Panoramic

Tite succède à Dunga à la tête de la Seleçao

Tite succède à Dunga à la tête de la Seleçao
Par AFP

Le 16/06/2016 à 07:43Mis à jour Le 16/06/2016 à 09:06

COPA AMERICA - L'entraîneur Tite a été choisi pour succéder à Dunga, limogé mardi, à la tête de l'équipe du Brésil, avec pour mission de redorer le blason d'une Seleçao en crise et de se qualifier pour la Coupe du monde 2018.

Le Brésil a choisi le successeur de Dunga. Tite, 55 ans, aura la charge de redresser une sélection brésilienne au plus mal après son élimination dès le premier tour de la Copa America. C'est le président du club de Corinthians, où l'entraîneur officiait jusqu'alors, qui l'a annoncé mercredi en fin d'après-midi: "Tite ne travaille plus avec nous à partir d'aujourd'hui (mercredi), il a accepté l'invitation de la CBF" (Confédération brésilienne de football)", a déclaré Roberto de Andrade.

Vidéo - Voir la vidéo

00:25

Dans un communiqué, la CBF a dit qu'elle démarrerait jeudi "les dernières finalisations du contrat de l'entraîneur", au surlendemain de la rencontre à Rio entre son président, Marco Polo Del Nero, et Tite. Selon la presse brésilienne, le contrat du nouveau sélectionneur irait jusqu'au Mondial 2018.

Le chantier est lourd pour Adenor Leonardo Bacchi, dit Tite (à prononcer "Tchitch"), dont le nom avait déjà circulé à l'été 2014, mais qui avait décliné la proposition de reprendre les rênes de la Seleçao après le fiasco de la Coupe du monde, lorsque l'équipe de Luiz Felipe Scolari s'était fait humilier à domicile 7-1 par l'Allemagne en demi-finale. En ce mois de juin 2016, il a franchi le pas pour récupérer une équipe de nouveau en lambeaux, éliminée dès le premier tour de la Copa America du Centenaire, dimanche, incapable de marquer le moindre but face à l'Equateur (0-0) ni au Pérou (0-1), et seulement vainqueur du très modeste Haïti, sur le score ironique de 7-1. Entre un 7-1 et l'autre, il y avait déjà eu l'élimination précoce à la Copa America 2015 au Chili, dès les quarts de finale.

Redresser la barre

Il s'agit désormais de redresser la barre en qualifications au Mondial-2018: la Seleçao n'est que sixième sur dix équipes de la poule unique. Et seules quatre nations se qualifieront directement pour la phase finale en Russie, tandis que le cinquième disputera un barrage intercontinental. Le prochain rendez-vous se tiendra début septembre en Equateur, sachant que, entre-temps, l'équipe olympique renforcée par Neymar sera dirigée par Rogerio Micale aux JO 2016 de Rio.

Si Dunga avait le prestige du joueur (capitaine du Brésil champion du monde en 1994), Tite a celui de l'entraîneur, faisant d'ailleurs l'unanimité dans la presse brésilienne. Il présente "un passé récent victorieux avec l'intention de revenir aux origines du foot brésilien, même s'il est aussi un adepte du résultat, et c'est pour cela qu'il devrait être plus efficace que Dunga", a commenté auprès de l'AFP Juca Kfouri, éditorialiste qui fait autorité dans le "futebol".

Cet homme grisonnant de 55 ans et de haute stature, originaire de l'Etat régional du Rio Grande do Sul (sud du Brésil), a entraîné plusieurs grands clubs du pays, comme le Grêmio, l'Atletico Mineiro, Palmeiras et surtout Corinthians, où il en était à son troisième passage depuis l'année dernière (après 2004-2005 et 2010-2013). Il est devenu une personnalité très respectée en remportant plusieurs titres avec ce club pauliste, notamment la Copa Libertadores (équivalent sud-américain de la Ligue des champions européenne) et le Mondial des clubs en 2012, en battant Chelsea en finale, outre deux Championnats brésiliens (2011, 2015).

Ironie du sort, il a été choisi par une CBF toujours présidée par Marco Polo Del Nero, dans le collimateur de la justice américaine pour corruption présumée, alors que Tite avait signé fin 2015 une pétition réclamant sa démission.

Tite a été champion du Brésil en 2015 avec les Corinthians

Tite a été champion du Brésil en 2015 avec les CorinthiansPanoramic

0
0