Reuters

Riccò chez Quick Step

Riccò chez Quick Step
Par Eurosport

Le 13/08/2010 à 15:19Mis à jour Le 13/08/2010 à 15:38

24 heures après la résiliation de son contrat avec Ceramica Flaminia, Riccardo Riccò a annoncé le nom de sa future équipe: ce sera Quick Step. L'Iitalien s'est engagé jusqu'à la fin de la saison 2011 avec Patrick .Lefevere. Il espère participer à la Vuelta, mais sa présence parait peu probable.

La piste Quick Step chauffait très sérieusement depuis quelques jours. Elle s'est confirmée vendredi. Et c'est Riccardo Riccò en personne qui a officialisé la nouvelle, dans les colonnes de la Gazzetta dello Sport. La veille, le quotidien italien annonçait que Patrick Lefévère, manager de la formation belge, devant rencontrer Riccò pour finaliser les termes de son contrat. Celui-ci portera jusqu'à la fin de la saison 2011, soit un peu plus d'une année.

Très convoité malgré son passé sulfureux et ses deux années de suspension pour dopage à l'EPO Cera, Riccò n'a pas manqué de propositions. Outre Quick Step, les équipes Caisse d'Epargne et Vacansoleil ont cherché à s'attacher ses services. Mais Riccò a préféré opter pour Quick Step. "Je suis persuadé d'avoir fait le bon choix car l'équipe de Lefévère est une des trois ou quatre meilleures et je vais à nouveau pouvoir prendre part aux plus grandes courses, s'est réjouit l'ancien coureur de l'équipe Saunier Duval. C'est comme donner naissance à un enfant. Maintenant, je suis vraiment de retour dans le cyclisme."

La Vuelta compromise?

De son côté, Quick Step récupère ce qui lui faisait défaut: un leader potentiel pour les grandes courses par étapes. Taillée avant tout pour les classiques, l'équipe belge manquait d'un coureur d'envergure lui permettant de peser sur les grands tours. Patrick Lefévère cherchait un profil comme celui de Riccò depuis longtemps. Il est satisfait, et balaie d'un revers de main les questions éthiques, qui l'agacent franchement. "Je ne vois pas la différence entre recruter Ivan Basso ou Riccardo Ricco. Ils ont tous les deux été suspendus pour les mêmes faits et ils ont le droit ce courir à nouveau", rappelle Lefévère, qui a par ailleurs confié qu'il n'avait pas contacté Riccò , mais que c'est bien l'agent du coureur qui l'a sollicité.

La question est maintenant de savoir quand Quick Step pourra bénéficier des services de sa nouvelle recrue dans une course majeure. Riccò rêve de participer à la Vuelta. C'est dans cette optique qu'il a cherché à résilier dès cet été son contrat avec Ceramica Flaminia. "J'aimerais vraiment beaucoup participer à la Vuelta, admet-il. Ce serait bon pour moi et pour l'équipe. Pas pour jouer le classement général, mais plutôt pour essayer de bien faire dans quelques étapes. Je n'ai plus disputé de grand tour depuis le Giro 2008. Si je pouvais participer à la Vuelta, nous pourrions tous prendre beaucoup de plaisir."

Petit problème, Ricco ne figure pas sur la liste provisoire des engagés du Tour d'Espagne, qui a été communiquée par les organisateurs. Quick Step a donné une liste de 13 coureurs, mais c'était avant de recruter officiellement Riccò . Dès lors, il parait peu probable que l'Italien puisse s'aligner au départ à Séville dans deux semaines. Lui qui avait déjà été privé du Giro au mois de mai (son équipe n'avait pas été retenue par les organisateurs, mais c'était bien lui qui était visé à travers cette non-sélection), Riccò risque donc une fois encore de ronger son frein. Au moins jusqu'au prochain Giro...

0
0