Janvier 2011, présentation d'Europcar. Pierre Rolland se cale dans un coin aux côtés de son pote Cyril Gautier, l'un des autres espoirs du Team Europcar, loin des caméras happées par Thomas Voeckler et répond aux quelques journalistes qui voient de plus en plus en lui un énième talent gâché, une nouvelle star potentielle cramée avant même d'avoir brillé.
2012, présentation d'Europcar. Toujours dans un coin, Cyril Gautier est orphelin de son compagnon de chambré durant la saison. On distingue à peine Pierre Rolland noyé sous des vagues de micros et de caméras. Aveu du principal intéressé : "Oui, il y a un avant et un après Alpe d'Huez." La nouvelle "rockstar" (copyright Lance Armstrong) du peloton est entrée dans une autre dimension l'été dernier. Le voilà qui porte de nouveau les espoirs de tout un pays qui rêve de voir un Français sur la plus haute marche du podium à Paris. Un fantasme nourri par Jean-René Bernaudeau qui déclarait en novembre que Pierre Rolland gagnerait le Tour un jour.
Jeudi, le maillot blanc de la dernière grande boucle s'est attaché jeudi à tempérer l'enthousiasme qui escorte désormais chacune de ses sorties depuis qu'il a dompté les 21 lacets le 22 juillet dernier. Morceaux choisis : "Il ne faut pas s'attendre cette année à ce que je passe de la 11e à la première place du général sur le Tour. Il y a des marches à respecter." Tout juste admet-il : "Le Tour 2011 a agi comme un déclic. Et dans le cyclisme, la confiance, ça n'a pas de prix."
Cyclisme
Voeckler: "Sans objectif, pas sans ambition"
26/01/2012 À 16:52

Pierre Rolland Eurocar Stage 19

Crédit: AFP

"Pierrot, c’est surtout l’avenir"
Conscient d'avoir peut-être fait des erreurs dans le passé, l'ancien grand espoir du Crédit Agricole s'est imposé un tableau de marche et s'y tiendra quoiqu'il en soit. Le leadership sur le Tour 2011 ? Pierre Rolland s'est décomplexé dans l'ombre du maillot jaune de Thomas Voeckler en 2011 et ne semble pas encore prêt à voler de ses propres ailes : "Être leader, ce n'est pas que sur le vélo. Il faut beaucoup de qualités, c'est un état d'esprit, entrainer toute une équipe. On verra si j'en suis capable. Pour l'instant, je suis loin de jouer la gagne sur le Tour." Les 96 kilomètres de contre-la-montre prévus en juillet ne faciliteront pas la tâche du longiligne grimpeur qui manque encore de puissance dans l'exercice solitaire. Voeckler, lui aussi, veut donner du temps à son coéquipier. Et expédie le problème du partage du leadership à Europcar en deux phrases : "J'ai 33 ans au mois de juin, je suis le présent. Pierrot (Rolland), c'est le présent et surtout l'avenir."
Cette prudence affichée n'est pas qu'un moyen de se protéger ou de duper la concurrence. Elle a aussi des raisons médicales. Hubert Long, le doc du Team Europcar, l'explique très facilement : "Pierre a des qualités physiques au-dessus de la moyenne. Il s'améliore d'année en année. Physiquement, il a encore des points faibles comme le contre-la-montre. En 2012, il sera encore trop juste pour jouer la gagne. En revanche, en 2013, il aura, physiologiquement, atteint son apogée. Il pourra dès lors viser la première place à Paris." Le sujet n'est en tout cas pas tabou du côté des Vendéens. Le Team programme son grimpeur pour 2013. Si tout se passe bien, la prochaine présentation de l'équipe, l'an prochain, devrait être savoureuse et Cyril Gautier pourrait bien se sentir de plus en plus seul. 

rolland europcar

Crédit: AFP

Cyclisme
Europcar, le miracle permanent
26/01/2012 À 11:09
Tour de France
LeMond frustré, der d'Indurain, Voeckler héroïque : Il se passe toujours quelque chose à Luz-Ardiden
14/07/2021 À 21:30