Jean-Pierre Raffarin a annoncé vendredi 11 février 2005 la mise en place du "permis à un euro par jour", pour tous les jeunes à compter du 1er juillet, afin de faciliter l'accès des jeunes à la conduite et de réduire le nombre des conducteurs sans permis.
"Il y a déjà la formule de l'ordinateur à un euro par jour. On peut faire un dispositif de la même nature avec le permis de conduire à un euro par jour", a annoncé les Premier ministre afin de ne pas "mettre un frein, une barrière à l'insertion professionnelle" des jeunes.
Le coût du permis de conduire en France (1.000 à 1.200 euros), même s'il est moins cher que la moyenne internationale (1.500 à 2.000 euros), est souvent rédhibitoire pour les jeunes, qui constitueraient une part non négligeable des conducteurs sans permis.
Automoto
Les caisses de D. Cissé
21/04/2008 À 09:40
Le permis à un euro par jour, a précisé Matignon, reposera sur un pré-financement du permis par une banque, qui couvrira directement les coûts de la formation auprès d'une auto-école. A l'issue de la période d'apprentissage, le jeune remboursera la banque un euro par jour, sur une durée correspondant au montant exact du coût de la formation, l'Etat prenant en charge les intérêts.
Le Premier ministre a précisé que ce nouveau dispositif devrait être financé grâce à l'argent récolté par les radars.
Sa mise en place nécessite toutefois un travail préalable avec les auto-écoles et les établissements financiers, pour élaborer des conventions types et définir l'aide publique par l'Etat.
Automoto
En voiture Barthez...
06/04/2008 À 09:33
Automoto
JAM
30/03/2008 À 08:58