08/07/19 - 12:20
Terminé
Binche - Épernay
0km
?km
Tour de France • Etape3
avant-match

EN DIRECT / LIVE.
Binche - Épernay
Tour de France - 8 juillet 2019

Tour de France - Suivez en live la course de cyclisme sur Eurosport. Cette course se déroule le 8 juillet 2019 et débute à 12:20. Eurosport propose un suivi en direct permettant de connaître les principaux faits et événements.
Consultez également toute l'actualité Cyclisme: compétitions, calendriers, résultats des principales épreuves.

    
30
Jean-Baptiste Duluc
Temps forts 
 
 Supprimer
17:30 

Merci d'avoir suivi cette 3e étape en notre compagnie. Mardi, place à une étape bien plate en direction du nancy, même si le final sera piégeux. Une nouvelle opportunité pour sprinteurs a priori. Bonne soirée sur notre site ! Et à demain !

17:29

LE TOP 3 DU CLASSEMENT DES JEUNES :

1. Wout Van Aert (Jumbo-Visma), en 9h32'39''

2. Egan Bernal (Team INEOS), + 20''

3. Enric Mas (Deceuninck-Quick Step), + 26''

Wout Van Aert endosse le maillot blanc à l'issue de la 2e étape du Tour 2019, à Bruxelles
17:27

LE TOP 5 DU CLASSEMENT DE LA MONTAGNE :

1. Tim Wellens (Lotto-Soudal), 7 pts

2. Xandro Meurisse (Wanty-Groupe Gobert), 3 pts

3. Greg Van Avermaet (CCC Team), 2 pts

4. Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), 1 pt

5. Nairo Quintana (Movistar), 1 pt

Tim Wellens (Lotto-Soudal), Yoann Offredo (Wanty-Groupe Gobert), Paul Ourselin (Total Direct Energie), Stépahne Rossetto (Cofidis) et Anthony Delaplace (Arkéa-Samsic) en échappée sur la 2e étape du Tour 2019
17:25

LE TOP 5 DU CLASSEMENT PAR POINTS :

1. Peter Sagan (Bora-Hansgrohe), avec 76 points

2. Michael Matthews (Sunweb), 59 pts

3. Sonny Colbrelli (Bahrain-Merida), 54 pts

4. Mike Teunissen (Jumbo-Visma), 50 pts

5. Greg Van Avermaet (CCC Team), 40 pts

Peter Sagan en al tercera etapa del Tour
17:24

ET SOUDAIN, ALAPHILIPPE S'EN EST ALLE

L'attaque surpuissante du Français, au sommet de la côte de Mutigny, a laissé tout le monde sur place.

Vidéo - A 15,8 kilomètres de l'arrivée, Alaphilippe accélère...

01:18
17:20

LE CLASSEMENT GENERAL :

1. Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), en 9h32'19''

2. Wout Van Aert (Jumbo-Visma), + 20''

3. Steven Kruijswijk (Jumbo-Visma), + 25''

4. George Bennett (Jumbo-Visma), m.t

5. Michael Matthews (Sunweb), + 40''

6. Egan Bernal (Team INEOS), m.t

7. Geraint Thomas (Team INEOS), + 45''

8. Enric Mas (Deceuninck-Quick Step), + 46''

9. Greg Van Avermaet (CCC Team), + 51''

10. Wilco Keldermann (Sunweb), m.t

Julian Alaphilippe vainqueur de la 3e étape du Tour de France 2019 à Épernay
17:15

54. Même la victoire s'est jouée en solitaire, le peloton était encore assez relativement fourni avec 53 coureurs dans le groupe qui s'est joué la 2e place.

17:14

Julian Alaphilippe a peut-être l'habitude de s'imposer mais un maillot jaune, c'est toujours quelque chose en plus.

17:13

REVIVEZ LA VICTOIRE D'ALAPHILIPPE EN VIDEO :

17:09

Pinot (Groupama-FDJ) et Bernal (Team INEOS) signent une petite belle opération aujourd'hui en reprenant 5'' sur les autres favoris suite à une cassure dans le final. Zakarin (Katusha-Alpecin) a lui dit adieu à ses (possibles) rêves de podium sans doute en 3'51'' de concédées.

17:04

LE TOP 10 DE L'ETAPE :

1. Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), en 4h40'29''

2. Michael Matthews (Sunweb), + 26''

3. Jasper Stuyven (Trek-Segafredo), m.t

4. Greg van Avermaet (CCC Team)

5. Peter Sagan (Bora-Hansgrohe)

6. Matteo Trentin (Mitechleton-Scott)

7. Sonny Colbrelli (Bahrain-Merida),

8. Xandro Meurisse (Wanty-Groupe Gobert)

9. Wout Van Aert (Jumbo-Visma)

10. Thibaut Pinot (Groupama-FDJ)

11. Tiesj Benoot (Lotto-Soudal)

12. Egan Bernal (Team INEOS)

13. Geraint Thomas (Team INEOS), + 31''

17:02

Alaphilippe devient donc le premier Français à porter le maillot jaune depuis Tony Gallopin. C'était à Mulhouse, en 2014.

17:01

Le Français devance à l'arrivée Michael Matthews (Sunweb) et Jasper Stuyven (Trek-Segafredo).

17:00

VICTOIRE DE JULIAN ALAPHILIPPE !! Le Français de la Deceuninck-Quick Step, sorti en solitaire dans la côte de Mutigny, a résisté jusqu'au bout et remporte cette 3e étape. Il réussit le coup double en s'emparant également du maillot jaune...

Julian Alaphilippe (Flèche Wallonne 2019)
300m 

Il souffre dans le final... Heureusement qu'il avait de la marge.

600m 

Il va pouvoir en profiter, malgré le final très compliqué...

1 km

FLAMME ROUGE !!! Alaphilippe va s'imposer...

1,5 km 

Avant la flamme rouge, les coureurs abordent un long faux-plat montant en pavés de ville...

2 km

35'' d'avance pour Alaphilippe !! Sauf souci, il réussira le doublé victoire/maillot jaune !

3 km

Alaphilippe file désormais dans la descente vers Epernay et vers la victoire d'étape et le maillot jaune ! Jour de gloire pour le Tricolore !!

3,5 km 

Team INEOS a repris le contrôle du peloton mais n'a aucun intérêt à rouler fort... Ça sent bon !

