Eurosport

Renard confiant mais prudent avant l'entrée en lice du Maroc

Renard confiant mais prudent avant l'entrée en lice du Maroc
Par AFP

Le 22/06/2019 à 18:44Mis à jour Le 22/06/2019 à 23:57

CAN 2019 - Déjà vainqueur de la compétition à deux reprises (2012 et 2015), Hervé Renard espère soulever le trophée pour la troisième fois de sa carrière, cette fois-ci avec le Maroc. Mais le sélectionneur des Lions de l'Atlas se montre méfiant avant le match face à la Namibie, prévu ce dimanche (16h30).

"L'important, c'est les points de départ et d'arrivée." Hervé Renard a annoncé la couleur avec sobriété avant le match du Maroc contre la Namibie ce dimanche (16h30). "C'est toujours la meilleure chose que de commencer par une victoire. L'objectif, c'est d'aller le plus loin possible", a expliqué le technicien français. Sacré avec la Zambie en 2012 et la Côte d'Ivoire en 2015, Renard ambitionne de rapporter un trophée qui fuit le Maroc depuis 1976. Sa première tentative, en 2017, s'était arrêtée en quarts de finale.

"Beaucoup plus de qualités qu'en 2017"

"Je pense qu'on a beaucoup plus de qualités en 2019 qu'en 2017. Quand on prend le nombre de blessés qu'on avait en 2017, Amrabat, Belhanda, Boufal, Ziyech qui n'était pas là... Il va falloir associer nos qualités à l'esprit exceptionnel qu'on a eu en 2017", a expliqué le coach à la chemise blanche. Avec sa star Hakim Ziyech qui a explosé sur la scène européenne cette saison avec l'Ajax Amsterdam, le Maroc appartient au groupe de favoris sérieux qui peuvent battre l'Egypte de Mohamed Salah chez lui. Mais il a pris la route des pyramides en ayant perdu ses deux derniers amicaux, contre la Gambie (1-0) et la Zambie (3-2).

Vidéo - Koulibaly, Ziyech, Mahrez… Notre onze des stars de la CAN

02:03

"Nous sommes arrivés au Caire en mode compétition", a rassuré Renard. "Le premier match pour chaque équipe est difficile, chacun entre avec une motivation extrême. On part tous sur la même ligne. A nous bien de commencer cette compétition." En plus des Namibiens, les Lions de l'Atlas devront composer avec un autre adversaire coriace: la chaleur, en jouant à 16h30 dans le cagnard de la capitale égyptienne. "Ce n'est pas l'heure idéale, a reconnu Renard. Il faut gérer ce paramètre important. Il faut s'appliquer techniquement pour ne pas trop puiser dans les ressources. Faire la différence le plus tôt possible, ça aide mais c'est difficile."

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0