Eurosport

Week-end de dressage et de jumping à Bois-le-Duc

Week-end de dressage et de jumping à Bois-le-Duc

Le 15/03/2019 à 11:18Mis à jour

Ce week-end, au cœur des Pays-Bas, auront lieu deux évènements importants : un CSI 5* et un CDI-W. Le premier a attiré les meilleurs cavaliers européens. En dressage, ce concours sera la dernière étape de la Coupe du monde et va être un enjeu majeur pour July Reynolds et Antonia Ramel, qui vont tout tenter pour se qualifier au détriment de Morgan Barbançon-Mestre, absente de ce concours.

La ville de Bois-le-Duc, en Hollande, va accueillir ce week-end un CSI 5* et un CDI-W. Ce dernier sera l’ultime étape Coupe du monde avant la finale à Göteborg, qui aura lieu du 3 au 7 avril prochain. Pour l’occasion, les meilleurs du classement de la ligue européenne seront présents à l’image d’Isabell Werth, d’Helen Langehanenberg, ou encore de Maria Caetano. En saut d’obstacles, l’enjeu sera de se préparer au Saut Hermès mais aussi à la finale Coupe du monde pour ceux qui ont pu se qualifier. Ainsi, de nombreux cavaliers de l’élite européenne seront au rendez-vous et seuls l’Américain Kent Farrigton et l’Egyptien Sameh El Dahan viendront défier les cavaliers du Vieux Continent.
 
En dressage, la dernière étape Coupe du monde est particulièrement attendue. En effet, les meilleurs cavaliers de la ligue européenne seront au rendez-vous. De ce fait, le concours sera d’une part le moyen d’analyser la forme des couples afin de déterminer les favoris logiques pour la finale en avril, et d’autre part, d’enfin connaître les neufs qualifiés pour la ligue européenne. Sur ce dernier point, le suspens sera total. Si certains sont assurés de participer au dernier acte de la Coupe du monde 2019 comme Isabell Werth, la tenante du titre automatiquement qualifiée, Benjamin Werndl, Hans Peter Minderhound, ou encore Patrik Kittel, d’autres au contraire devront attendre l’issue cette étape pour connaître leur sort. C’est le cas de trois dresseuses au coude à coude : l’Irlandaise July Reynolds, la Suédoise Antonia Ramel et la Française Morgan Barbançon-Mestre. Les deux premières seront présentes à Bois-le-Duc et tenteront de passer devant la Tricolore, actuellement huitième au classement général. July Reynolds est en bonne voie pour la détrôner puisqu’il lui suffirait d’être classée dixième pour gagner son ticket pour la finale ; ce qui est plus que probable étant donné l’état de forme de son cheval de tête Vancouver K. Il resterait alors une place qualificative en suspens. Pour passer devant la cavalière tricolore, Antonia Ramel devra obligatoirement être au minimum en huitième position, sans quoi la place en finale reviendrait à Morgan Barbançon-Mestre. Affaire à suivre…
 
Pour l’obstacle, bien que la pression soit moins grande, le spectacle promet d’être au rendez-vous étant donné le plateau de cavaliers présents. Tous tenteront de s’imposer sur l’un des derniers concours indoor de la saison. Ça sera le cas du tenant du titre du Grand Prix, Niels Bruynseels, qui revient avec la même crack Gancia de Muze, pour tenter de conserver son titre. De nombreux compatriotes belges seront aussi présents comme Olivier Philippaerts, Pieter Devos ou Gregory Wathelet. Le deuxième du Grand Prix de l’année dernière sera lui aussi à Bois-le-Duc pour tenter de l’emporter cette fois, il s’agit de Marcus Ehning accompagné de son puissant Cornado NRW. Mais les plus attendus seront les néerlandais qui seront treize pour tenter de monter sur la plus haute marche du podium, à l’instar d’Harrie Smolders, Maikel van der Vleuten, ou encore, Gerco Schröder. Côté français, trois de nos meilleurs représentants seront là : Simon Delestre avec Hermes Ryan notamment, Olivier Robert qui a choisi de ramener ses deux chevaux de tête Eros et Tempo de Paban, ainsi que Kevin Staut avec Lorenzo, Edesa’s Cannary et Calevo 2.

0
0