"2012, année honorable pour les Bleus"

"2012, année honorable pour les Bleus"
Par Eurosport

Le 15/11/2012 à 19:22Mis à jour Le 15/11/2012 à 21:22

Durant deux heures, vous avez refait l'année de l'équipe de France avec Maxime Dupuis, qui juge que 2012 aura été honorable sur le fond plus que la forme.

Bubulle : Préférez-vous Valbuena en tant qu'impact player ou en tant que titulaire capable d'être le moteur de cette équipe de France ?

Maxime DUPUIS : Je pense que Mathieu Valbuena mérite d'être titulaire. Sur ses performances actuelles, c'est indéniable. C'eut pu également l'être plus tôt dans l'histoire de l'équipe de France. Sous l'ère Blanc, Valbuena avait déjà été très bon lorsqu'on avait fait appel à lui. En Bosnie, en Angleterre ou en Allemagne notamment, il avait brillé en démarrant le match. Pas la peine de lui réserver le rôle de joker alors que jouer d'entrée lui va bien. D'ailleurs, je me demande encore comment et pourquoi Laurent Blanc ne l'a pas utilisé une seule minute durant l'Euro 2012...

Jessy62930 : A-t-on vu le fameux noyau se dégager ?

M.D. : Oui. Didier Deschamps a déjà constitué un groupe élargi identifiable. Jugez-vous même : le sélectionneur national n'a fait appel qu'à 33 joueurs depuis sa prise de fonction en août dernier. Ce n'est pas énorme pour six premiers matches. Et lorsqu'un joueur manque (Benzema), on appelle Payet, qui était déjà dans le groupe en août. Cela laisse penser que ceux qui ne sont actuellement pas dans la liste risquent d'avoir des soucis pour y revenir...

Lucasdu33 : Pourquoi Deschamps réussit mieux que Blanc à la tête de la France ?

M.D. : Bonne question, à laquelle je n'ai pas encore de réponse. Et pour cause, Deschamps n'a dirigé que six matches à la tête des Bleus. Et n'oubliez pas qu'à la même époque, il y avait beaucoup d'espoirs fondés sur l'équipe de Blanc qui, en novembre 2010, venait de battre l'Angleterre à Wembley (1-2). On saura si Deschamps réussit mieux que Blanc lors de la Coupe du monde 2014, pas avant... Le juge de paix, c'est celui-là.

Et il ne faut pas oublier que Deschamps a récupéré une équipe de France en moins mauvais état que Blanc. Pas de Knysna, juste quelques mauvaises réactions durant l'Euro. Ce n'est quand même pas comparable. Cela dit, Deschamps a parfaitement démarré son histoire avec les Bleus. Surtout, il semble tenir son groupe et a fixé un cap clair. Blanc espérait une révolution dans le jeu. Deschamps n'a rien annoncé, sinon qu'il était là pour avancer. C'est moins glamour mais sans doute plus adapté à cette équipe.

Zouglos : Pensez-vous qu'ils ont fait une bonne saison ?

M.D. : Vaste mais intéressante question. Je vais tenter d'y répondre en me basant que sur le fond dans un premier temps. Ce qui est difficile, vous allez comprendre pourquoi... D'un point de vue strictement sportif, l'année 2012 des Bleus a été honorable. Des victoires en Allemagne, en Italie, un nul en Espagne et un quart de finale de Championnat d'Europe, il y a pire. N'oubliez pas que, deux ans avant, l'équipe de France quittait la Coupe du monde par la toute petite porte. Après, on peut regretter le comportement de certains, notamment face à la Suède à l'Euro... Si les Bleus avaient été plus sérieux face aux Suédois, l'histoire eut peut-être été différente. Mais ça, on ne le saura jamais.

Porytchik : Que pensez-vous de la prestation de Lloris ? Je suis un peu inquiet après ce match contre l'Italie...

M.D. : Je ne suis pas inquiet. Pas encore tout au moins. Il n'est peut-être pas dans la forme de sa vie mais cela s'explique aisément. Il ne joue pas beaucoup avec Tottenham. Un match par semaine ou moins, c'est le minimum vital. Après, Hugo Lloris réalise tout de même des prestations de qualité. Regardez en Espagne ou même hier, il fait le job. Le problème se posera si la situation s'éternise et il ne semble pas que le principal intéressé soit disposé à attendre des lustres dans l'ombre de Brad Friedel.

Lass : Qui est le leader des Bleus ?

M.D. : Didier Deschamps. Sur le terrain, il n'y en a pas réellement. Hugo Lloris porte le brassard mais brille plus par son exemplarité que son leadership. Patrice Evra donne de la voix mais aura toujours le spectre de 2010 au-dessus de sa tête... Quant à Franck Ribéry ou Karim Benzema, ils sont avant tout des leaders techniques. Enfin, un Rio Mavuba est trop "récent" pour incarner le rôle du patron. Non, vraiment, leur meilleur atout au niveau leadership, les Français le possèdent sur le banc de touche. Je pense que c'est un souci. Mais comme le dit DD, les leaders ne s'inventent et ne se décrètent pas.

MonkeyDluffy : Pensez-vous que Nasri aura à nouveau sa chance malgré les bonnes prestations des autres milieux ?

