Mohamed Salah avec "Zizo" et "Trezeguet" ! Avant un quart de finale très attendu contre le Maroc, dimanche à Yaoundé (16h00), la star de Liverpool partage l'affiche égyptienne avec des noms célèbres, comme Mahmoud Hassan "Trezeguet" ou Ahmed Sayed "Zizo". Il y a aussi Mohamed Elneny ou le gardien Mohamed El-Shenawy, qui n'a pas pu terminer le match contre la Côte d'Ivoire (0-0, 5 t.a.b. à 4) en 8e de finale, remplacé par Mohamed Abou Gabal "Gabaski". Tout comme Salah, "Trezeguet" joue aussi en Angleterre, à Aston Villa, de même qu'Elneny, à Arsenal.
Ils sont des compléments de Salah, comme le prometteur attaquant de Stuttgart Omar Marmoush ou le buteur de Galatasaray, Mostafa Mohamed. "Zizo", l'animateur du Zamalek, un des deux géants du Caire, tient plus un rôle de joker, entrant en cours de match pour apporter ses dribbles. Mais Salah ne bénéficie toutefois pas en sélection de partenaires aussi forts qu'à Liverpool avec Firmino, Diogo Jota Sadio Mané, qu'il pourrait bien retrouver en finale avec le Sénégal, avant de l'affronter en mars pour un barrage terrible pour aller à la Coupe du monde au Qatar.
Qualif Coupe du Monde - CAF
L'Egypte porte plainte pour "racisme" lors du match contre le Sénégal
30/03/2022 À 14:25

Mahmoud Hassan "Trezeguet" félicité par ses coéquipiers

Crédit: Getty Images

Le réveil de Salah

Et le meilleur match des Pharaons à la CAN a correspondu au réveil de "Mo" Salah, contre la Côte d'Ivoire. Transparent lors du premier match contre le Nigeria, perdu 1-0), Salah a signé un but sur un éclair contre la Guinée-Bissau (1-0) et livré une pâle prestation contre le Soudan (victoire 1-0), surveillé en permanence par trois "Crocodiles du Nil" à la fois. Contre le Soudan, le public du stade Omnisports de Yaoundé lui a pourtant tout pardonné, rugissant de plaisir à chaque ballon touché.
Salah a même dû répondre aux acclamations comme un gladiateur, alors qu'il allait simplement tirer un corner, mal exécuté d'ailleurs. Mais contre la Côte d'ivoire, il a joué comme l'immense joueur qu'il est, prenant son équipe par la main. Salah a même transformé le penalty décisif, assumant sa place de patron en cinquième et dernière position des tireurs. Et après il a pris la parole rappelant que l'Égypte, recordman des victoires en CAN (7), "attend désespérément un nouveau titre".

Mohamed Salah

Crédit: Getty Images

On va essayer de le bloquer
Vahid Halihodzic, le sélectionneur du Maroc, le considère lui aussi comme le principal danger, et a pensé à un plan anti-Salah. "Bien sûr, on a analysé en vidéo toutes ses qualités, on a préparé une tactique. On va essayer de le bloquer sur ses qualités", explique "Coach Vahid". Adam Masina, le latéral gauche marocain, aura du travail pour contenir la terreur, qui joue à droite de l'attaque de Carlos Queiroz.
Heureusement, le défenseur de Watford n'a pas de traumatisme: il n'était plus sur le terrain quand Salah a dribblé dans un mouchoir toute la défense de Watford pour marquer un but d'anthologie, le 16 octobre. "Adam ou quelqu'un d'autre, prévient 'Vahid', parce que Salah est un joueur qu'on ne peut pas arrêter tout seul. C'est un joueur fantastique, mais on est capable de le bloquer dans ses actions."
Et en plus de l'étoile de Liverpool, Halilhodzic "se méfie" d'une "équipe très bien organisée", capable de laisser au Maroc "la possession du ballon". "Il faudra faire attention à ne pas perdre le ballon dans sa zone!". Vahid parle de Salah, bien sûr. "Ces deux, trois derniers mois, il a été impressionnant. En ce moment c'est le meilleur joueur du monde, inarrêtable dans son club", conclut Vahid. Et en sélection?
Qualif Coupe du Monde - CAF
Le Maroc a passé la vitesse supérieure
29/03/2022 À 21:34
Qualif Coupe du Monde - CAF
Comme à la CAN, le Sénégal frustre l'Egypte pour aller au Mondial
29/03/2022 À 19:53