L'ENJEU : Ce soir à Moenchengladbach, Françaises et Etats-uniennes joueront pour une qualification en finale de la Coupe du monde. Simplement. Pour les Bleues, ce serait une première historique puisque les joueuses de Bruno Bini disputent leur première demi-finale mondiale. Concernant les Etats-Unis d'Amérique, c'est une autre paire de manches. Deux fois championnes du monde (1991, 1999) et trois fois championnes olympiques (1996, 2004 et 2008), les coéquipières d'Hope Solo, numéro 1 mondiales, jouissent d'une tout autre expérience. Pour information, ces dernières n'ont perdu que deux matches depuis la dernière Coupe du monde.

LEUR FACE A FACE : La France et les Etats-Unis se connaissent (plutôt bien). Ce soir, elles croiseront le fer pour la 15e fois de leur histoire. Pour la première fois en match officiel. Le moins que l'on puisse dire, c'est que la balance penche en faveur des joueuses à la Bannière étoilée, qui ont remporté 11 des quatorze matches déjà disputés entre les deux nations (1 nul et 2 victoires françaises). Le dernier succès bleu remonte à 1992 (4-2). A noter néanmoins que les deux sélections ne se sont plus affrontées depuis cinq ans maintenant. C'était à Faro-Loulé (Portugal) et les Françaises s'étaient inclinées 4-1.

Coupe du monde féminine
Bini : "Je suis un homme heureux"
11/07/2011 À 17:25

L'ETAT DE FORME : Samedi, les Françaises sont allées au bout d'elles-mêmes pour sortir les Anglaises (1-1, 4 tab à 3). Mais que dire des Etats-uniennes ? Le lendemain, elles aussi sont sorties victorieuses d'un match épique contre les Brésiliennes (2-2, 5 tab à 3). Depuis les quarts de finale, les deux sélections ont donc mis l'accent sur la récupération. La séance de lundi, notamment, a été light. "On va faire de la tactique, mais pas tellement sur le terrain, plus à la vidéo et en discutant. Sur le terrain, ce sera surtout de l'entretien", confiait Bini, lundi.

LA DECLA : "C'est la nation numéro 1 au classement FIFA. Cela représente 2,5 millions de licenciées. C'est sûr que c'est plus facile d'en trouver 21 que quand tu as 55 000 licenciées. (...) On a déjà vu David terrasser Goliath." (Bruno Bini)

Crédit: dpa

LES EQUIPES PROBABLES :

France : Sapowicz - Lepailleur, Georges, Meilleroux, Bompastor - Soubeyrand, Bussaglia, - Abily, Necib, Thiney - Delie.
Etats-Unis : Solo - LePeilbet, Rampone, Sauerbrunn, Krieger - Lloyd, Boxx - Cheney, O'Reilly - Rodriguez - Wambach.

L'AUTRE DEMI-FINALE : Le Japon, tombeur surprise de l'Allemagne, et la Suède, dernière équipe invaincue du tournoi, s'affrontent dans un duel a priori très équilibré entre deux outsiders au jeu séduisant. Les Suédoises ont gagné leurs quatre matches depuis le début du tournoi, notamment le choc contre les Etats-Unis (2-1), décisif pour la première place du groupe C. Les Scandinaves, constantes au plus haut niveau avec une 3e place au Mondial-91 et une place de finaliste en 2003, s'appuieront notamment sur leur attaquante Lotta Schelin, qui joue en club à Lyon. Le match oppose également deux des équipes les plus séduisantes de ce Mondial, la Suède ayant proposé beaucoup de variété dans le jeu offensif, alors que les Japonaises ont brillé par leur vivacité et leur qualité technique.

LA COUPE DU MONDE FEMINNE EST A SUIVRE EN DIRECT SUR EUROSPORT ET EUROSPORTPLAYER

Coupe du monde féminine
La France remet son dossier le 30 octobre pour l'organisation du Mondial 2019 féminin
20/10/2014 À 11:12