4 km 

Au tour des EF Education-First de tout donner pour tenter de rentrer sur le Français...

4,5 km

Plus que 30'' d'avance pour le Français ! Ça va le faire pour la victoire mais le maillot, ça pourrait être plus juste...

5 km

PLUS QUE 5 KILOMETRES AVANT L'ARRIVEE !!

5,5 km 

Alaphilippe commence à piocher un peu mais il résiste le Tricolore...

6 km

CCC donne tout et l'écart se réduit. Plus que 44'' d'avance pour Alapahilippe ! Mais ça reste une belle marge.

6,5 km 

On arrive désormais dans l'ascension de la côte du Mont Bernon (1km à 5,5%). C'est maintenant ou jamais pour le groupe des favoris de réduire l'écart en-dessous des 20''...

7 km 

Ce sont les Team INEOS et les Mitchelton-Scott qui roulent désormais dans le groupe des favoris mais on ne voit pas comment ils pourraient réussir à reprendre quasi une minute au Français.

7,5 km

Il ne pointait au général qu'à 31'' des Van Aert, kruijswijk et Bennett ce matin...

8 km 

CCC vient aider les Sunweb et Jumbo-Visma mais on n'a plus vraiment de forces derrière...

8,5 km

L'écart augmente !! On annonce désormais même 50''...

9 km

30'' d'avance pour Alaphilippe sur un groupe des favoris emmené par Sunweb, Bora-Hansgrohe et Jumbo-Visma et 1'15'' sur Teunissen.

10 km

PLUS QUE 10 KILOMETRES AVANT L'ARRIVEE !!

11 km 

C'est bien parti pour Alaphilippe !

11,5 km 

C'était une erreur ! Landa est sorti au contraire en compagnie de Schachmann, Woods et Lutsenko... Mais le peloton est juste derrière.

12 km

On annonce 20'' d'avance environ pour Alaphilippe sur le groupe des favoris...

13 km

LANDA LÂCHE !!! L'Espagnol de la Movistar a été distancé dans l'ascension et risque de perdre du temps aujourd'hui...

14 km

C'est la Jumbo-Visma qui roule derrière dans le groupe des favoris pour tenter de conserver le maillot avec Wout van Aert...

15,6 km

ATTAQUE DE JULIAN ALAPHILIPPE !!! Le Français part juste avant le sommet mais ne rattrape pas Wellens à temps pour prendre les 8'' de bonifications. mais il en prend 5'', poursuit et s'en va en solitaire...

Julian Alaphilippe lors du Tour de France 2019
15,8 km

TEUNISSNE LÂCHE !!! Le maillot jaune est distancé...

16,1 km

ZAKARIN LÂCHE !! Un premier outsider distancé...

16,3 km

Grosse accélération des Deceuninck-Quick Step ! On met Alaphilippe sur orbite....

16,5 km 

Bora-Hansgrohe, Team INEOS, Deceuninck-Quick Step et Astana font un gros boulot pour rentrer.

16,6 km

Plus que 55'' d'avance au pied ! Pas sûr du tout que cela suffise...

16,7 km

C'est parti pour l'ascension de la côte de Mutigny (3e cat), un terrible mur dans les vignes de 900m à 12,2% ! Il y aura le sprint bonification au sommet...

18 km 

Le peloton est encore fourni d'une petite centaine de coureurs. Pas autant de sélection que prévu jusqu'ici.

19 km

Astana continue de durcir fortement en tête de peloton. On veut rentrer sur Wellens mais le travail des équipiers de Fuglsang ne paie pas pour le moment.

20 km

Le classement virtuel de la montagne est dominé par Tim Wellens (5) devant Meurisse (3), Van Avermaet (2) et Fraile (1).

21 km

1'05'' d'avance pour Wellens qui tient bon jusqu'ici !

22 km 

Les coureurs descendent deux kilomètres avant trois kilomètres de plat avant d'aborder la terrible côte de Mutigny au sommet de laquelle il y aura des bonifications.

23 km

Teunissen a tenu bon. Mais le maillot jaune de la Jumbo-Visma est quand même dans le dur...

24,5 km

Wellens (Lotto-Soudal) passe en tête au sommet de la côte de Champillon (3e cat), alors que Meurisse (Wanty-Groupe Gobert) prend le point restant.

25 km

Toujours 1'10'' d'avance pour Wellens ! le Belge a bien résisté dans cette ascension...

25,3 km 

C'est Bora-Hansgrohe qui emmeèhne le peloton derrière. Pour Sagan ou pour Schachmann ?

25,7 km 

Tim Wellens (Lotto-Soudal) donne tout et semble en avoir encore sous le pied mais le Belge aura du mal à tenir quand même.

26 km

Mike Teunissen (Jumbo-Visma) est en queue de peloton ... Pas forcément un bon signe.

26,2 km

Plus que 1'15'' d'avance pour Wellens ! Les ascensions font perdre beaucoup de temps au Belge...

26,5 km

Tim Wellens entame l'ascension de la côte de Champillon (3e cat) ! Une montée de 1,8km à 6,6%...

27 km

Astana durcit l'allure dans la descente. La formation kazakhe a le vainqueur de Liège-Bastogne-Liège comme leader et compte bien exploiter ce terrain favorable.

28 km

Petite surprise au sommet puisque Nairo Quintana a fait l'effort pour aller chercher le point restant. Vise t-il le maillot à pois ?

Nairo Quintana (Movistar)
29 km

EWAN LACHE !! L'Australien est déjà distancé...Petite surprise...

29,3 km

Wellens passe au sommet et marque deux points. Derrière, la Deceuninck-Quick Step impose un tempo monstrueux.

29,5 km 

Deceuninck-Quick Step qui accélère dès le début de l'ascension ! On veut faire exploser les sprinteurs pour jouer la carte Alaphilippe...

29,7 km 

Il n'y a plus de poursuivants... Les quatre Français sont repris par un peloton qui monte à vive-allure.

29,9 km

Tim Wellens entame l'ascension de la côte d'Hautvilliers (3e cat) et ses 900m à 10,5% !

30 km

PLUS QUE 30 KILOMETRES AVANT L'ARRIVEE !!

31 km 

Toutes les formations de favoris font l'effort pour se replacer dans les premières positions et, évidemment, ça accélère considérablement avec un sprint pour mettre son leader en bonne position.

