Imago

Kreuziger fait son trou

Kreuziger fait son trou
Par Eurosport

Le 23/06/2008 à 09:45Mis à jour

Le Tchèque Roman Kreuziger, 22 ans à peine, est devenu le plus jeune vainqueur du Tour de Suisse, dimanche à Berne, grâce à son succès de la veille dans le contre-la-montre du col du Klausen alors que le Suisse Fabian Cancellara a signé un nouveau succès

Sur le podium de cette 72e édition, Roman Kreuziger a devancé l'Allemand Andreas Klöden (Astana) et le petit grimpeur basque Igor Anton (Euskaltel). Des trois, le Tchèque sera le seul à fréquenter les routes du Tour de France en juillet, Astana étant indésirable et Anton étant désigné pour la Vuelta. "Ce Tour de Suisse est le vrai début de ma carrière professionnelle", a jugé le jeune Kreuziger, qui a fêté ses 22 ans le 6 mai, deux jours après avoir terminé deuxième du Tour de Romandie, déjà en Suisse, derrière Klöden. Mais dimanche, sur le podium posé à l'ombre du Stade de Suisse, c'est l'Allemand qui a fêté ses 33 ans une marche en-dessous de Kreuziger.

"C'est déjà plus que je n'attendais dans cette épreuve, a toutefois réagi l'Allemand. Après ma maladie au Giro, j'avais entamé le Tour de Suisse sans réelle préparation et le mauvais temps des premiers jours ne m'a pas aidé. Je ne vais pas me plaindre, Kreuziger est un grand talent." Le Tchèque, champion du monde juniors sur route, vice-champion du monde juniors contre-la-montre et vice-champion du monde juniors de cyclo-cross dans la seule année 2004, est un coureur complet, un rouleur qui grimpe bien, pour preuve sa 6e place à Flumserberg (hors cat.) et sa 3e à Verbier (1re cat.). Un coureur complet, c'est certain, doué, c'est même sûr, mais encore inexpérimenté, comme l'intéressé le précise lui-même. D'ailleurs, à l'entendre, pas la peine d'attendre de lui des étincelles pour son premier Tour de France.

Cancellara chasse Gilbert

"J'y vais vraiment pour apprendre, assure-t-il. Mon premier grand Tour de trois semaines, je ne l'ai fait qu'en septembre dernier sur la Vuelta. Alors je vais aller en France pour voir comment ça se passe et accumuler l'expérience." L'expérience, c'est tout ce qui caractérise Cancellara, encore vainqueur d'un bouquet ce dimanche à Berne, où il s'était déjà imposé en 2007 dans la dernière étape (contre-la-montre), après son succès dans la 7e étape vendredi. Cette année, il a plutôt effectué un "Tour du canton de Berne", puisqu'il y a gagné ses deux étapes, à Lyss puis dans la capitale, à 5 km d'où il réside.

Dans le final, Cancellara est parti en chasse derrière Philippe Gilbert (Française des jeux), qui venait de fausser compagnie à un peloton arrivant une nouvelle fois groupé après avoir repris une longue échappée, et a fondu sur le malheureux Belge dans les derniers mètres. L'Espagnol Oscar Freire (Rabobank) n'ayant pas pris le départ dimanche matin, le Suisse, qui a fini perclus de crampes, a même remporté le maillot rouge à pois noirs (!) du classement par points grâce à sa victoire d'étape. Le tout à la maison.

0
0