Eurosport

La Belgique triomphe à Rotterdam et décroche son billet pour Tokyo 2020

La Belgique triomphe à Rotterdam et décroche son billet pour Tokyo 2020

Le 23/08/2019 à 18:47Mis à jour Le 23/08/2019 à 18:48

Revenus de loin hier, après une chasse en demi-teinte, les Diables Rouges ont gardé les commandes de bout en bout, pour s’offrir l’or européen pour la première fois de leur histoire. L’Allemagne s’est battue mais doit se contenter de l’argent. La Grande-Bretagne décroche le bronze, tandis que la France, quatrième, a relevé son défi en se qualifiant pour Tokyo.

Huitièmes à l’issue de l’épreuve de chasse, la Belgique a signé une incroyable remontée hier, dans la première manche de la coupe des nations des championnats d’Europe Longines. En tête ce matin avant le début des hostilités, les Diables Rouges n’ont pas tremblé une seule seconde. Malgré le parcours à quatre points de Pieter Devos et Claire Z, le surprenant Jos Verlooy et l’inébranlable Grégory Wathelet ont tous deux offert deux partitions parfaites à leur équipe. Associés à Igor et MJT Nevados S, les deux cavaliers du Plat-Pays ont impressionné, le second ayant déroulé un parcours de santé, alors que deux fautes auraient relégué son équipe sur la deuxième marche du podium. Avec un point de temps dépassé, Jérôme Guéry a aussi tout donné, en selle sur son magnifique bai foncé, Quel Homme de Hus. Dans le même cas de figure que la France, la Belgique, en plus de se parer du plus beau métal, décroche avec brio son billet pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020. Une performance encore plus formidable, sachant que la Belgique avait dû enregistrer les forfaits de ses deux piliers, Niels Bruynseels et Nicola Philippaerts, leurs montures, Delux van T&L et H&M Chili Willi étant blessées. 

L’Allemagne, qui avait régné en patronne sur la chasse, a conservé sa deuxième place aujourd’hui. Simone Blum et DSP Alice, pourtant si fiables, se sont faites piéger par le délicat triple numéro cinq. Fautifs à deux reprises hier, Christian Ahlmann et Marcus Ehning ont effacé leurs erreurs et conservé leur compteur vierge. Le premier, juché sur un Clintrexo Z moins brillant qu’à l’accoutumé, a géré un à un les efforts de son cheval. Grâce à la maîtrise du géant allemand, l’Allemagne a enregistré un premier sans-faute d’importance. Le maestro Marcus Ehning a rapidement imité son compatriote, en déroulant un exceptionnel parcours. Et toute la classe du maître germanique a permis au petit Comme Il Faut 5 de ne frôler aucune barre. La générosité du bai a été sans pareil et a assuré à l’Allemagne une médaille. Ne restait plus qu’à déterminer la couleur du métal. Malheureusement, Daniel Deusser, apparu très fébrile, n’a pu empêché une faute de son incroyable Scuderia 1918 Tobago Z dans la dernière combinaison. De toute façon, avec le clear round de Grégory Wathelet, l’Allemagne n’aurait pas pu espérer mieux que l’argent.

Pourtant à la peine cette saison sur le circuit des Coupes des Nations Longines, la Grande-Bretagne est parvenu à s’offrir la dernière médaille par équipe. Di Lampard pourra se réjouir du retour de Ben Maher, absolument impressionnant aux rênes d’Explosion W. Une nouvelle fois sans-faute aujourd’hui, le Britannique reste en tête des opérations par individuel, et n’a toujours pas renversé la moindre barre depuis le début de ce championnat. Jos Verlooy, qui le succède, est le seul autre pilote à avoir, pour l’instant, laissé toutes les barres sur les taquets. Les trois autres représentants de l’Union Jack ont commis quelques fautes. Les deux amazones, Holly Smith, associée à Hearts Destiny, ainsi qu’Amanda Derbyshire et Luibanta BH ont une barre à terre en début de parcours, alors que Scott Brash et Hello M’Lady ne sont pas parvenus à faire mieux que lors des deux jours de compétition précédents, renversant deux obstacles sur leur passage. Tout de même, la Grande-Bretagne décroche son ticket pour les Jeux Olympiques de Tokyo, qui auront lieu l’an prochain. 

Il en va de même pour la France, qui avait fait de la qualification olympique son objectif principal. Les Hommes de Thierry Pomel ont largement relevé le défi qui leur était lancé. Avec une équipe jeune et pleines d’espoirs pour les années à venir, les Tricolores peuvent se réjouir de leur performance, même si une faute de trop les a privé de médaille. Les trois parcours entachés de quatre points de Nicolas Delmotte, Kévin Staut et Alexis Deroubaix n’ont pas permi aux Français de mieux figurer. Pénélope Leprevost, en selle sur un Vancouver de Lanlore de plus en plus impressionnant ont signé le seul parcours parfait des Bleus aujourd’hui. Sans son erreur, Alexis Deroubaix aurait pu être deuxième avec Timon d’Aure, juste avant la finale individuelle de dimanche. Le Nordiste figure finalement à la sixième place, et peut encore jouer sa carte, tant les scores sont serrés. 

Malgré leurs belles performances aujourd’hui, les Irlandais avaient accumulé trop de retard et devront espérer décrocher le dernier ticket qualificatif pour Tokyo à l’occasion de la finale des Coupes des Nations Longines, qui se tiendra à Barcelone, en octobre prochain. À domicile, les Pays-Bas terminent huitième, et devront compter sur Marc Houtzager et Frank Schuttert pour redorer leur image. Enfin, du côté des Suisses, qui étaient très attendus, les performances n’ont pas été au rendez-vous. Déjà en difficulté depuis mercredi, Paul Estermann a jeté l’éponge. Niklaus Rutschi a rectifié le tir après ses dix-sept points encaissés hier, tandis que Steve Guerdat a pêché à une reprise, perdant quelques rangs en individuel. Son ami Martin Fuchs, auteur d’un sans-faute avec Clooney 51 caracole en troisième position, avant la finale de dimanche.

0
0