Les Pyrénées à la folie

Les Pyrénées à la folie
Par Eurosport

Le 02/07/2010 à 13:56Mis à jour Le 02/07/2010 à 16:36

Troisième et dernier volet de notre présentation du parcours du Tour de France 2010. Gros plan sur la troisième semaine, qui sera évidemment marquée par l'omniprésence du massif pyrénéen. Pour célébrer son centenaire, les organisateurs y ont concocté pas moins de quatre étapes.

From Official Website

Bienvenue dans les Pyrénées. Il vaut mieux les aimer car cette année, elles se taillent la part du Lion. Pour le centenaire du massif dans le Tour de France, les organisateurs ont souhaité renforcer la présence pyrénéenne sur le parcours. Résultat, pas moins de quatre étapes. La première, à une semaine de Paris, est marquée par l'arrivée au sommet à Ax 3 Domaines. La station de ski d'Ax-les-Thermes a déjà accueilli trois fois le Tour, dont une mémorable victoire de Carlos Sastre en 2003, pendant que Jan Ullrich mettait Lance Armstrong au supplice. Sans grand relief pendant 140 kilomètres, le tracé s'emballe dans le final avec l'enchainement du terrible Port de Pailhères (8% de moyenne pendant 15 kilomètres) et de la montée finale vers Ax. Classée en 1re catégorie, elle offre des pourcentages suffisamment élevés pour une explication au sommet. Impossible que ça ne bouge pas entre les gros bras.

_____________________________________________________________________________________________________________

From Official Website

Deuxième volet de la quadrilogie pyrénéenne. Pas d'arrivée au sommet cette fois, mais une nouvelle possibilité de procéder à une importante sélection. Le morceau de choix du jour, c'est évidemment le Port de Balès, précédé du seul Portet d'Aspet (2e catégorie), trop loin de l'arrivée pour jouer un rôle majeur. Le Port de Balès est un col extrêmement difficile, avec plus de 8% de moyenne sur les 12 derniers kilomètres. Un vrai monstre, même s'il ne porte pas la même charge historique que l'Aubisque ou le Tourmalet, puisqu'il n'a été escaladé qu'une seule fois, il y a trois ans. Mais il mérite amplement son classement en Hors catégorie. Au sommet, il restera 21 kilomètres avant l'arrivée à Bagnères-de-Luchon. 21 kilomètres d'une descente extrêmement technique, sur une route souvent étroite. Ceux qui auront décroché au sommet ne reviendront pas.

_____________________________________________________________________________________________________________

From Official Website

Avant une journée de repos aussi salutaire que compliquée à gérer, le peloton arrive à Pau pour la 58e fois de son histoire. Voilà une étape en forme de "best of" historique des Pyrénées. Dans l'ordre, Peyresourde (1e catégorie), Aspin (1re catégorie), Tourmalet par la Mongie (HC) et Aubisque via le marchepied géant du Soulor (HC). Un quatuor mythique, qui a fait la légende de ce massif. Seul "problème", ces quatre difficultés majuscules sont situées dans les 140 premiers kilomètres de l'étape. Il en restera encore plus de 60 avant de rallier la capitale béarnaise. Sur le papier, c'est beau, c'est prestigieux. Sur la route, quel favori osera tenter quelque chose dans le Tourmalet ou dans l'Aubisque? Surtout au regard du menu dantesque de cette dernière semaine, qui offre tant d'autres possibilités de passage à l'acte. Certes, c'est sur un tracé à peu près similaire qu'Eddy Merckx avait accompli ce qui reste peut-être le plus grand exploit de l'histoire du Tour, en attaquant de très loin avant de gagner à Mourenx avec une avance considérable en 1969. Mais y a-t-il un Merckx dans le peloton?

_____________________________________________________________________________________________________________

From Official Website

Last but not least. La quatrième et dernière étape des Pyrénées est aussi la plus glamour avec cette arrivée majestueuse au sommet du Tourmalet. La grande question, c'est d'abord dans quel état sera le peloton après deux semaines et demie de course et trois étapes déjà dantesques dans les Pyrénées. Si le classement général reste ouvert, il faut s'attendre à une formidable bagarre sur les pentes du Tourmalet. Ce sera, alors, à n'en pas douter, le grand moment de cette 97e édition. Dans le cas contraire, le risque d'assister à une neutralisation comme au Ventoux l'an dernier n'est pas à écarter. Mais c'est tout de même peu probable. Avant le Tourmalet, il faudra se farcir deux cols de 1re catégorie, Marie-Blanque et le Soulor, entrecoupés de bonnes portions de vallées.

_____________________________________________________________________________________________________________

From Official Website

Tous ceux qui détestent la montagne et qui auront survécu à ces quatre infernales journées, vont accueilli avec un énorme soulagement cette remontée vers Bordeaux. Pour eux, le plus dur est fait. Ils verront Paris. Les sprinters encore présents vont vraisemblablement revenir sur le devant de la scène. Pas une seule difficulté au programme de cette 18e étape. Traditionnellement, Bordeaux accueille un sprint. Mais combien de sprinters seront encore là? Si tout le monde est au bout du rouleau et qu'aucune équipe n'a l'envie ou la force de rouler, une échappée peut aller au bout.

_____________________________________________________________________________________________________________

From Official Website

A l'exception du prologue de Rotterdam trois semaines plus tôt, voici le seul exercice chronométré du Tour 2010. C'est peu et tardif. Compte tenu de ce qui aura précédé dans les Pyrénées, on peut imaginer que l'affaire sera pliée avant ce contre-la-montre au coeur des vignes du Médoc. Il ne servirait alors qu'à valider la hiérarchie, voire à la modifier à la marge. Mais sait-on jamais... Le décor est majestueux, devant les plus grands châteaux, Cantenac ou Margaux par exemple. Le profil de ce chrono girondin est en tout cas taillé pour les purs spécialistes, sans grande difficulté sur les 52 kilomètres du parcours. Grand braquet au programme, quasiment dès le départ. Comme toujours, la fraicheur jouera un grand rôle. Un grand rouleur cramé au bout de trois semaines ne dominera pas forcément un rouleur correct qui a encore des réserves. D'où des surprises, parfois.

_____________________________________________________________________________________________________________

From Official Website

Voilà, c'est fini. C'est jour de fête, de libération. Ce n'est pas le jour le plus long, en revanche. 102 kilomètres, il faut remonter à plus de 20 ans pour trouver trace d'une étape en ligne plus courte (en dehors de celles qui ont été raccourcies pour raisons climatiques). Le peloton passera du coup la moitié de l'étape sur les Champs-Elysées, pour un final toujours spectaculaire et prestigieux. Comme à Bordeaux 48 heures plus tôt, les sprinters encore dans le coup voudront finir en beauté. Peut-être que le maillot vert se jouera là, lui aussi. Pour tous les autres, les objectifs seront derrière, même s'il y aura quelques courageux pour mener une échappée au bout sur les Champs, fait rarissime toutefois depuis 35 ans.

0
0