Wout Van Aert est bien installé chez Jumbo-Visma. Et pour cause, le brillant belge a rejoint la formation néerlandaise il y a maintenant deux ans et demi. C'était après avoir rompu son contrat unilatéralement avec Vérandas Willems-Crelan en septembre 2018 et après un intermède pour la saison de cyclo-cross chez Cibel-Cebon Offroad. Nick Nuyens, patron de la structure Sniper Cycling, qui détient Vérandas Willems-Crelan, réclame depuis 2019 une compensation financière pour ce départ.
Suivez une année complète de sport et d’événements sur Eurosport pour 69,99 euros !
En novembre 2019, il avait été débouté de sa demande par le Tribunal du Travail de Malines. Mais en juin, celui d'Anvers avait condamné Van Aert à lui verser 662 000 euros. Un montant qui ne convient à aucune des parties qui vont se pourvoir en cassation selon le Het Laatste Nieuws qui l'annonce ce samedi.
Tour de France
Alaphilippe et le général du Tour : "Ne pas finir avec le regret de n'avoir jamais essayé"
IL Y A 11 HEURES
En septembre 2018, Van Aert avait écrit à son équipe pour lui annoncer qu'il rompait son contrat, lui reprochant des "manquements graves" et des "pratiques inacceptables". D'abord vainqueur devant la justice, Van Aert a donc perdu en juin. Lui estime toujours qu'il était dans la légalité et veut qu'on lui reconnaisse le droit à l'époque de quitter sa formation sans compensation financière. Du côté de Nick Nuyens, ancien coureur notamment vainqueur du Tour des Flandres, on remet en cause le calcul du Tribunal du Travail d'Anvers.
Le contrat de Van Aert courrait jusqu'à fin 2019 et pour établir ce montant, le Tribunal n'a pris en compte que les salaires et primes du coureur. Or, Sniper Cycling veut qu'on y associe les primes de participations et de résultats acquises en cyclo-cross. C'est pourquoi le clan Nuyens réclame 1 090 846 euros. Ainsi, les deux parties vont aller en Cour de Cassation. L'affaire est donc loin d'être terminée.

Alaphilippe au panthéon, Pogacar omnipotent : revivez les grands moments de la saison

Tour d’Italie
De Budapest à Vérone en passant par l'Etna : "L'un des Giro les plus durs de ces dernières années"
HIER À 16:34
Cyclisme
Chloe Hosking: "Dans l'incapacité de retourner en Australie, j'ai décidé de m'installer en Europe"
HIER À 15:55