32 km 

Le peloton s'étire de plus en plus à l'approche de la difficulté suivante. Autant dire que ceux au-delà de la 50e position au pied ne seront plus dans le premier groupe au bas de la descente...

33 km

2'22'' d'avance pour Wellens sur un peloton qui est encore loin d'avoir mis les bouchées doubles pour tenter de revenir et se disputer la victoire.

34 km

DE LA NERVOSITE, UNE CHUTE MAIS ZERO DEGAT DANS LE PELOTON

Vidéo - Bevin est tombé provoquant une chute importante mais sans conséquence dans le peloton

00:49
35 km

Impressionnant de puissance, assez loin au général pour que les Jumbo-Visma n'ait pas besoin de revenir complètement sur lui, Tim Wellens ira t-il au bout ? Le Belge est un adepte des raids hallucinants sur les profils vallonnés...

36 km

UNE CREVAISON MAIS PAS D'AFFOLEMENT POUR PINOT

Vidéo - Une crevaison mais pas d'affolement pour Pinot

01:07
37 km 

Les coureurs abordent une partie descendante de 7km qui les mènera au premier des deux "murs" du jour, la côte d'Hautvilliers (3e cat).

38 km

Wellens creuse ! Le Belge compte désormais 1'20'' d'avance sur ses poursuivants et 2'40'' sur le peloton.

39 km

LE PROFIL DE LA 4E ETAPE :

Vidéo - Le profil de la 3e étape : Du sur-mesure pour les puncheurs et Alaphilippe ?

00:51
40 km

PLUS QUE 40 KILOMETRES AVANT L'ARRIVEE !!

41 km 

UAE Team Emirates et Lotto-Soudal se sont replacés en tête de peloton. La formation émiratie vise l'étape avec dan Martin alors que la belge protège l'échappée de Wellens.

42 km

Sans surprise, Tim Wellens (Lotto-Soudal) est passé en tête au sommet et marque l'unique point distribué au sommet.

42,5 km

Zakarin (Katusha-Alpecin) fait son retour dans le peloton à son tour ! Mais il n'est qu'en queue de peloton...

Ilnur Zakarin Katusha
43 km

C'est parti pour la côte de Nanteuil-la-Forêt (4e cat) et ses 1,1km à 6,8% ! Wellens va marquer les points au sommet, aucun doute.

44 km

2'34'' d'avance pour Wellens, qui creuse sur le peloton dans la descente qui mène els coureurs au pied de la première difficulté répertoriée de la journée.

45 km

Au tout d'Ilnur Zakarin (Katusha-Alpecin) d'être victime d'une crevaison ! Incroyable séquence de souci pour des candidats au général...

46 km

Crevaison de Romain Bardet !!! Le Français d'Ag2R est vite dépanné par Naesen et attendu par trois équipiers mais il va devoir faire l'effort pour rentrer dans l'ascension, certes non répertoriée. Il n'est pas loin du peloton toutefois...

Romain Bardet lors du Tour 2019
47 km 

C'est de nouveau... Tony Martiin (Jumbo-Visma) qui roule en tête de peloton. L'Allemand aura effectué un travail considérable...

47,5 km

2'21'' d'avance pour Wellens sur le peloton tandis que ses quatre anciens compagnons sont déjà à 20''.

48 km

ATTAQUE DE TIM WELLENS !! Alors que l'échappée avait de nouveau une avance honnête, le Belge décide de lâcher ses compagnons et s'en en solitaire...

48,5 km

La côte de Mutigny dont le sommet se situe à 16 kilomètres de l'arrivée, ne servira pas uniquement à offrir deux points au classement des grimpeurs à son vainqueur. Le coureur qui passera en tête sera également crédité d'une bonification de 8'', puis 5'' au deuxième et 2'' au troisième.

48,7 km

RAPPEL DE LA COMPOSITION DE L'ECHAPPEE :

On retrouve en tête de course Tim Wellens (Lotto-Soudal), Yoann Offredo (Wanty-Groupe Gobert), Paul Ourselin (Total Direct Energie), Stépahne Rossetto (Cofidis) et Anthony Delaplace (Arkéa-Samsic).

Tim Wellens (Lotto-Soudal), Yoann Offredo (Wanty-Groupe Gobert), Paul Ourselin (Total Direct Energie), Stépahne Rossetto (Cofidis) et Anthony Delaplace (Arkéa-Samsic) en échappée sur la 2e étape du Tour 2019
49 km 

Le peloton occupe toute la largeur de la route actuellement. Nouvelle preuve que l'on ne roule pas si vite.

50 km

D'ailleurs, preuve que le peloton a ralenti, l'échappée a repris du champ et compte de nouveau plus de deux minutes d'avance : 2'05'' exactement !

51 km 

Pinot (Groupama-FDJ) va bien rentrer de suite, aidé par le ralentissement d'un peloton essentiellement nerveux.

52 km

Il est évidemment attendu par William Bonnet qui est sur le Tour justement pour aider son leader dans ces situations-là...

53 km

PROBLEME MECANIQUE POUR THIBAUT PINOT !!! Le Français doit être dépanné et va devoir faire un gros effort pour rentrer sur le peloton. Pas le moment idéal alors que l'on va arriver dans le début des difficultés et qu'ils pourrait être gêner par des lâchés...

Thibaut Pinot, dimanche à Bruxelles
55 km

Nouvelle petite chute dans le peloton avec Lars-Ytting Bak (Dimension Data) et Jack Haig (Mitchelton-Scott) qui vont au sol, sur le bas-côté. Mais ça se relève très vite.

55,5 km 

Matthews (Sunweb) a du mal à opérer la jonction avec un peloton qui roule fort et est très nerveux...

56 km

1'45'' d'avance pour les cinq hommes de tête qui ont profité de la chute dans le peloton pour garder un peu d'avance.

57 km 

Changement de configuration un peu en tête de peloton avec la Deceuninck-Quick Step qui a clairement pris en main la poursuite derrière l'échappée tandis qu'on retrouve les formations de favoris - Team INEOS, Movistar, AG2R et Groupama-FDJ - juste derrière.

59 km

Michael Matthews (Sunweb) ne semble pas être tombé mais l'Australien a clairement été retardé par la chute. Le voici obligé de chasser un peu pour rentrer.

Michael Matthews
60 km

Tout le monde s'est relevé et est reparti. C'est Patrick Bevin (CCC Team) qui était à l'origine de la chute...

