Eurosport

Kevin Staut récupère de nouvelles recrues

Kevin Staut récupère de nouvelles recrues

Le 01/02/2020 à 19:47Mis à jour

L’ancien numéro un mondial, Kevin Staut, ne cesse d’accueillir de nouveaux chevaux. En cette année olympique, le Normand semble se constituer un solide piquet, entre jeunes chevaux, et montures plus expérimentées.

Les derniers mois ont été bien agités pour Kevin Staut. Pour rappel, le champion d’Europe de 2009 avec l’atypique Kraque Boom, avait tout d’abord quitté les installations du Haras des Coudrettes et réduit sa collaboration avec Emmanuel et Armand Perron-Pette. Par la suite, le marchand Grégoire Orbesson et Eddy Sépul avaient confié plusieurs montures au Normand, dont le surpuissant Edesa’s Canary, ou encore Lorenzo. À cause d’objectifs différents et de mésententes, l’aventure n’avait pas duré.

L’automne dernier, Kevin Staut avait également perdu Urhelia Lutterbach, qui n’avait cessé de monter en puissance. Confiée par Grégory Cottard dans un but commercial, la baie n’avait pas tardé à faire parler d’elle et attirer les convoitises.

Plus récemment, l’actuel numéro 21 mondial a accueilli pléthore de nouvelles recrues. Après Tolède de Mescam, récupéré des mains du Breton Tony Cadet, Kevin Staut a récupéré plusieurs recrues ces derniers jours. Tout d’abord, au tout début de la nouvelle année, Corleone Tour Vidal, un fils de Mylord Carthago avec une mère par Sisley de la Tour Vidal, âgé de huit ans, a intégré le piquet du Normand. Formé par Jean-Charles Pirot, l’étalon bai avait démontré toutes ses qualités sur le circuit des jeunes chevaux, participant même à la finale réservée au chevaux de sept ans, sur le grand parquet de Fontainebleau. Un autre étalon de huit ans, Houston B, fait ses débuts ce week-end sous la selle de Kevin Staut. Le fils de Quamikaze des Forêts a participé à des épreuves allant jusqu’à 1,40m avec notamment Franck Schillewaert et Emma Chambon.

Un peu plus expérimenté, Bon Jovi In Live, précédemment monté par Robin Schneider débute lui aussi ce week-end avec le champion olympique. À neuf ans, le fils de L’Arc de Triomphe avec une mère par Gladius a concouru jusqu’en Grand Prix 2*. Mais c’est une autre monture qui devrait venir épauler Calevo 2, le meilleur cheval de Kevin Staut, qui devrait retrouver les terrains de compétition très prochainement, après avoir été arrêté en raison d’une blessure. En effet, la meilleure monture de Jérôme Hurel, Vegas de la Folie est passé sous la selle du Normand. Le week-end dernier, la paire a fait connaissance à l’occasion du CSI 5* d’Amsterdam. Avec son précédent pilote, le fils de Castronom Z avait été très performant jusqu’à 1,50m, terminant même septième d’un Grand Prix 4* coté à 1,60m. 

Désormais épaulé par Estelle Navet, la fille d’Eric Navet, dont la réputation n’est plus à faire, nul doute que Kevin Staut a de belles ambitions pour cette année, dont le point d’orgue sera les Jeux Olympiques de Tokyo, cet été.