Eurosport

TOUR DE FRANCE - Chris Froome ne portera pas le maillot jaune sur la 7e étape

Il n'y aura pas de maillot jaune sur cette 7e étape : Froome a choisi de ne pas le porter

Le 10/07/2015 à 09:28Mis à jour Le 10/07/2015 à 09:42

TOUR DE FRANCE - Chris Froome, deuxième du classement général, a choisi de ne pas porter pour cette 7e étape le maillot jaune du Tour de France, laissé vacant par l'abandon annoncé de l'Allemand Tony Martin. Il n'y aura donc pas de maillot jaune sur cette 7e étape du Tour 2015.

Si vous habitez entre Livarot et Fougères et que vous vous rendez sur la route du Tour de France vendredi, ne cherchez pas le maillot jaune au passage du peloton. Vous ne le verrez pas, il n'y en aura pas. Après l'annonce de l'abandon de Tony Martin, qui a franchi la ligne d'arrivée en leader de ce 102e Tour jeudi soir mais avec une clavicule fracturée, Chris Froome, son dauphin au classement général, a annoncé vendredi matin qu'il ne porterait pas la tunique dorée.

Dans la soirée de jeudi, ASO, organisateur du Tour de France, avait expliqué que la décision de porter ou non le maillot jaune incombait au seul Chris Froome. "Le règlement ne prévoit pas d'obligation en pareil cas", avait expliqué à l'AFP le directeur de course, Thierry Gouvenou. Mais Froome a pris la décision la plus logique qui soit. Il n'est que deuxième du classement général à l'issue de la 6e étape et, même si Martin est non-partant ce vendredi, le leader de l'équipe Sky n'avait pas de réelle légitimité à endosser dès vendredi ce maillot.

Le précédent LeMond-Sorensen

Froome suit là une forme de tradition qui veut que, lorsque le maillot jaune quitte la course contre son gré, celui qui en hérite par défaut refuse de le porter le lendemain. Un maillot jaune, ça se gagne à la pédale. En 1991, dans des circonstances similaires, Greg LeMond avait ainsi choisi lui aussi de ne pas être en jaune au lendemain de la chute de Rolf Sorensen à Valenciennes. Comme Martin, le Danois avait réussi à finir l'étape et à sauver son maillot mais sans pouvoir continuer la course.

En 1971, Eddy Merckx était même allé plus loin. Alors que Luis Ocana avait chuté dans la descente du col de Menté, le Belge avait pris le maillot jaune à l'arrivée de l'étape, ce qui n'était pas le cas de LeMond en 1991 ou de Froome cette année. Mais Merckx avait refusé de porter un maillot qui, à cet instant, n'était pas tout à fait légitime à ses yeux.

Ce sera la première fois depuis huit ans que le peloton s'élance sans maillot jaune. En 2007, ce n'est pas une chute mais une mise hors-course de Michael Rasmussen, par le fait de sa propre équipe (Rabobank), qui avait laissé la Grande Boucle sans leader officiel à quelques jours de l'arrivée. Alberto Contador avait alors attendu l'arrivée de l'étape suivant pour se parer de jaune. Comme le fera, peut-être, Chris Froome ce vendredi soir en Bretagne.

0
0