M.D. : Il ne faut jamais dire jamais. Mais j’ai un gros doute… Je ne pense pas qu’on reverra Samir Nasri de sitôt sous le maillot bleu. Didier Deschamps n’est pas pressé de le reprendre, ça se sent. Il suffit d’en parler un peu avec lui pour s’en rendre compte. Il suffit aussi de se pencher sur ses listes. D’autre part, l’équipe de France est en train de grandir sans lui. Et les absents ont toujours tort.

Absolenko : Pourquoi Gourcuff a été sélectionné alors qu'il est juste de retour et a peu prouvé ?

M.D. : Prendre Gourcuff est aussi un symbole. Ça rejoint un peu la question sur Nasri. C'est aussi une manière de montrer que Deschamps privilégie les joueurs qui ne font pas de vagues et restent dans l'esprit. C’est un message envoyé par le sélectionneur national. Le collectif prime. DD le prouve par les actes.

Sunjyan : Pensez-vous que Blaise Matuidi puisse devenir un jour titulaire indiscutable en équipe de France, il a quand même réalisé deux bonnes prestations face à l'Espagne et l'Italie…

M.D. : A la vitesse où vont les choses, oui. Parce que le Parisien a été très bon en seconde période à Madrid et a réalisé une entame XXL à Parme, mercredi. Dans l’état actuel des choses, il est titulaire au milieu de terrain. Sans hésiter. Abou Diaby était la solution privilégiée par Deschamps, mais comme le Gunner est trop souvent blessé… Blaise Matuidi, lui, tient le choc et prouve qu’il a les épaules.

C3rb3re : Comment expliquer qu'Evra ait dû attendre que DD arrive à la tête des Bleus pour être mis dans de bonnes dispositions ?

M.D. : Pourquoi a-t-il explosé à Monaco sous les ordres de Deschamps ? Il y a un lien particulier entre les deux hommes. Didier Deschamps, même lorsqu’Evra en prenait plein la tête après Knysna, n’a eu de cesse de le défendre et de se baser sur le jeune Patrice Evra qu’il avait eu sous ses ordres en Principauté. Peut-être que le Mancunien se sent mieux avec Deschamps, simplement. Plus en confiance. Quand la tête va, tout va. Après, Evra réussit un très bon début de saison avec Manchester United. Il n’était pas aussi bon l’an dernier notamment. Du coup, il n’est pas illogique non plus que ses bonnes performances rejaillissent sur l’équipe de France.

Alex : Yanga-Mbiwa ne sera plus titularisé ?

M.D. : Vous allez vite en besogne. Il est vrai que ses suspensions (en club et en équipe de France) ne l'ont pas aidé. Et, dans l'intervalle, Laurent Koscielny est rentré dans le onze de départ. Définitivement ? Loin d'être sûr. Koscielny n'est pas régulier et peut connaître une rechute avec Arsenal. La défense centrale n'est pas le secteur le plus rassurant de l'équipe de France. Mamadou Sakho est selon moi le meilleur des joueurs dont dispose Deschamps. Mais il est encore jeune. Quant aux autres, ils n'ont pas encore le volume ni le très haut niveau international. En 2013, il faudra progresser dans ce secteur. Et vite.

Ricodeboissy : Pour Nasri, Mexès ou Ben Arfa c'est cuit ?

M.D. : Le premier, on en a déjà parlé. Ce sera compliqué. Le second, Mexès, n'est pas au niveau et n'est pas un perdreau de l'année. Deschamps n'a pas grand intérêt à aller le chercher. Quant à Ben Arfa, j'aime bien ce qu'il réalise en Angleterre actuellement. Il travaille et avance en silence. Pour en avoir parlé avec son conseiller, il ne veut pas se polluer l'esprit avec les Bleus pour le moment. Si ça doit venir, ça viendra... Et je pense que si Deschamps a un jour le sentiment que HBA est au niveau, il ira le chercher. Mais ce n'est pas encore le cas.

Pauleta : Quel a été le joueur le plus constant selon vous en 2012 ?

M.D. : Je dirais Hugo Lloris. Parce qu’il a toujours fait le job. Mais dans le champ, mention spéciale à Franck Ribéry, qui s’est enfin débloqué. Depuis le dernier quart d’heure de France – Islande, à Valenciennes, Ribéry est redevenu Ribéry. Mis à part hier face à l’Italie où il a été en dedans, le Bavarois a réalisé des performances de choix. A l’Euro, son envie était visible et il a fait de son mieux pour aider les Bleus. Après, face à la Biélorussie et en Espagne, il a aussi réalisé de belles performances. Pourvu que ça dure.

Ludo : Peut-on rapprocher, sous certains aspects, cette équipe de France avec celle de l'ère Aimé Jacquet ?

M.D. : L’épilogue nous le dira… Mais il possible que Didier Deschamps soit influencé par celui qui l’a fait capitaine de l’équipe de France et l’a emmené au titre mondial. Ce qui est commun est pour l’instant le choix de se priver de talents individuels pour privilégier un collectif. Jacquet l’avait fait avec Cantona et Ginola, Deschamps "l’imite" avec Nasri, toutes proportions gardées évidemment.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0