Getty Images

Un final haletant et un succès de feu pour Kawasaki

Un final haletant et un succès de feu pour Kawasaki
Par Eurosport

Le 21/04/2019 à 14:46Mis à jour Le 21/04/2019 à 15:30

24 HEURES DU MANS - Ce fut serré jusqu'au bout et haletant. La Kawasaki numéro 11 de Jérémy Guarnoni, David Checa et Erwan Nigon a décroché la victoire devant la Honda 111, notamment pilotée par Randy de Puniet. Guarnoni a décroché la victoire au prix d'un dernier relais de folie.

La Kawasaki N.11, en tête durant l'immense majorité des 24 Heures du Mans Motos, a arraché dimanche, au bout d'un suspense incroyable, une victoire qui ne s'est dessinée qu'après 23h53 d'une course folle. Poussée dans ses retranchements par la Honda N.111 et son spectaculaire pilote venu du MotoGP Randy de Puniet, la moto N.11 a offert à Kawasaki ses 14es 24 Heures Motos, deuxième épreuve du Championnat du monde d'endurance motocycliste (EWC).

La victoire, qui semblait pourtant promise à la moto verte, n'a été confirmée qu'au terme d'un improbable mano a mano dans la dernière heure, au jeu des ravitaillements et d'une ultime neutralisation de course. "C'est magnifique, c'est une sensation incroyable, peut-être le plus beau jour de ma vie, dans cette course mythique", a réagi le héros de l'équipe SRC-Kawasaki Jérémy Guarnoni, qui était "mort une heure et demie avant la fin" de l'épreuve, qu'il remporte aux côtés de l'Espagnol David Checa et du Français Erwan Nigon.

Coup double

Seule moto parmi les favoris à n'avoir connu ni pépin technique ni chute, la N.11 avait auparavant réalisé une course parfaitement gérée, en résistant d'abord, pendant une nuit agitée, à l'expérimentée Suzuki N.2 de l'équipe SERT, qui termine finalement troisième. Grâce à cette victoire, obtenue sous un grand soleil, l'équipe de la moto N.11 prend largement la tête du Championnat du monde.

Dans la catégorie inférieure, Superstock, c'est la Suzuki N.50 de l'équipe Motors Events qui s'est imposée, avec une 7e place toutes catégories confondues.

0
0