Adidas, Nike, et maintenant Asics. Trois des géants du running ont désormais leur application. Il y a quelques jours, Jason Jacobs, le fondateur de Runkeeper, a annoncé le rachat de sa création par Asics.
Selon les documents publiés, l’opération porte sur un montant de 85 millions de dollars. Dans une note mise en ligne pour expliquer la vente, Jacobs précise que les changements devraient être minimes pour les 33 millions d’utilisateurs, et que les moyens de la marque japonaise devraient justement permettre des améliorations encore plus rapides.

À chaque marque son appli

Economie
Top 10 : les plus gros transferts de l'histoire du mercato d'hiver
23/12/2016 À 09:13
Au mois d’août dernier, Adidas avait mis 239 millions de dollars sur la table pour acquérir Runtastic. Nike était déjà présent sur ce terrain avec son application Nike+ Running.
Il semble clair que les marques fitness du futur ne fabriqueront pas que des produits, mais qu’elles seront intégrées dans le parcours du consommateur dans des manières qui vont aider à garder les gens motivés et à maximiser leur plaisir du sport", assure de son côté Jacobs.
S’intégrer dans le parcours du consommateur, ce sera aussi l’occasion pour les marques d’essayer de l’attirer, ou de le fidéliser. Après les magasins, la bataille des géants du running est donc lancée sur le terrain numérique.
Economie
34,7 millions d’euros en jeu lors du prochain Open d’Australie
22/12/2016 À 06:46
Economie
La NBA est toujours la ligue sportive qui paye le mieux en Amérique du Nord
22/12/2016 À 06:44