AFP

L'Argentine élimine la Colombie et se qualifie en demi-finale

Pour Messi et l'Argentine, le rêve continue
Par AFP

Le 27/06/2015 à 07:32Mis à jour Le 27/06/2015 à 07:35

COPA AMERICA - L'Argentine de Lionel Messi a éliminé la Colombie aux tirs au but (0-0, 5 à 4), vendredi soir, pour atteindre les demi-finales. Logiquement.

L'Argentine a atteint le dernier carré de la Copa America 2015 au terme d'un quart de finale qu'elle a dominé de façon outrancière contre la Colombie mais qui s'est décidé à l'issue d'une séance de tirs au but haletante (0-0, 5 tab à 4), vendredi.

L'Argentine de Lionel Messi est toujours en course pour mettre fin à une disette de titre remontant jusqu'à 1993.

En demi-finale le 30 juin, elle sera opposée au Brésil ou au Paraguay qui se rencontrent dans le dernier quart de finale programmé samedi.

Mais l'Albiceleste s'est fait peur, non pas parce qu'elle a mal joué, bien au contraire, mais parce qu'elle a buté pendant 90 minutes sur l'excellent gardien colombien David Ospina.

Ospina a repoussé l'échéance

A la 26e minute, le portier d'Arsenal a réussi deux arrêts de grande classe d'abord en détournant du pied un tir de Sergio Agüero, puis en s'interposant devant Lionel Messi seul devant lui. Après une première période à sens unique (62,4% de possession du ballon et onze tirs pour l'Argentine), la Colombie a pointé le bout de son nez avec sa première occasion franche à la 66e minute par James Rodriguez.

L'Argentine a fini fort, mais a encore buté sur Ospina avec un incroyable arrêt réflexe sur une reprise de Nicolas Otamendi (80) avec l'aide d'un montant, puis a vu un défenseur colombien, Jeison Murillo, revenir de justesse pour sauver sur sa ligne (88).

Particularité de la Copa America, à l'issue du temps réglementaire, la qualification se joue directement aux tirs au but, sans passer par la prolongation.

L'Argentine a eu deux balles de match après la tentative ratée de Luis Muriel, le quatrième tireur colombien, mais Lucas Biglia et Marcos Rojo ont craqué nerveusement, avant que Carlos Tevez ne délivre son équipe et ne fasse respecter la logique.

0
0