61 km 

Aucun favori n'est allé au sol a priori... Même si Quintana (Movistar) est passé vraiment tout près ! Pour la deuxième fois depuis le départ.

62 km

CHUTE DANS LE PELOTON !! On savait que la traversée de Reims pouvait êtree dangereux et nerveux et en voilà la preuve...

63 km

Interrogé par letour.fr avant l'étape, Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) ne cachait pas son ambition sur l’étape du jour : "Le final d’Épernay avantage les coureurs explosifs, il me convient parfaitement. Le parcours n’est pas facile, avec de grandes routes bien dégagées en lignes droites. Si le vent est de dos, ça ira très, très vite. S’il est de côté, l’étape sera dangereuse. Sur 30, 40 kilomètres, ça se corse avec plusieurs montées, beaucoup de petites routes. Le final est assez sinueux".

Julian Alaphilippe lors du Tour de France 2019
65 km

Les coureurs roulent à 46,1 km/h de moyenne aujourd'hui ! On est largement au-dessus de la moyenne prévue...

66 km

1'37'' d'avance pour les hommes de tête ! Le peloton n'est vraiment plus très loin...

67 km 

Les coureurs traversent actuellement Reims et passent notamment devant sa célèbre cathédrale. Attention aux risques de chutes dans ces rues étroites et sinueuses.

68 km 

Nous ne sommes plus qu'à 21 km du début des difficultés, même si la première côte répertoriée, celle de Nanteuil-la-Forêt (3e cat), ne sera qu'à 42km de l'arrivée.

69 km

RAPPEL DE LA COMPOSITION DE L'ECHAPPEE :

On retrouve en tête de course Tim Wellens (Lotto-Soudal), Yoann Offredo (Wanty-Groupe Gobert), Paul Ourselin (Total Direct Energie), Stépahne Rossetto (Cofidis) et Anthony Delaplace (Arkéa-Samsic).

Tim Wellens (Lotto-Soudal), Yoann Offredo (Wanty-Groupe Gobert), Paul Ourselin (Total Direct Energie), Stépahne Rossetto (Cofidis) et Anthony Delaplace (Arkéa-Samsic) en échappée sur la 2e étape du Tour 2019
70 km

PLUS QUE 70 KILOMETRES AVANT L'ARRIVEE !

71 km

Plus que 1'55'' d'avance pour l'échappée ! C'est la première fois depuis plus de cent kilomètres que l'écart tombe sous les deux minutes...

72 km 

Dan Martin et Mike Teunissen sont à l'arrière du peloton, dans les voitures. Si l'Irlandais est attendu par un équipier, ce n'est pas le cas du maillot jaune. Etonnant.

73 km

LE PROFIL DE L'ETAPE EN VIDEO :

Vidéo - Le profil de la 3e étape : Du sur-mesure pour les puncheurs et Alaphilippe ?

00:51
75 km

2'07'' d'avance pour les cinq hommes de tête, qui ont compris depuis un moment qu'ils n'iront pas au bout.

76 km

PINOT : "UNE COURSE DANGEREUSE AVEC BEAUCOUP DE PIEGES"

Vidéo - Pinot : "C'est une étape dangereuse avec beaucoup de pièges"

00:53
77 km 

Plusieurs coureurs sont bien distancés mais ils restent dans les voitures et devraient rentrer. C'est dur et long car le peloton roule désormais à encore plus vive allure.

78 km 

Le peloton est cassé en deux ! On savait que le vent pouvait faire des dégâts à cet endroit. Est-ce dû à une bordure ou juste une grappe de coureurs qui s'était arrêtée en même temps ? On va vite voir...

79 km

2'28'' d'avance pour l'échappée qui commence à perdre beaucoup de temps.

80 km

PLUS QUE 80 KILOMETRES AVANT L'ARRIVEE !

82 km 

Le peloton a encore accéléré l'allure. On ne veut pas prendre de risque et il y a de bonnes chances qu'on reprenne l'échappée avant la première difficulté de la journée.

83 km 

Il n'y a toujours qu'Asgreen (Deceuninck-Quick Step) et Martin (Jumbo-Visma) qui travaillent en tête de peloton. Et ça suffit désormais.

85 km

3'10'' d'avance pour les cinq hommes de tête. On se relaie bien mais on n'arrive pas à reprendre du temps.

86 km

Mikel Landa est derrière le peloton, attendu par Erviti. L'Espagnol s'est sans doute arrêté pour satisfaire un besoin naturel.

Le trio de Movistar Mikel Landa, Nairo Quintana et Alejandro Valverde sur le Tour de France 2018
88 km

En attendant, on arrive à la zone de ravitaillement. Un moment important pour les puncheurs et favoris vu le final de l'étape.

89 km 

Bora-Hansgrohe se replace à son tour en tête de peloton. Va t-on tenter d'amorcer un coup de bordure d'ici Reims, après avoir accéléré sur les pavés samedi ?

90 km

PLUS QUE 90 KILOMETRES AVANT L'ARRIVEE !

92 km

Pour Jakob Fuglsang, il a également été question de traiter son épaule droite touchée samedi. Mais rien de grave pour autant.

94 km

3'08'' d'avance pour l'échappée ! L'échappée s'entend à la perfection mais le vent et les zones plus dégagées leur sont un peu moins favorables, d'autant que le peloton a accéléré.

95 km

Peter Sagan était ce matin au départ à égalité de points avec Mike Teunissen, mais les 9 points empochés sur le sprint intermédaire avec sa 7e place permettent au sextuple vainqueur du maillot vert de prendre seul la tête du classement.

97 km

Jakob Fuglsang (Astana) est actuellement aux côtés de la voiture-médicale. Mais pas d'inquiétude a priori, ce n'est juste que pour changer un bandage.

Jakob Fuglsang (Astaná)
98 km

Les coureurs ont encore accéléré l'allure. Ils ont désormais un quart d'heure d'avance sur l'horaire le plus rapide. On roule à près de 47km/h de moyenne aujourd'hui !

99 km

3'25'' d'avance pour els cinq hommes de tête, qui sont désormais dans les longues lignes droites exposées menant à Reims.

100 km

PLUS QUE 100 KILOMETRES AVANT L'ARRIVEE !

