C'est lors du premier test, le dressage, que Paget a pris une avance considérable sur ses adversaires.En accrochant la tête du classement avec une reprise à 37,3 points et alors que sa dauphine Lucinda Fredericks se tenait en 39,8 points, le Néo-Zélandais s’est tout de suite mis à l’abri. Malheureusement pour l'Australienne, elle a été disqualifiée à la visite vétérinaire précédent le cross. Pendant ce temps, « Jock » conservait la pôle position avec un parcours d'obstacles sans-faute, alors que le n°3, Andrew Nicholson abandonnait. Dans la foulée, le Suédois Ludwig Svennerstal, 4e à l'issue du dressage, dégringolait dans le classement avec un parcours à 8 points.
Ses plus proches poursuivants hors course, le Kiwi pouvait aborder le cross sereinement, sans chercher à absolument réaliser le temps parfait. Prenant son temps, il fut crédité d’un sans-faute aux obstacles, mais a écopé de 4 points de pénalité pour temps dépassé. Il terminait donc la compétition avec 41,3 points. Derrière lui, le Britannique Oliver Townend a réussi à ne pas alourdir son score du dressage (43,1) en réalisant un hippique et un cross parfait avec Armada. L'Australien Sam Griffith a pris la 3e place en selle sur Happy Times.
Equitation
Des obstacles mais des valeurs : dans la peau d'un chef de piste
27/11/2021 À 08:29
Equitation
Le cheval au centre de toutes les attentions avant un concours
17/09/2021 À 09:20
Equitation
"Mettre les chevaux dans les meilleures conditions" : au cœur des installations de Valkenswaard
31/08/2021 À 08:00