilomètres. Le peloton ne le savait pas encore mais il ne reverra plus le 3e du Giro 2012. Pourtant, tout semblait parfaitement organisé du côté des équipes de sprinteurs lorsqu’elles ont réduit l’écart avec la tête de course à 2’20’’ au pied de l'Alt El Muntanya (1re cat), à 70km de l’arrivée. Mais c’est le moment qu’a alors choisi de Gendt pour s’isoler en tête de course.

Un à un, ses compagnons d’échappée ont dû se résoudre à lâcher prise et lorsque le dernier, Luis Angel Mate, a explosé dans le Coll de Formic (1re cat) à plus de 50km de l’arrivée, on a vite senti que le Belge était dans un grand jour. Malgré le travail des Arkéa-Samsic et des Sunweb notamment, l’écart est soudainement remonté en faveur de l’homme de tête, qui a un temps compté près de 5’ d’avance. Il n’en gardera que 2’38’’ sur Maximilian Schachmann (Bora-Hansgrohe), sorti dans le final grignoter quelques secondes, et 2’42’’ sur le groupe des favoris, réglé au sprint par Grega Bole (Bahrain-Merida). Mais qu’importe. De Gendt s’est avant tout offert son premier succès de la saison, lui qui avait tourné autour sans réussite sur Paris-Nice. Le 4e de sa carrière sur l’épreuve catalane. Logique leader du général, il s’empare également du maillot de la montagne, étant passé en tête de la majorité des cols de la journée. Une journée parfaite.

Vidéo - De Gendt : "J'étais à la limite de mes forces mais il fallait que j'aille au bout"

01:16

Valverde et Bernal envoient un message

Derrière, les favoris se sont avant tout évertués à ne pas perdre de temps sur cette étape parfois piégeuse, notamment dans la descente du Coll Formic, technique et très rapide. Mais personne n’a voulu prendre le moindre risque. C’est finalement dans le final, à l’occasion d’une cassure provoqué par les Bora-Hansgrohe et les Movistar, que pas mal de favoris ont connu un vrai coup de chaud. Mais tout est finalement rentré dans l’ordre. Et la bonne opération du jour dans la course à la victoire finale est du coup à mettre à l’actif du tenant du titre Alejandro Valverde (Movistar). Passé en 2e position au sprint intermédiaire de Vallgorguina devant Egan Bernal (Sky), le champion du monde s’est offert 2’’ de bonifications (1’’ pour Bernal) et occupe - déjà – la 4e place du général. Le tenant du titre ne semble disposé à rendre si facilement sa couronne. Et ça promet du spectacle pour le reste de la semaine.

0
0