101 km

Résultats su sprint intermédiaire :

1. Ourselin (Total Direct Energie), 20 pts

2. Offredo (Wanty-Groupe Gobert), 17 pts

3. Rossettto (Cofidis), 15 pts

4. Delaplace (Arkéa-Samsic), 13 pts

5. Wellens (Lotto-Soudal), 11 pts

6. Viviani (Deceuninck-Quick Step), 10 pts

7. Sagan (Bora-Hansgrohe), 9 pts

8. Colbrelli (Bahrain-Merida), 8 pts

9. Matthews (Sunweb), 7 pts

10. Pasqualon (Wanty-Groupe Gobert), 6 pts

11. Morkov (Deceuninck-Quick Step), 5 pts

12. Oss (Bora-Hansgrohe), 4 pts

13. Nizzolo (Dimension Data), 3 pts

14. T.Martin (Jumbo-Visma), 2 pts

15. Asgreen (Deceuninck-Quick Step), 1 pt

103 km

Avec moins de 4 minutes d'avance à une centaine de kilomètres de l'arrivée, l'échappée a sans doute déjà dit adieu à ses chances d'aller au bout aujourd'hui. A moins d'un improbable relâchement du peloton.

104 km 

Asgreen (Deceuninck-Quick Step) et les Jumbo-Visma sont toujours les seuls à rouler en tête de peloton. Mais les autrs formations et notamment celles des favoris se sont replacés pour ne pas être piéger.

106 km

L'approche du sprint intermédiaire a fortement réduit l'avance de l'échappée, qui ne possède plus que 3'35'' sur le peloton.

107 km 

Ça se tend en tête de peloton. Visiblement, tout le monde est au courant des éventuels risques de bordures dans les cinquante prochains kilomètres...

109 km

Dans le peloton, Elia Viviani prend sans aucun souci la 6e place, devant Peter Sagan (Bora-Hansgrohe), Sonny Colbrelli (Bahrain-Merida) et Michael Matthews (Sunweb). On a sans doute là les quatre candidats au maillot vert.

110 km

RAPPEL DE LA COMPOSITION DE L'ECHAPPEE :

On retrouve en tête de course Tim Wellens (Lotto-Soudal), Yoann Offredo (Wanty-Groupe Gobert), Paul Ourselin (Total Direct Energie), Stépahne Rossetto (Cofidis) et Anthony Delaplace (Arkéa-Samsic).

Los escapados de la tercera etapa del Tour de Francia 2019 (Stéphane Rossetto (Cofidis), Tim Wellens (Lotto-Soudal), Paul Ourselin (Total Direct Energie), Yoann Offredo (Wanty-Gobert) y Anthony Délaplace (Arkéa-Samsic))
111 km

4'08'' d'avance pour els cinq hommes de têtes, qui perdent petit à petit du temps.

112 km 

On va désormais attendre le passage du peloton sur cet intermédiaire où les candidats au maillot vert devraient se faire la guerre.

112,5 km

Au terme d'un sprint lancé à 50m de la ligne, Ourselin (Total Direct Energie) devance Offredo (Wanty-Groupe Gobert) et Rossetto (Cofidis). Wellens n'a même pas disputé le sprint...

114 km 

Le peloton commence à réduire l'écart avec l'échappée, qui aura bien du mal à aller au bout si le peloton continue d'afficher autant de sérieux dans la poursuite. Et on voit mal Jumbo-Visma baisser les bras alors qu'ils ont le maillot jaune.

116 km

Au tour du Norvégien Amund Grøndahl Jansen de venir travailler en tête de peloton aux côtés de Kasper Asgreen. Tony Martin n'est pas loin et le peloton réduit petit à petit l'écart.

117 km

Plus que 4'30'' d'avance pour l'échappée, qui perd du temps alors qu'elle n'a pas forcément réduit l'allure.

119 km

Problème mécanique pour Tony Martin ! L'Allemand doit être dépanné mais il revient de suite prendre sa place dans le peloton et même dans à l'avant pour travailler.

120 km

Voilà trois ans qu'un coureur belge n'avait pas endossé la tunique blanche du meilleur jeune, depuis Edward Theuns en 2016. Wout Van Aert, pour sa première participation au Tour, est même le premier à la porter, pour son équipe (alors dénommée Rabobank), depuis le Néerlandais Robert Gesink en 2011.

122 km

LE PROFIL DE L'ETAPE EN VIDEO :

Vidéo - Le profil de la 3e étape : Du sur-mesure pour les puncheurs et Alaphilippe ?

00:51
124 km 

Les coureurs sont à onze kilomètres du sprint intermédiaire de Dizy-le-Gros. Derrière l'échappée, il y aura une lutte pour le maillot vert.

125 km

5'14'' d'avance pour l'échappée ! Le peloton a considérablement ralenti l'allure après une accélération de 5-6km d'Asgreen. Visiblement, on estime qu'on a le temps.

127 km 

Pour le moment, en tout cas, personne ne vient relayer les Jumbo-Visma et les Deceuninck-Quick Step. On laisse les formations du maillot jaune et du favori d'étape assumer la poursuite.

129 km

Pour les favoris, on entre dans la partie difficile de l'étape. Alors pas au niveau du profil pour le moment mais le peloton va arriver sur les longs lignes droites qui mènent à Reims, très exposées à un vent qui souffle de trois-quart dos. Bordures ou non ? Si c'est le cas, ça sera dans les 50km avant Reims, soit entre 100 et 50km de l'arrivée...

130 km

Plus que 5'20'' d'avance pour les hommes de tête ! L'échappée a perdu près d'une minute en moins de sept kilomètres...

132 km 

C'était attendu mais Deceuninck-Quick Step a de suite réagi au passage au-delà des six minutes d'avance pour l'échappée. La formation belge a mis Kasper Asgreen à rouler avec Tony Martin et le tempo du peloton s'accélère.

135 km

Interrogé au départ de l’étape pr letour.fr, le leader de Groupama-FDJ se montre pleinement satisfait de son entame de Tour et fixe rendez-vous à la Planche-des-Belles-Filles : "Hier c’était une très bonne perf, on voulait faire entre 5 et 8. Il y a du soulagement parce que c’est une discipline de stress. Ça a été dur pour David de tomber, il était un peu en panique, mais ça va. Ça donne de la confiance, mais on est surtout là où on voulait être. Tout se déroule bien pour nous pour l’instant. J’attends bien sûr la Planche, et cette nouvelle arrivée avec un mur très raide et aussi une étape très dure dans son ensemble : on passera sur tous les beaux cols vosgiens. Il y aura très peu de plaine. J’aurai beaucoup de supporters là-bas. La Planche c’est un vrai test, on ne peut pas se cacher là-bas".

