On ne le pensait plus capable d'aller la chercher. Quand il avait remporté sa 146e victoire au Tour de Dubaï en février 2018, Mark Cavendish avait les 150 dans le viseur. Un mauvais virus, une confiance et un physique en berne l'avait maintenu à quatre unités. En Turquie, sur huit étapes, Mark Cavendish (Deceuninck-Quick Step) a réglé le problème. Déjà vainqueur trois fois de suite entre la 2e et la 4e étape, le Britannique a repris le dessus sur Jasper Philipsen (Alpecin-Fénix) ce dimanche pour son plus grand bonheur. Immense joie aussi pour José Manuel Diaz (Delko) qui décroche le général devant Jay Vine (Alpecin(Fénix) et Eduardo Sepulveda (Androni Giocattoli-Sidermec).
Tour de Turquie
Gesbert: "L'ambiance d'une équipe est parfois plus importante que le matériel pour être performant"
19/04/2021 À 17:57
Deceuninck-Quick Step pensait sans doute à ça quand elle a fait venir un Cavendish en panne de confiance cette saison. La formation belge a encore fait des miracles avec un vétéran, une habitude pour elle. Entre le premier succès du "Cav", en Pologne, et la 150e ce dimanche, 15 ans ont passé. Champion du monde et vainqueur de 30 étapes sur le Tour de France, Cavendish est bien le meilleur sprinteur du XXIe siècle.
Tour de Turquie
Cavendish a sauté Philipsen sur la ligne : sa 150e victoire en vidéo
18/04/2021 À 12:03
Tour de Turquie
Un talus mieux absorbé, et Philipsen n'a fait qu'une bouchée de Greipel et Cavendish
17/04/2021 À 12:18