Eurosport

Ch. Europe : Les sabreuses françaises en bronze, doublés de Cheremisinov et Velikaya !

Ch. Europe : Les sabreuses françaises en bronze, doublés de Cheremisinov et Velikaya !

Le 19/06/2018 à 21:56Mis à jour Le 19/06/2018 à 21:57

L'équipe de France de sabre féminin a décroché le bronze au forceps lors des Championnats d'Europe d'escrime, ce mardi à Novi Sad (Serbie).

Les fleurettistes terminent, eux, au pied du podium. Les deux titres ont été glanés par la Russie, respectivement face à l’Ukraine et l’Italie. La veille, l’épée féminine a été marquée du seau de l’Estonie, auteure d’un improbable triplé avec la surprenante Katrina Lehis en or, alors que l’Allemand Max Hartung a été sacré au sabre.

Après un premier tour rondement mené contre l’Allemagne (45-30), les sabreuses françaises avaient bien entamé leur demi-finale face à la Russie (10-6) suite aux passages de Brunet et Berder. Mais Charlotte Lembach a ensuite perdu pied face à Svetlana Sheveleva (1-9).

Les Bleues prennent jusqu’à 9 touches de retard avant que Caroline Quéroli ne stoppe l’hémorragie et surtout que Cécilia Berder, notre médaillée d’argent, ne réussisse un combat du tonnerre face à cette même Sheveleva (13-5) pour revenir à une petite touche (34-35). Insuffisant toutefois, la Russie l’emporte finalement 45-42.

La malheureuse Lembach pénalise une nouvelle fois ses coéquipières dans la course au podium : 4-13 sur ses deux derniers passages face aux Italiennes. Mais Manon Brunet face à Vecchi (11-5), puis Berder face à Gregorio (8-4) permettent de renverser la vapeur au terme d’un scénario épique (45-44) après un visionnage vidéo insoutenable ! Berder peut s’écrouler au sol et hurler sa joie, vite rejoint par ses sœurs d’armes qui lui tombent dans les bras.

Ces mesdames repartent de Serbie bronzées, alors que le titre continental tombe, lui, dans l’escarcelle de la Russie, composée de Sofya Velikaya, Yana Egorian, Svetlana Sheveleva et Sofia Pozdniakova, victorieuse de l’Ukraine (45-30). Velikaya et Sheveleva étaient déjà montées sur le podium en individuel, respectivement avec l’or et le bronze autour du cou.

Faciles vainqueurs de la Biélorussie en quarts de finale (45-23), les fleurettistes français se sont ensuite faits humilier par les Russes (10-45) ! Lors du match pour la troisième place face à la Pologne, le mauvais départ d’Erwann Le Péchoux (0-5) aura été fatal. Les Bleus terminent au pied du podium, dominés 39 à 45. Déjà titré en individuel, Alexey Cheremisinov décroche une seconde médaille d’or avec ses compères russes Timur Safin, Timur Arslanov et Dmitry Zherebchenko après leur victoire en finale (45-38) contre l’Italie de Daniele Garozzo qui perd, lui, sa deuxième finale.

Estonie, un sacré coup d’épée !

Bien malin celui qui aurait pu prédire le nom de la vainqueure du tournoi épée féminin ! 63e, c’est le rang qu’occupait en effet Katrina Lehis au classement mondial de la discipline avant de créer la sensation à Novi Sad, lundi. La grande blonde (1,86 m), championne du monde junior en 2014, est allée chercher un titre inattendu en dominant sur la touche finale sa compatriote estonienne Kristina Kuusk (15-14), elle aussi pourtant très loin dans la hiérarchie (N.45).

Le petit pays balte se paye même le luxer de placer une troisième escrimeuse sur le podium avec Julia Beljajeva, championne du monde 2013, qui signe le même résultat que l’an passé à Tbilissi (Géorgie). L’Estonie sera la grande favorite du tournoi par équipes de jeudi. La Russe Violetta Kolobova, battue (13-14) par la future lauréate, monte également sur la boite.

À 23 ans, la carrière senior de Lehis, dont le principal fait d’arme était jusque-là une médaille de bronze au Grand Prix de Rio en 2016, va faire un sacré bond. La Hongroise Emese Szasz-Kovacs, numéro 1 mondiale, a, elle, été sortie en 16es de finale par la double championne du monde (2014, 2015) Rossella Fiamingo à la touche décisive (14-15). La plantureuse Italienne a ensuite chuté au tour suivant face à la Roumaine Ana Maria Popescu (12-15). Côté français, Auriane Mallo, Marie-Florence Candassamy, Laurence Épée et Coraline Vitalis ont toutes été éliminées au stade des 16es de finale.

Dans le tableau du sabre masculin, c’est Max Hartung qui s’est paré d’or. Le tireur allemand, numéro 10 mondial, a notamment eu besoin de la touche décisive pour se défaire du favori hongrois Aron Szilagyi en quarts et du Géorgien Sandro Bazadze en demies avant de venir à bout du Russe Kamil Ibragimov en finale (15-12).

Ce dernier avait dominé en demi-finale son compatriote Dmitriy Danilenko (15-9), lui-même victorieux au tour précédent de Tom Seitz (15-11), meilleur tricolore et tombeur de Vincent Anstett en huitièmes (15-12). Boladé Apithy et Maxence Lambert se sont arrêtés en 16es. Mercredi, place aux épreuves par équipes de l’épée masculine et du fleuret féminin, avant de clôturer ces Championnats d’Europe par l’épée féminine et le sabre masculin, jeudi.

0
0