Getty Images

Super Bowl : Patriots - Rams, ou la chasse à la légende

Super Bowl : Patriots - Rams, ou la chasse à la légende

Le 03/02/2019 à 12:40Mis à jour Le 03/02/2019 à 13:17

NFL - Le 53e Super Bowl propose la nuit prochaine une affiche alléchante à Atlanta entre New England, référence absolue de la Ligue depuis près de deux décennies, et les Rams forts de leur génération montante. Les Patriots, menés par un Tom Brady toujours aussi impressionnant en playoffs, visent à nouveau un 6e sacre historique. De son côté, L.A. veut terrasser une dynastie unique dans l'histoire.

Comme chaque premier dimanche de février, les Etats-Unis retiennent leur souffle avant le Super Bowl, qui tiendra en haleine tout le pays la nuit prochaine. Opposition de styles et de générations, le duel entre les Patriots et les Rams intrigue. Une certitude : quoi qu'il arrive, il sera beaucoup question de records à Atlanta. Une grande première de cette équipe de L.A. ou un énième sacre des hommes de la Nouvelle-Angleterre, peu importe, certains vont entrer dans l'Histoire, ou s'y ancrer un peu plus fortement.

Les Patriots, d'abord. L'incroyable "success story" de la franchise de Boston, et surtout de ses deux figures emblématiques, le coach Bill Belichick et le quarterback Tom Brady, a quelque chose de surréaliste. C'est le 9e Super Bowl disputé par les Patriots depuis 2002. La culture des playoffs et celle de la gagne ont encore frappé en ce mois de janvier. Après une saison régulière un peu chaotique selon leurs standards (11 victoires, 5 défaites), les Patriots, à l'image de leur QB, ont haussé leur niveau de jeu pour écarter sans ménagement San Diego et surtout s'imposer à Kansas City au terme d'un match ébouriffant 37-31 après prolongation).

Patriots - Rams, à qui le titre ?

Patriots - Rams, à qui le titre ?Getty Images

McVay : "La star, c'est l'équipe"

Résultat, alors que les Pats n'étaient pas donnés favoris pour le titre au début des playoffs, ils ont à nouveau la cote à l'heure de disputer leur 3e Super Bowl consécutif (une première au XXIe siècle). "Personne ne nous attendait en finale après notre saison régulière", a rappelé Tom Brady cette semaine. Si ses Patriots ont connu d'immense succès, ils savent aussi le goût de l'amertume d'une défaite au Super Bowl, comme l'an passé face à Philadelphie (41-33).

En cas de victoire, New England décrochera son 6e Super Bowl, égalant le record des Pittsburgh Steelers. Ce sera également le 6e de Tom Brady, qui deviendrait alors le joueur le plus titré de toute l'histoire, tous postes confondus. La dynastie des Pats est incontestable, mais un 4e échec (pour cette génération, et le 6e au total) en neuf participations écornerait, sinon leur grandeur, en tout cas leur réputation d'infernale machine à gagner. Incontestable dans le contexte de la conférence américaine, celle-ci deviendrait moins évidente dans le cadre de la grande finale de la NFL.

En face, les Rams affichent le visage de la jeunesse. Et chez eux aussi, ce symbole-là passe par le head coach et le quarterback. Sean McVay, 33 ans, serait de loin le plus jeune entraîneur à remporter le Super Bowl. Jared Goff, lui, a 17 ans de moins que son alter ego des Patriots Tom Brady. McVay a transformé et redynamisé une franchise absente des playoffs pendant plus d'une décennie entre 2005 et 2016. Mais il ne veut pas tirer la couverture à lui. "Dans le football américain, ce qui est spécial, c'est de faire partie de quelque chose qui est plus grand que soi, la star de l'équipe, c'est l'équipe", a-t-il estimé.

Vidéo - Superbowl LIII - Goff : "Un super groupe sans aucun égoïsme"

00:30

Remember 2002

L'expérience est une vertu irremplaçable au Super Bowl, mais cela n'avait pas suffi à New England l'an passé face à Philadelphie, qui présentait le même déficit d'expérience que les Rams ce dimanche. Du côté de L.A., si on se montre extrêmement respectueux du CV adverse, on ne veut donc pas non plus débarquer sur la pointe des pieds. "Nous avons le plus grand respect pour les Patriots, mais nous abordons ce match avec l'ambition de le gagner", assure ainsi McVay. Aaron Donal, sacré MVP défensif de la saison samedi soir, est sur le même ton quand il s'agit d'évoquer Tom Brady, qu'il cherchera à neutraliser dimanche : "C'est un grand quarterback, mais on peut le mettre sous pression, comme n'importe qui d'autre".

Si beaucoup de choses séparent ces deux équipes, elles ont en commun un certain esprit "outsider". Toutes deux ont dû s'imposer à l'extérieur en finale de conférence pour avoir le droit de jouer ce Super Bowl. Toutes deux se sont d'ailleurs imposés en prolongation.

Elles possèdent aussi un souvenir en commun : en 2002, New England avait entamé sa dynastie en décrochant son premier titre avec Brady et Belichick... face au Rams. Alors basés à Saint-Louis, ceux-ci, portés par le quarterback Kurt Warner, avaient pour eux l'expérience, celle du titre acquis deux ans plus tôt. Un chapitre majeur de l'histoire de la NFL avait commencé à s'écrire ce soir-là. Dix-sept ans après, les Rams aimeraient rendre à Brady, Belichick et aux Patriots la monnaie de leur pièce. Vaste programme. Mais la gloire est à ce prix.

Tom Brady

Tom BradyGetty Images

0
0