Cyclisme
Tour de France

Landis se pose en victime

Partager avec
Copier
Partager cet article
ParEurosport
07/08/2006 à 18:23

Floyd Landis ne lâche pas le morceau. Dans la presse américaine, il contre-attaque en arguant que l'UCI a bafoué ses droits. Il n'apprécie guère d'avoir été averti des résultats de ses deux analyses après les médias, ce qui selon lui l'a empêché d'assurer

"J'ai découvert les résultats de l'échantillon B en lisant la presse", explique Landis qui dit avoir reçu le dossier sur le A un jour et demi plus tôt. Tandis qu'en athlétisme le contrôle positif de Justin Gatlin a été tenu secret pendant trois mois, "j'ai eu seulement deux jours pour réagir au mien", a fait valoir l'Américain. Le président de l'UCI "Pat McQuaid a dit qu'il devait révéler les résultats du mien avant qu'il n'y ait des fuites en provenance du labo".

Le coureur, qui nie s'être dopé, estime que sa plus grosse erreur a été de se défendre dans la presse, donnant ainsi l'impression qu'il arrivait chaque jour avec une nouvelle excuse pour expliquer le taux de testostérone anormal décelé dans son sang. "Ce ne serait jamais arrivé si l'UCI ou l'Agence mondiale antidopage avaient suivi leurs propres règles", souligne-t-il. Dans des entretiens aux chaînes de télévision NBC et ABC, lundi, l'Américain a de nouveau fustigé l'attitude des deux institutions.

Tour de France

Landis fait appel

23/11/2008 À 17:08

"Contrôlé huit fois"

"Le gros problème, depuis le début, c'est que les personnes effectuant les contrôles ne respectent pas leurs propres règles et protocoles et ont rendu tout cela public avant que j'aie eu la chance de comprendre ce qui se passait". Pour l'Américain, ce n'est pas son échappée dans la 17e étape de la Grande Boucle qui est anormale, mais les résultats du test pratiqué ce jour-là qui le sont.

"J'ai fait plus de 20.000 kilomètres d'entraînement pour le Tour. J'ai gagné le Tour de Californie, Paris-Nice et le Tour de Georgie. J'ai été contrôlé huit fois pendant le Tour, quatre fois avant cette étape et trois après, dont trois étaient des contrôles sanguins. Aucune personne normale ne prendrait de la testostérone juste pour un jour. Ca ne marche pas comme ça", se défend-il encore. Landis a de nouveau formellement démenti avoir utilisé des substances illicites. Il assure toujours n'en avoir jamais pris.

Tour de France

T-Mobile: Franke balance

31/12/2007 À 12:55
Tour de France

Prudhomme maintient le cap

15/10/2007 À 20:58
Dans le même sujet
CyclismeTour de France
Partager avec
Copier
Partager cet article