Thibaut Pinot
137 km 

Avec le vent de dos qui souffle sur la majorité du parcours et favorise ainsi l'échappée, le peloton ferait mieux d'offrir du soutien à Tony Martin et commencer à réduire l'avance de celle-ci.

139 km

On voulez savoir ciomment ça se passe, un chrono par équipes ? Alors vivez-le de l'intérieur...

Vidéo - Le chrono par équipes "on board", comme si vous y étiez !

01:40
140 km

6' d'avance pour l'échappée ! Le peloton continue de laisser filer et devrait bientôt commencer à réduire légèrement l'écart...

141 km

Après une entame rapide, les coureurs roulent désormais à une allure conforme aux prévisions. Toujours dix minutes d'avance sur l'horaire le plus rapide.

143 km

RAPPEL DE LA COMPOSITION DE L'ECHAPPEE :

On retrouve en tête de course Tim Wellens (Lotto-Soudal), Yoann Offredo (Wanty-Groupe Gobert), Paul Ourselin (Total Direct Energie), Stépahne Rossetto (Cofidis) et Anthony Delaplace (Arkéa-Samsic).

Tim Wellens (Lotto-Soudal), Yoann Offredo (Wanty-Groupe Gobert), Paul Ourselin (Total Direct Energie), Stépahne Rossetto (Cofidis) et Anthony Delaplace (Arkéa-Samsic) en échappée sur la 2e étape du Tour 2019
144 km

Deuxième à Bruxelles samedi, le Slovaque Peter Sagan (Bora-Hansgrohe) retrouve ses meilleures jambes sur le Tour et ne vise que la première place lundi à Epernay.

146 km

5'38'' d'avance pour les cinq hommes de tête ! Pour le moment, on s'entend bien et le peloton continue de ne pas réagir. Il y a largement le temps.

148 km

OFFREDO, L'HOMME QUI VOULAIT GAGNER DE NOUVEAU

Spécialiste des échappées au long cours, Yoann Offredo n'hésite jamais à se lancer à l'avant sur les étapes du Tour de France. Mais le Français ne gagne plus depuis longtemps. Son unique succès professionnel date d'il y a plus de dix ans, avec une étape du Tour de Picardie 2009.

Yoann Offredo (Wanty)
150 km

PLUS QUE 150 KILOMETRES AVANT L'ARRIVEE !

152 km

DELAPLACE, LA FORCE DE L'HABITUDE

Sans qu'on ait vu le temps passer, Anthony Delaplace fait désormais partie des coureurs expérimentés de la formationArkéa-Samsic. Le Français participe cette année à son 6e Tour de France, dont il a souvent pris les échappées. Au point d'être le plus combatif de la 1re étape de l'édition 2016.

155 km

5'22'' d'avance pour els cinq hommes de tête qui possèdent toujours une belle avance sur le peloton, emmené par l'inusable Tony Martin.

158 km

CALMEJANE : "PEUT-ETRE L'ETAPE LA PLUS NERVEUSE DU TOUR"

Vidéo - Calmejane : "Aujourd'hui est peut-être l'étape la plus nerveuse du Tour"

01:45
160 km

Vous voulez en savoir plus sur Alaphilippe, grand favori de l'étape ? Voici son portait par letour.fr.

162 km

STEPHANE ROSSETTO, LE RECIDIVISTE

Déjà échappée, en solitaire, pendant plus de 40 kilomètres lors de la première étape, Stéphane Rossetto a remis ça ce lundi sur les routes belgo-françaises. Habitué des raids aux longs cours, le Tricolore n'a plus gagné depuis mai 2018 et la 4e étape du Tour du Yorkshire. Une étape remportée... au terme d'une échappée solitaire.

163 km

4'54'' d'avance pour les cinq hommes de tête, qui continuent de prendre du temps à un peloton toujours emmené par le seul Tony Martin (Jumbo-Visma).

164 km

BARDET : "JE NE SUIS PAS INQUIET"

Vidéo - Bardet : "Je ne suis pas inquiet"

00:47
165 km

46,9 km/h de moyenne lors de la première heure de course ! Près de dix minutes d'avance sur l'horaire prévue le plus rapide...

167 km

4'21'' pour l'échappée qui continue d'évoluer avec un vent favorable, ce qui devrait être le cas jusqu'à Reims au moins.

169 km

MARTIN : "LE FINAL, C'EST COMME MA NORMANDIE NATALE"

Vidéo - Martin : "L'enchaînements de côtes, ça me rappelle ma Normandie natale"

01:00
171 km 

Derrière Tony Martin, on retrouve toujours Astana puis Team INEOS puis le reste de la Jumbo-Visma. Deceuninck-Quick Step ne participe pas à la chasse pour le moment.

173 km

Après avoir nettement contribué au succès de son équipe Jumbo-Visma hier, c'est à nouveau Tony Martin qui est mis à contribution par sa formation, cette fois-ci pour donner le rythme à l'avant du peloton Personne ne l'a encore relayé.

175 km

3'45'' d'avance pour les échappés, qui continuent de parfaitement se relayer alors qu'ils sont actuellement dans Trélon.

177 km

ALAPHILIPPE : "ON VERRA LES JAMBES MAIS TRES MOTIVE"

Vidéo - Alaphilippe : "On verra les jambes mais je suis très motivé"

00:51
180 km

Pendant ce temps-là, les emplettes de Cofidis chez la Deceuninck-Quick Step se confirment...

182 km

L'échappée roule à 47,5 km/h depuis le départ. C'est très élevé vu le "peu" de bagarre jusqu'ici.

185 km

3'15'' d'avance pour les cinq hommes de tête qui continuent de creuser.

188 km

82e du général ce matin à 1'09'' de Mike Teunissen, Tim Wellens était le mieux classé de l'échappée; C'est donc lui le nouveau maillot jaune virtuel...

189 km

PAUL OURSELIN, LE NOVICE

Pour son premier Tour de France, le Français n'aura pas attendu bien longtemps pour se montrer en se glissant dans cette échappée. Vainqueur de Paris-Mantes en 2016, son unique succès professionnel, il avait été intéressant sur les derniers championnats de France, avec une 9e place sur la route comme sur le chrono.

