Utamaro d’Écaussines aurait mérité de sortir par la grande porte mais la pandémie de coronavirus en aura décidé autrement. Comme l’a annoncé Joe Clee, son cavalier formateur, à Studforlife.com, l’étalon de seize ne foulera plus les terrains de compétitions. Ses propriétaires ont décidé de le consacrer à sa seconde carrière, celle de reproducteur. Sa dernière apparition en compétition remontait à novembre 2019. Avec le Belge Niels Bruynseels, le bai avait conclu le Grand Prix secondaire du CSI 5*-W de Lyon avec un point de temps dépassé, prenant la dix-neuvième place de l’épreuve. C’est donc avec le récent vainqueur du Grand Prix du CSI 5* de Grimaud que le crack a terminé sa carrière. Associé durant la saison 2019, le couple n’a pas connu la joie de s’imposer mais s’est classé à de multiples reprises au plus haut niveau, comme cette cinquième place dans le Grand Prix à 1,60m du Longines Global Champions Tour d’Estoril.  
Utamaro d’Écaussines a durablement marqué le sport de par son style, sa prestance et ses résultats. Sa trajectoire vers le plus haut niveau aura été croissante. S’il a participé aux championnats du monde Jeunes Chevaux à cinq ans avec l’Espagnol Manuel Fernandez Saro, c’est sous la selle du Britannique Joe Clee qu’il s’est véritablement révélé aux yeux de tous. En fin d’année 2012, ils ont participé à leur premier CSI 5*, à Malines. En 2013, ils ont couru leur première Coupe des nations à Saint-Gall, dans des conditions dantesques – l’équipe britannique s’est imposée sur une épreuve réduite à une manche. L’année suivante, Joe et Utamaro sont devenus des piliers de l’équipe nationale, et ont été sélectionnés pour les Jeux équestres mondiaux de Normandie. En 2015, c’est aux championnats d’Europe d’Aix-la-Chapelle que le couple a eu rendez-vous, terminant au pied du podium par équipes. Quelques semaines plus tard, c’est à Barcelone qu’ils ont pris la deuxième place de la finale des Coupes des nations, après une sixième place l’année précédente. En 2015, Joe et Utamaro ont aussi grandement participé aux victoires britanniques dans les Coupes des nations de La Baule et Rotterdam, signant à chaque fois l’unique double sans-faute de l’équipe. Associé jusqu’en 2016, le duo compte également quatre victoires en Grands Prix 2 et 3*. 
Tokyo 2020
Carlile forfait pour le concours complet, Laghouag le remplace
26/07/2021 À 08:03
C’est un autre Britannique, William Whitaker, qui a ensuite pris le relais et récupéré Utamaro d’Écaussines, avec tout autant de succès. Présents aux championnats d’Europe de Göteborg en 2017, ils ont également représenté l’Union Jack à Tryon l’année suivante, lors des Jeux équestres mondiaux. En 2018, l’étalon a de plus ajouté deux victoires d’envergure à son palmarès : la Coupe des nations de Saint-Gall, à nouveau, mais dans son format original cette fois, ainsi que l’étape de la Coupe du monde Longines de Londres, en fin d’année devant son public, pour sa dernière apparition avec William.  
Tokyo 2020
Un cavalier australien écarté après un contrôle positif à la cocaïne
21/07/2021 À 05:30
Equitation
"C'est là où je fais souvent la différence" : L'équitation est aussi une question de timing
02/07/2021 À 11:51