Getty Images

Le parcours à la loupe : Haute montagne, 2000m et Champs-Elysées, une fin en apothéose

Le parcours à la loupe : Haute montagne, 2000m et Champs-Elysées, une fin en apothéose

Le 04/07/2019 à 10:17Mis à jour Le 04/07/2019 à 14:04

TOUR DE FRANCE 2019 - D'ici le Grand départ de Bruxelles samedi, nous vous proposons de décortiquer étape par étape le tracé de la 106e édition du Tour. Ultime volet, ce jeudi, avec la troisième semaine de course.

Etape 16

Date : Mardi 23 juillet
Départ : Nîmes
Arrivée : Nîmes
Distance : 177 km
Type : Plaine

Au lendemain du dernier jour de repos, les coureurs reprendront le rythme tranquillement autour de Nîmes. Une seule ascension répertoriée, une distance raisonnable : idéal pour se remettre en selle. Mais attention aux pièges possibles. Souvent soumise au vent, la région est propice aux bordures et le retour vers Nîmes pourrait en être l'occasion. Attention également à la montée de 2,5km à 4% à 13km de l'arrivée qui devrait en plus étirer le peloton.

Le profil de la 16e étape du Tour de France 2019

Etape 17

Date : Mercredi 24 juillet
Départ : Pont du Gard
Arrivée : Gap
Distance : 206 km
Type : Moyenne montagne

Gap est un habitué du Tour de France. La capitale haute-alpine est surtout traditionnelle des étapes de transition pré ou post-Alpes. Si elle offre rarement un opus montagneux, on n'y a jamais une arrivée massive. Et ça devrait être encore le cas cette année. L'ascension du Col de la Sentinelle (5km à 5%) à 8,5km de l'arrivée devrait pousser les puncheurs – voire les grimpeurs – à passer à l'offensive, à moins que les baroudeurs n'aillent au bout. A près tout, les cinq dernières arrivées à Gap se sont conclues par une victoire de l'échappée.

Le profil de la 17e étape du Tour de France 2019

Etape 18

Date : Jeudi 25 juillet
Départ : Embrun
Arrivée : Valloire
Distance : 207 km
Type : Haute montagne

C'est l'étape-reine de ce Tour de France. Une étape qui, au pire, laissera des traces monumentales dans les organismes. Mais difficile d'imaginer qu'il n'y ait pas de grande bagarre entre les favoris. Le parcours s'y prête tellement… Avec l'enchaînement à très haute altitude (tous trois à plus de 2100m), il sera impossible de se cacher et la fatigue en troisième semaine pourrait faire de gros dégâts.

Tout commencera avec le Col de Vars à 125,5km de l'arrivée, qui devrait procéder à une première sélection. Le scénario devrait être identique mais encore plus violent dans le mythique Col d'Izoard (14,1km à 7,3%). Et dire qu'il restera encore à monter jusqu'au sommet du Galibier. Une ascension de 23km à 5,1%, assez roulante (13km à 4%) d'abord jusqu'au Lautaret puis très compliquée (8km à plus de 2000m à 7%) ensuite. De quoi faire de gros dégâts avant la descente rapide vers Valloire.

Le profil de la 18e étape du Tour de France 2019

Etape 19

Date : Vendredi 26 juillet
Départ : Saint-Jean-de-Maurienne
Arrivée : Tignes
Distance : 126,5 km
Type : Haute montagne

La Grande Boucle n'a pas l'intention de redescendre. Au lendemain du tryptique à 2000m, c'est cette fois l'heure du toit du Tour. Avec ses 2770m d'altitude, le col d'Iseran est le col routier le plus haut d'Europe. Une ascension que l'on ne voit pas si souvent en juillet mais qui est magnifiquement mise en lumière cette année. Avec un sommet à 37,5km de l'arrivée d'une étape courte et ses 13km à 7,5%, il apparait comme une rampe de lancement idéal.

D'autant que, si la descente vers Tignes est assez irrégulière avec même un replat, la montée finale vers le haut de la station tignarde est suffisamment courte pour ne pas brider tout esprit d'offensive. Avec 7,4km à 7% pour rejoindre la flamme rouge avant un dernier kilomètre plat, la montée de Tignes offre un enchaînement très intéressant avec l'Iseran. A deux jours de l'arrivée, c'est l'occasion idéale de se lancer dans les grandes manœuvres.

Le profil de la 19e étape du Tour de France 2019

Etape 20

Date : Samedi 27 juillet
Départ : Albertville
Arrivée : Val Thorens
Distance : 131 km
Type : Haute montagne

Après le Tourmalet, après Tignes, voici Val Thorens. Une troisième arrivée à plus de 2 000m d'altitude, un record sur une même édition du Tour de France. Des favoris distancés pourraient tenter de mettre à profit le Cormet de Roselend, dont le sommet est situé à 94km de l'arrivée, ou la côte de Longefoy, à 44,5km de la station savoyarde.

Mais l'énormité de l'ascension vers Val Thorens fait qu'elle se suffit à elle-même. Ses 33km en font la plus longue montée jamais grimpée sur le Tour après l'Iseran (44km depuis Bourg Saint-Maurice) et le Port d'Envalira (35km depuis Ax-les-Thermes). Ses 5,5% de moyenne cachent eux une pente irrégulière, passant d'une pente à 7-8% à un replat voire des mini-descentes. Un enfer pour gérer son effort. L'occasion parfaite de créer d'énormes écarts et, pourquoi pas, renverser le classement général.

Le profil de la 20e étape du Tour de France 2019

Etape 21

Date : Dimanche 28 juillet
Départ : Rambouillet
Arrivée : Paris-Champs Elysées
Distance : 128 km
Type : Plaine

C’est l'heure d'enfin savourer pour les coureurs. Le traditionnel défilé qui emmènera les coureurs de Rambouillet jusqu’aux Champs-Elysées. La dernière étape de ce 106e Tour de France fait dans le classique. Malgré les deux dernières ascensions répertoriées de ce Tour de France, cet ultime opus s’offrira à un sprinteur en quête d’une victoire de prestige, sur la plus belle avenue du monde. Et sacrera définitivement le successeur de Geraint Thomas.

Le profil de la 21e étape du Tour de France 2019
0
0