La barbe de trois jours, une casquette retournée sur la tête et les traits tirés, Floyd Landis n'en menait pas large lors de la conférence de presse organisée à Madrid. Sans jamais hausser le ton et laissant le plus souvent son avocat s'exprimer à sa place, l'Américain a affirmé et confirmé qu'il ne s'était pas dopé. Face aux médias du monde entier, le vainqueur du Tour de France 2006 a voulu balayer toutes les allégations à son encontre. "Je ne suis pas dopé. Mes niveaux de testostérone sont élevés depuis que j'ai commencé le cyclisme" déclare Landis. "Je demande à ce que ce cas ne soit pas traité comme un cas de dopage. Je vais procéder aux tests et prouver que mes niveaux de testostérones sont naturels et sécrétés par mon corps".

A défaut de paraître à l'aise, Landis souhaite ne pas "être jugé ni condamné" avant l'annonce des résultats. Revenant sur sa victoire dans la grande boucle, le coureur de la Phonax enfonce le clou : "Ma victoire est dûe à des années d'entraînements, mon dévouement au cyclisme et surtout mon rêve de gagner le Tour".

Tour de France
Landis fait appel
23/11/2008 À 17:08

Son avocat s'est déclaré convaincu que la contre-expertise réclamée d'urgence par Floyd Landis au laboratoire français de Châtenay-Malabry allait donner les mêmes résultats que le premier contrôle. Il a réclamé un examen endocrinologique approfondi du coureur qui pourrait prendre "de trois à six mois" et destiné à prouver que Landis génère naturellement un taux élevé de testostérone.

Il s'est dit "surpris" des résultats du contrôle positif, précisant qu'il avait été contrôlé six autres fois pendant le Tour et quatorze autres fois depuis le début de la saison. Interrogé sur l'impact que pourrait avoir sur le Tour de France ce contrôle positif, Landis a estimé que cette question était "hors de (mon) contrôle" et que les conséquences pour le Tour "n'avaient rien à voir" avec lui.

Pour l'instant, l'Américain déclare vouloir poursuivre proprement sa saison en continuant à être "fair-play" et en "conservant le même programme" qu'il s'était fixé.

Tour de France
T-Mobile: Franke balance
31/12/2007 À 12:55
Tour de France
Prudhomme maintient le cap
15/10/2007 À 20:58