Reuters

Kolobnev contrôlé positif et exclu

Kolobnev contrôlé positif et exclu
Par Eurosport

Le 11/07/2011 à 20:23Mis à jour Le 12/07/2011 à 09:39

Alexandr Kolobnev (Katusha) a été contrôlé positif à un diurétique (hydrochlorothiazide) lors de la 5e étape du Tour de France, une substance interdite à cause de ses effets masquants. Le coureur russe a été exclu de la Grande Boucle.

Epargné jusqu'ici par les affaires de dopage, le Tour de France 2011 est touché par son premier scandale. Alexandr Kolobnev (Katusha) a été contrôlé positif à un diurétique (hydrochlorothiazide), un produit masquant et interdit. Ce "résultat d'analyse anormal" dans l'échantillon A des urines du coureur a été confirmé par l'UCI, qui précise dans un communiqué que le contrôle a été effectué le 6 juillet, jour de la cinquième étape. Le coureur de Katusha a été exclu dans la foulée selon des sources officielles citées par l'AFP.

L'UCI n'a pas suspendu Kolobnev en raison de la nature de la substance. Selon les règles anti-dopage de l'UCI, si un coureur parvient à expliquer comment une telle substance a pu être détectée dans son corps, il peut ne recevoir qu'un avertissement et une pénalité de temps. L'instance internationale indique cependant dans un communiqué qu'elle laisse le soin à Katusha d'exclure son coureur "afin de préserver la sérénité de la compétition". En 2008, le pistard Belge Iljo Keisse avait déjà été contrôlé positif à l'hydrochlorothiazide. Si sa fédération avait blanchi le coureur, l'UCI avait fait appel de la décision avant que le TAS ne suspende Keisse pour deux ans.

Kolobnev, âgé de 30 ans, professionnel depuis 2002, avait été médaillé d'argent aux Championnnats du monde sur route en 2009 et compte plusieurs places d'honneur dans les classiques: 3e du Tour de Lombardie en 2009, 6e de l'Amstel Gold Race la même année et 2e de Liège-Bastogne-Liège en 2010. Echappé lors de la 8e étape sur ce Tour 2011, Kolobnev pointait au 69e rang au général à 22'15" de Thomas Voeckler.

La gendarmerie a passé une partie de la soirée à l'hôtel de l'équipe Katusha, le château de Salles, où ils ont mené des perquisitions. Le coureur a quitté l'endroit dans une voiture de son équipe. Sergei Outschakov, un des porte-paroles, a déclaré à l'agence britannique Reuters que le coureur avait été exclu "en conformité avec le règlement intérieur de l'équipe", ajoutant qu'il aurait à "dédommager l'équipe pour avoir terni son image, une fois que l'affaire sera close". L'organisation du Tour précise ne pas avoir demandé l'exclusion de Kolobnev. Celle-ci avait été suggérée par l'UCI à l'employeur du coureur "afin de préserver la sérénité de la compétition".

0
0