Getty Images

Egypte, Maroc, Sénégal, Tunisie : nos pronos pour la CAN

Egypte, Maroc, Sénégal, Tunisie : nos pronos pour la CAN

Le 21/06/2019 à 12:00Mis à jour Le 21/06/2019 à 15:21

COUPE D’AFRIQUE DES NATIONS – A domicile, l’Egypte s’avance comme le grand favori de la compétition, qui se tient du 21 juin au 19 juillet. Le Maroc, le Sénégal, la Côte d’Ivoire et le Cameroun nous semblent les mieux armés pour disputer le titre aux Pharaons. La Tunisie, l’Algérie, le Mali et le Ghana ont eux des bonnes têtes d’outsider.

Le favori

  • Egypte

A domicile, les Pharaons s’avancent comme les grands favoris de cette 32e édition de Coupe d’Afrique des nations (21 juin - 19 juillet). Emmenés par le champion d’Europe Mohamed Salah, les Egyptiens tenteront de remporter un huitième titre alors qu’ils détiennent déjà le record de victoires dans l’épreuve, tout comme le nombre de participations à la phase finale d’une CAN (22). Placés dans le groupe A aux côtés de la République démocratique du Congo, de l’Ouganda et du Zimbabwe, la qualification pour les huitièmes devrait être une formalité pour les Egyptiens.

Après avoir buté sur la dernière marche au Gabon en 2017, face au Cameroun, et un an après une Coupe du monde plutôt décevante, les hommes du Mexicain Javier Aguirre Onaindía auront à cœur de se racheter dans leur compétition favorite. Et Mo Salah, entouré des Hassan, Elnedy ou Mohsen, d’offrir un premier titre depuis 2010 au peuple égyptien.

Les principaux outsiders

  • Maroc

Sur le papier, le Maroc a fière allure : Hakim Ziyech, Younès Belhanda, Mehdi Benatia, Nordin Amrabat, Nabil Dirar, Achraf Hakimi… Très cohérente et solide aussi bien offensivement que défensivement, la sélection marocaine sera l’une des équipes à suivre durant cette compétition. Qui plus est car Hervé Renard est assis sur le banc des Lions de l’Atlas depuis 2016. Le "sorcier blanc" connait parfaitement la CAN. Et pour cause, l’entraineur français est devenu le premier coach en 2015 avec la Côte d’Ivoire à remporter le titre avec deux pays différents, trois ans après son premier sacre aux commandes de la Zambie.

Même si les Marocains n’ont pas préparé de la meilleure des manières cette CAN – ils restent en 2019 sur quatre matches sans victoires (trois défaites et un nul) – ils seront l’équipe à abattre dans le groupe D, déjà surnommé le "groupe de la mort" de cette compétition (Maroc, Côte d’Ivoire, Afrique du Sud et Namibie).

Hakim Ziyech (Maroc)

Hakim Ziyech (Maroc)Getty Images

  • Sénégal

Comme souvent, le Sénégal est placé parmi les favoris de la compétition. Mais les Lions de la Teranga n’ont jamais décroché le titre ultime et n'ont même dépassé les quarts de finale qu’à une seule reprise, en 2002. La génération dorée du football sénégalais, emmenée par El-Hadji Diouf, avait alors buté sur le Cameroun. Cette année, le groupe sénégalais n’a peut-être jamais compté autant de joueurs de niveau international en son rang : Koulibaly, Baldé, Gueye, Niang, Sarr, Mané.

Première nation africaine au classement FIFA (24e), le Sénégal a survolé les qualifications. Maintenant, il débarque en Egypte avec le plein de confiance. Les hommes d’Aliou Cissé restent en effet sur six victoires. Ils ferrailleront dans le groupe C avec l’Algérie, le Kenya et la Tanzanie. Un groupe largement à leur portée et qui peut leur permettre de voir loin dans cette compétition. De quoi rêver d’inscrire, le 19 juillet au stade international du Caire, son nom au palmarès de la plus belle compétition du continent africain.

  • Côte d’Ivoire

Quatre ans après son dernier titre continental, la Côte d’Ivoire se présente pour cette édition 2019 avec un groupe rajeuni et sans grande expérience des compétitions continentales. Emmenés par Aurier, Zaha mais surtout Pépé, élu meilleur joueur africain de l’année en Ligue 1, les Ivoiriens ont fait confiance à une nouvelle génération.

Pas qualifiés pour la Coupe du monde 2018 et éliminés au premier tour de la CAN en 2017, les hommes d’Ibrahim Kamara ont mangé leur pain noir ces dernières années. Cet été, le groupe qui ne compte pas moins de six joueurs évoluant en France, espère gouter de nouveau aux joies d’une victoire finale. Si ce ne sera pas l’équipe la plus clinquante de la compétition, la Côte d’Ivoire a pour seul objectif de ramener pour la troisième fois de l’histoire, le trophée de la CAN à Abidjan.

Serge Aurier (Cote d'Ivoire)

Serge Aurier (Cote d'Ivoire)Getty Images

  • Cameroun

Moins fort qu’il y a deux ans, le tenant du titre de la compétition répond très souvent présent quand le parfum de la CAN envahit le continent africain. Pas annoncés parmi les favoris au Gabon en 2017, les Lions indomptables, aujourd’hui entraînés par le duo Clarence Seedorf-Patrick Kluivert, avaient pourtant décroché le Graal en finale face à l’Egypte.

Avec un groupe très solide collectivement où peu de têtes ne dépassent, le Cameroun reste sur une seule victoire sur ses quatre derniers matches. Mais avec leurs cinq titres continentaux, les Camerounais connaissent la recette. Les coéquipiers d’Eric Maxim Choupo-Moting et de Clinton Njie, tenteront surtout de faire oublier le fiasco de décembre dernier. Alors que la Coupe d’Afrique des Nations aurait dû être organisée au Cameroun, la CAF avait décidé de retirer l’organisation du tournoi au pays, face à la faible avancée des travaux de préparation.

Les surprises potentielles

D’autres équipes en dehors des cinq citées précédemment peuvent prétendre à la victoire finale au Caire le 19 juillet prochain. La Tunisie, qui n’a plus raté une seule phase finale de CAN depuis 1994, sera emmenée par Wahbi Khazri. Les Aigles de Carthage d’Alain Giresse ont annoncé viser le dernier carré. Tout comme l’Algérie de Riyad Mahrez qui regorge de talents. Les Fennecs restent en plus sur une belle série de six matches sans défaite.

Enfin, on pourrait également citer le Mali et le Ghana. Les Aigles maliens ont impressionné en éliminatoires, terminant en tête du groupe C, sans perdre une seule rencontre. A eux désormais de confirmer leur belle disposition dans le grand bain de la CAN. De son côté, le Ghana, emmené par les deux frères Ayew et systématiquement dans le dernier carré de la compétition les six dernières éditions, aura à cœur d’enfin décrocher le titre.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0