190 km

MOLARD : "IL PEUT Y AVOIR DES SURPRISES"

Vidéo - Molard : "Il peut y avoir quelques surprises dans le final"

01:26
191 km

2'46'' d'avance pour l'échappée qui n'a rien gratuitement aujourd'hui. Les cinq hommes de tête vont devoir grapiller chaque seconde qu'ils veulent avoir sur le peloton.

193 km

A peine 22 kilomètres de parcourus et les coureurs ont déjà six minutes d'avance sur les prévisions les plus rapides. C'est dire.

195 km

Interrogé en début de 3e étape, Stéphane Rossetto (Cofidis) avouait sa joie de porter le dossard de combatif de l'étape qu'il aurait aimé porter sur le chono par équipes. Mais il ne s'attend pas à le garder une nouvelle fois, même en cas d'échappée - ce qui est le cas.

Vidéo - Rossetto : "On ne va pas me donner le combatif tous les jours non plus"

01:51
196 km

2'16'' d'avance pour l'échappée, qui continue de creuser petit à petit sur un peloton toujours emmené par un Jumbo-Visma devant les Astana.

197 km

TIM WELLENS, LA SURPRISE DE L'ECHAPPEE

En tête de course, le Belge est de loin le coureur avec le plus d'éxpérience des courses de très haut niveau. Et il y a même de quoi s'étonner de son choix de se glisser dans l'échappée matinale. Vainqueur de 4 courses cette saison, Wellens a de vraies qualités de puncheur et on l'aurait bien vu jouer sa carte dans le final.

198 km

EPERNAY, UNE SEULE ARRIVEE MAIS UNE ETAPE DE FOLIE

Vidéo - A Epernay, Anquetil avait chuté et Pauwels triomphé

00:46
200 km

2'18'' d'avance pour les cinq hommes de tête ! On est loin des avance fleuves que l'on peut avoir parfois...

202 km 

Le vent n'est pas vraiment favorable à l'échappée pour le moment. Même si le peloton ets loin de rouler fort, l'échappée a du mal à creuser l'écart.

205 km

1'04'' d'avance pour l'échappée qui a rapidement creusé sur le peloton. Mais l'écart ne monte pas non plus si vite que cela, la faute l'allure très rapide du peloton en raison du vent.

207 km

LA COMPOSITION DE L'ECHAPPEE :

On retrouve en tête de course Tim Wellens (Lotto-Soudal), Yoann Offredo (Wanty-Groupe Gobert), Paul Ourselin (Total Direct Energie), Stépahne Rossetto (Cofidis) et Anthony Delaplace (Arkéa-Samsic).

Tim Wellens of Belgium and Team Lotto Soudal / Julian Alaphilippe of France and Team Deceuninck - Quick-Step / Mathieu van der Poel of The Netherlands and Team Corendon - Circus / Michael Matthews of Australia and Team Sunweb / during the 59th Brabantse P
208 km 

Le peloton se relève !

209 km

Cinq coureurs viennent de sortir du peloton ! Jumbo-Visma laisse filer. Cette fois, ça semble être le bon coup...

210 km 

Ça roule trop vite dans le peloton ! On tente de sortir du côté des Cofidis mais tout le monde prend la roue sans aucune difficulté. Le vent n'aide pas.

211 km 

Le peloton est très étiré pour le moment. Ça roule très vite.

213 km 

On relance du côté de la Direct Energie !! Les autres formations de Continental Pro réagissent, suivies par un CCC. Mais Jumbo-Visma ne laisse pas filer...

214 km

D'entrée, ça attaque du côté notamment des équipes invitées. Mais, contrairement à samedi, le peloton ne laisse pas partir de suite. Cette fois, il y aura un minimum de bagarre pour prendre la bonne échappée.

215 km

C'EST PARTI POUR CETTE 3E ETAPE !! De Binche à Epernay, de Belgique en France, les coureurs auront 215km à effectuer pour rallier Epernay, en Champagne, où sera jugé l'arrivée de cette troisième étape...

12:14

Le soleil est toujours autant de sortie aujourd'hui. Mais il ne fait pas trop chaud. Une bonne nouvelle pour els coureurs.

12:11 

Il y aura 4km de défilé...

12:11

C'est parti pour le départ fictif de cette 3e étape ! Les coureurs sont donc dans le défilé qui mène au départ réel...

12:09

"La première partie de l’étape s’annonce très tranquille, puis durant 60 bornes jusqu’à Reims, il y a un gros risque de bordures, selon l’intensité et la direction du vent." Voici la décription de l'étape du directeur de course, Thierry Gouvenou. Méfiance pour les favoris car le vent sera bien présent, annoncé de trois-quart dos.

12:06

40. A cette occasion, Binche devient ainsi la 40e ville-étape différente du Tour en Belgique, le pays étranger qui a accueilli le plus souvent la Grande Boucle.

12:04

Binche profite du premier départ de Tour de France de son histoire.

11:51

2. Ça ne sera que la deuxième arrivée à Epernay de l'histoire du Tour de France. Jusqu'ici, seule la 1re étape de la Grande Boucle 1963 s'était joué dans la ville champenoise, avec le succès d'Eddy Pauwels. L'étape avait surtout été marquée par la chute du tenant du titre, Jacques Anquetil. Attention pour Geraint Thomas...

11:45

Pour Moinard et Delaplace, le chrono par équipes "n'est pas toujours une partie de plaisir". Et Arkéa-Samsic a souffert dimanche. C'est l'Inside Arkéa-Samsic !

Vidéo - "Pas toujours une partie de plaisir" : Moinard et Delaplace commentent le chrono par équipes

02:15
11:40

Pour l'Irlandais de la Sunweb, Nicolas Roche, cette 3e étape risque de fortement ressembler à une classique. Vu le profil, on se rapproche fortement de l'Amstel Gold Race.

11:36 

Bonjour à tous et bienvenue sur notre site pour suivre EN DIRECT la 3e étape du Tour de France 2019 entre Binche et Epernay (215km). Départ prévu à 12h20.

