AFP

L'inconnue dans la maison sprint

L'inconnue dans la maison sprint
Par Eurosport

Le 29/06/2011 à 16:00Mis à jour Le 29/06/2011 à 18:44

Nombreux seront les coureurs à briguer la succession de l'Italien Alessandro Petacchi pour le maillot vert du Tour 2011. Nouveau règlement oblige, avec notamment un seul sprint intermédiaire à chaque étape, les équipes de sprinters vont devoir se creuser les méninges.

LA COTE

5 étoiles: Mark Cavendish, Alessandro Petacchi, Thor Hushovd
4 étoiles:
Tyler Farrar
3 étoiles:
Tom Boonen, José Joaquin Rojas, André Greipel
2 étoiles:
Matthew Goss, Gerald Ciolek, Dennis Galimzyanov, Philippe Gilbert
1 étoile:
Romain Feillu, Edvald Boasson Hagen, Geert Steegmans, Borut Bozic, Ben Swift, William Bonnet, Grega Bole

Pour cette édition 2011, les organisateurs ont décidé de changer quelques habitudes. La principale innovation est la mise en place d'un nouveau barème pour le calcul du classement par points. En effet, il n'y aura plus qu'un seul sprint intermédiaire par étape. Récompensant les 15 premiers (20 points et 1500 euros pour le coureur qui passera en tête), celui-ci a souvent été placé à mi-course, mais parfois également après quelques difficultés. Et cela a son importance. Le sprint intermédiaire va, de facto, devenir beaucoup plus important que les années précédentes, avec des stratégies de course probablement différentes selon les étapes.

Reuters

Petacchi, la passe de deux ?

Tenant de la précieuse tunique, Alessandro Petacchi va tenter de conserver son bien. Emmené par son poisson pilote et vieux compère, Danilo Hondo (37 ans), le sprinter de la Lampre a déjà battu le Britannique (à quatre reprises). Le Spézian a également montré, ces dernières années, de réels progrès en montagne. Cavendish ne peut pas en dire autant. Un autre coureur qui passe bien les cols et qui pourrait profiter du nouveau système de points ? Thor Hushovd aura pour objectif de glaner un troisième maillot vert, après ceux glanés en 2005 et 2009. En retrait en début de saison, le Norvégien de Garmin-Cervelo a (enfin) ouvert son compteur lors du Tour de Suisse. Talentueux mais vieillissant, le champion du monde n'est pas souvent rentré bredouille (8 victoires d'étapes) depuis sa première participation sur la Grande Boucle en 2001.

Eurosport

Terminons avec Philippe Gilbert. Est-il utopique de voir le Belge d'Omega Pharma, invaincu depuis le mois d'avril, en vert sur les Champs ? Ne nous emballons pas, l'homme n'étant pas venu pour ça. Mais il n'est tout de même pas impossible de le voir troquer son maillot de champion de Belgique pour du vert au moment d'aborder les Pyrénées. Un scénario qui n'a rien de fantasque si l'on se penche sur le profil de la première semaine de course, favorable à ses caractéristiques.

Barème sprint intermédiaire :
Pour les 15 premiers : 20 (points)-17-15-13-12-10-9-8-7-6-5-4-3-2-1

Barème arrivée d'étape :
Etape de plaine (pour les 15 premiers) : 45 (points)-35-30-26-22-20-18-16-14-12-10-8-6-4-2
Etape de moyenne montagne (pour les 15 premiers) : 30-25-22-19-17-15-13-11-9-7-6-5-4-3-2
Etape de haute montagne (pour les 15 premiers) : 20-17-15-13-11-10-9-8-7-6-5-4-3-2-1
Contre-la-montre individuel (pour les 15 premiers) : 20-17-15-13-11-10-9-8-7-6-5-4-3-2-1

0
0