Eurosport

Disparition brutale de Plot Blue

Disparition brutale de Plot Blue

Le 07/06/2019 à 14:50Mis à jour

L’étalon Plot Blue qui a brillé sous la selle de l’allemand Marcus Ehning est décédé à l’âge de vingt-deux ans.

Depuis la fin de sa carrière sportive en 2015, l’étalon Plot Blue était stationné à Beligneux le haras, dans l’Ain, où sa semence était prélevée. Malheureusement, sa disparition a été annoncée mardi par le haras. Le fils de Mister Blue a en effet dû être endormi, alors qu’il tentait de se remettre d’une fracture au bassin survenue il y a huit mois, lorsqu’il a chuté du mannequin de prélèvement.
 
“Malgré cette longue période de soins, son état ne s’est pas amélioré suffisamment pour que l’on puisse espérer pour lui une retraite heureuse et digne. La décision ultime a donc été prise. Plot Blue a fait preuve pendant son hospitalisation d’une force de caractère et d’un moral hors du commun, à la mesure de ce qu’il a toujours montré.Notre haras est endeuillé par la mort aujourd’hui de Plot Blue. Nous sommes effondrés par cette disparition, malgré nos attentions, les meilleurs soins vétérinaires, la force de Plot Blue et tous les moyens disponibles pour sa convalescence, Plotty ne se sera pas remis d’un accident survenu sur le mannequin. Nous t’aimons et pensons très fort à toi champion”, a communiqué Béligneux le haras sur les réseaux sociaux.
 
Né en 1997 aux Pays-Bas dans la ville de Rosmalen, le KWPN s’était vite démarqué par son courage et sa puissance. Des qualités qui lui ont permis de côtoyer les plus belles compétitions sportives et d’offrir à ses cavaliers des victoires prestigieuses comme en 2010 à Genève lorsqu’il devient lauréat de la finale de la Coupe du monde avec l’Allemand Marcus Ehning.
Loin d’être son seul accomplissement, Plot Blue avait d’abord brillé sous la selle du Suisse Werner Muff. Tous deux avaient participé aux Jeux équestres mondiaux (JEM) d’Aix-la-Chapelle en 2006 et aux championnats d’Europe de Manheim l’année suivante où ils se sont classés quatrièmes par équipes. Passé sous la selle du Centaure allemand en 2008, l’étalon avait depuis poursuivi sa brillante carrière. À sa médaille d’or par équipes aux Jeux équestres mondiaux de Lexington en 2010 se sont ajoutées des victoires dans les Grands Prix CSI 5* au Saut Hermès de Paris en 2013, à Lyon en 2008, ou encore au CSIO de St-Gall en 2012. L’étalon avait tiré sa révérence en décembre 2015, quittant définitivement le haut niveau à l’âge de dix-huit ans pour rejoindre début 2018 le haras français où il a rempli pendant son rôle de reproducteur.