--

LE PROFIL DE LA 3E ÉTAPE. Après les sprinteurs et les rouleurs, c'est au tour des puncheurs d'être servis sur cette Grande Boucle. Le tracé du jour leur est dédié avec quatre ascensions répertoriées dans les 40 derniers kilomètres puis une arrivée escarpée qui exclut les purs sprinteurs (500m à 8%). Il y aura des forts pourcentages. Placée à 16 kilomètres de l'arrivée, la côte de Mutigny présente 900m d'ascension à 12,2% de moyenne. Un tremplin idéal pour des hommes forts. Au total, 215 kilomètres sont au programme ce lundi entre Binche et Épernay, dans la Marne. Après deux premières journées en Belgique, le Tour fait enfin son entrée sur le sol français. Le départ réel est prévu à 12h20.

Vidéo - Le profil de la 3e étape : Du sur-mesure pour les puncheurs et Alaphilippe ?

00:51
 

L'HOMME À SUIVRE : ALAPHILIPPE

Numéro 1 mondial et meilleur puncheur du peloton, Julian Alaphilippe aura une énorme pancarte derrière le dos lors de cette 3e étape qui ressemble beaucoup à la Flèche Wallonne. Plus que la victoire d'étape, le coureur de Deuceninck-Quick Step peut aussi rêver du maillot jaune vu son retard relatif au général (11e à 31'' de Teunissen). S'il y a bien une journée où l'on attend le Français sur ce Tour, c'est celle-ci.

Julian Alaphilippe avant le Tour de France 2019.
--

LE CHIFFRE À AVOIR EN TÊTE : 8

C'est le nombre de secondes de bonifications promises au coureur qui passera en tête de la côte de Mutigny, à 16 kilomètres de l'arrivée. Il y aura également 5'' pour le deuxième et 2" pour le troisième. En effet, le premier "Point Bonus" du Tour est placé au sommet de cette ascension de 3e catégorie. Les cadors peuvent y voir une belle opportunité de grappiller du temps sur leurs rivaux, à moindre frais. De quoi inciter à une première bataille. On l'espère, en tout cas.

Vidéo - Prudhomme sur les points bonus : "C'est pour inciter les leaders à se battre"

03:14
-- 

CE QU'IL FAUT RETENIR DE LA VEILLE. Dimanche, Jumbo-Visma a écrasé la concurrence dans le contre la montre par équipes de Bruxelles, deuxième étape de la Grande Boucle. L'équipe néerlandaise a mis tout le monde d'accord et permis à Mike Teunissen de conforter son maillot jaune. Elle a relégué la Team Ineos, deuxième, à 20 secondes. La Quick Step a complèté le podium (+21") tandis que Thibaut Pinot a bien limité la casse avec Groupama-FDJ.

--

LE RÉSUMÉ DE LA 2E ÉTAPE EN VIDÉO.

Vidéo - La fête continue pour Jumbo-Visma, Bardet le moins bien loti : le résumé de la 2e étape

04:32
-- 

PINOT PEUT ÊTRE SATISFAIT. Thibaut Pinot et la Groupama-FDJ n’ont pas déçu, dimanche. Et c’est rien de le dire. Huitième du chrono par équipes organisé dans les rues de Bruxelles, l’équipe française a vu son travail récompensé. Et elle a fait mieux que limiter les dégâts pour son leader, qui n'a perdu que 12'' sur les Ineos et attend la suite avec gourmandise.

--

BARDET A-T-IL DÉJÀ PERDU TROP DE TEMPS ? C'était l'un des débats de dimanche soir sur le plateau des rois de la pédale. À revivre ici.

Vidéo - Bardet a-t-il déjà perdu trop de temps ? Les Rois de la Pédale en débattent

05:14
--

CLASSEMENT GÉNÉRAL. Mike Teunissen est toujours en jaune. Mais à l'issue du contre-la-montre par équipes, ses quatre premiers poursuivants sont des coéquipiers.

1. Mike Teunissen (Jumbo-Visma), en 4 h 51'34''

2. Wout Van Aert (Jumbo-Visma), à 10''

3. Steven Kruijswijk (Jumbo-Visma), m.t.

4. Tony Martin (Jumbo-Visma), m.t.

5. George Bennett (Jumbo-Visma), m.t.

6. Gianni Moscon (Ineos), à 30''

7. Egan Bernal (Ineos), m.t.

8. Geraint Thomas (Ineos), m.t.

9. Dylan Van Baarle (Ineos), m.t.

10. Elia Viviani (Deceuninck-Quick Step), à 31''

11. Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), m.t.

...

37. Thibaut Pinot (Groupama-FDJ), à 42''

108. Romain Bardet (AG2R La Mondiale), à 1'29''

Mike Teunissen, toujours en jaune après la 2e étape du Tour 2019
--

CLASSEMENT PAR POINTS. Peter Sagan portera son cher maillot vert. Mais il n'est pas pour autant le leader, puisque Teunissen, porteur du maillot jaune, le devance au bénéfice de sa victoire d'étape de samedi.

1. Mike Teunissen (Jumbo-Visma), 50 pts

2. Peter Sagan (Bora-Hansgrohe), 50 pts

3. Sonny Colbrelli (Bahrain-Merida), 33 pts

4. Michael Matthews (Sunweb), 27 pts

5. Matteo Trentin (Mitchelton-Scott), 23 pts

--

CLASSEMENT DE LA MONTAGNE. Greg Van Avermaet va devoir batailler pour conserver son maillot à pois. Sept points seront à prendre ce lundi sur les routes d'Épernay.

1. Greg Van Avermaet (CCC), 2 pts

2. Xandro Meurisse (Wanty-Gobert), 2 pts

Greg van Avermaet (CCC)
--

CLASSEMENT DU MEILLEUR JEUNE. Wout Van Aert est le nouveau porteur du maillot blanc, au détriment de Caleb Ewan.

1. Wout Van Aert (Jumbo-Visma)

2. Gianni Moscon (Ineos), à 20''

3. Egan Bernal (Ineos), à 20''

4. Kasper Asgreen (Deceuninck-Quick Step), à 21''

5. Enric Mas (Deceuninck-Quick Step), à 21''

...

10. David Gaudu (Groupama-FDJ), à 32''

Wout Van Aert endosse le maillot blanc à l'issue de la 2e étape du Tour 2019, à Bruxelles
-- 

CLASSEMENT PAR ÉQUIPES. Jumbo-Visma est évidemment en tête suite à ses deux victoires en deux jours.

1. Jumbo-Visma, en 15 h 04'09''

2. Ineos, à 1'20''

3. Deceuninck-Quick Step, à 1'24''

4. Sunweb, à 1'44''

5. Katusha-Alpecin, à 1'44''

0 commentaire