Jackpot pour les clubs anglais ! Déjà très bien lotis, ils le seront encore plus lors des trois prochaines années. Les droits TV de la Premier League ont été attribués mardi à 6,92 milliards d’euros pour les trois prochaines années (2016-2019). C’est presque 14 millions d’euros par match et plus de 70% d’augmentation par rapport à la dernière période (2013-2016). Cela représente trois fois le montant de droits de la Ligue 1 française (748,5 millions d’euros par saison) et 2,25 fois les droits italiens (915 par saison).
Ce sont Sky et BT qui ont obtenu les droits de diffusion. Le premier, opérateur historique, pourra diffuser en direct 126 matches sur cette période tandis que son ambitieux rival, BT, en a obtenu 42. Ils ont conservé la proportion de matches dont ils disposaient actuellement.
Des matches le vendredi soir
Economie
Top 10 : les plus gros transferts de l'histoire du mercato d'hiver
23/12/2016 À 09:13
Dans le détail, Sky a obtenu cinq des sept lots attribués par la Premier League, dont les gros matches du dimanche après-midi. Il a aussi obtenu ceux du vendredi soir, une nouveauté pour la Premier League qui proscrivait jusqu’à présent tout match ce jour de la semaine.
“Sky Sports et BT Sports ont accompli un travail magnifique pour amener les matches aux fans et fournir des revenus qui permettent aux clubs d’investir dans le football, les installations, la formation des jeunes et de leurs communautés, a salué le directeur général de la Premier League, Richard Scudamore. La prolongation et l’amélioration de ces partenariats de diffusion aujourd’hui valide ce que la Premier League fournit”, a-t-il ajouté (avec AFP).
Economie
34,7 millions d’euros en jeu lors du prochain Open d’Australie
22/12/2016 À 06:46
Economie
La NBA est toujours la ligue sportive qui paye le mieux en Amérique du Nord
22/12/2016 À 06:44