Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a annulé en grande partie jeudi les sanctions sportives prises par la Confédération africaine de football (CAF) contre le Maroc, qui avait refusé d'organiser la Coupe d'Afrique des Nations 2015, et l'a autorisé à disputer les CAN 2017 et 2019.
Le Maroc avait été suspendu des deux prochaines éditions de la CAN après avoir refusé d'organiser celle de 2015 de la compétition aux dates prévues (17 janvier-8 février), réclamant en vain son report du fait de l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest.
Le sélectionneur de l'équipe du Maroc, Badou Zaki, s'est dit "heureux, comme tous les Marocains (...) que justice ait été rendue". "Le droit était de notre côté", a-t-il ajouté.
Coupe d'Afrique des Nations
Excuses de la CAF pour l'absence d'hymnes lors de Cameroun-Burkina Faso
14/01/2017 À 22:31

Une génération de joueurs qui ne demande qu'à s'épanouir

Son adjoint, Mustapha Hadji, a ajouté : "Pour tout le football marocain, c'est un grand soulagement, et notamment pour cette génération, de Mehdi Benatia (l'international du Bayern Munich) jusqu'aux plus jeunes. Cette génération est extraordinaire, très talentueuse."
"Le football marocain reste le même mais pour ce qui est des ambitions, au lieu d'attendre jusqu'au Mondial 2018, on va se concentrer sur la CAN 2017. (...) L'équipe nationale est parfaitement prête, elle va se battre pour se qualifier", a-t-il prévenu.
La CAF choisira mercredi prochain au Caire le pays organisateur de la CAN 2017 parmi les trois sont candidats que sont l'Algérie, le Gabon et le Ghana, et procédera au tirage au sort des éliminatoires de cette compétition.
Coupe d'Afrique des Nations
Tirage difficile pour le Rwanda en Championnat d'Afrique des nations
15/11/2015 À 21:47
Coupe d'Afrique des Nations
Le Congo tenu en échec à domicile par le Kenya
14/06/2015 À 18:42