Football
Coupe du monde

Le Brésil se rapproche de son rêve et brise celui de la Colombie

Partager avec
Copier
Partager cet article

La joie de David Luiz lors de Brésil - Colombie

Crédit: AFP

ParGeoffrey Steines
04/07/2014 à 21:53 | Mis à jour 05/07/2014 à 00:37
@JoSteines

Le Brésil s'est imposé face à la Colombie (2-1) en quart de finale de la Coupe du monde, vendredi, à Fortaleza. Les Auriverde affronteront l'Allemagne en demie. Mais Neymar est sorti sur civière en fin de match.

Le Brésil se rapproche pas à pas de son rêve. La Seleçao a rallié vendredi le dernier carré de sa Coupe du monde après sa victoire contre la Colombie en quart de finale (2-1). Elle y a été propulsée par sa charnière centrale, Thiago Silva (7e) et David Luiz (69e) inscrivant les deux buts de la rencontre sur coups de pied arrêtés. James Rodriguez a plongé Fortaleza dans la torpeur après sa réduction du score sur penalty (80e). Un état de tension amplifié suite à la sortie sur blessure de Neymar, touché au dos dans un contact avec Cristian Zuniga (88e). Le Barcelonais, victime d'une fracture de la troisième vertèbre, est forfait jusqu'à la fin du tournoi. Malgré ce coup dur, les hommes de Luiz Felipe Scolari ont tenu bon pour gagner le droit de défier l’Allemagne mardi prochain à Belo Horizonte en demi-finale (22h00) pour un remake de la finale 2002. Un match qu’ils disputeront sans Thiago Silva, suspendu suite à un carton jaune très évitable reçu pour une obstruction sur David Ospina (64e).

Voir le tweet

Matches amicaux

Avec Coutinho à la baguette, le Brésil s'est fait plaisir

19/11/2019 À 15:21

Le capitaine brésilien avait pourtant été parfait, à commencer par son ouverture du score opportuniste à la tombée d’un corner frappé par Neymar (1-0, 7e). Au cours de 45 premières minutes parmi les meilleures du Brésil dans ce Mondial, Hulk aurait pu donner plus d’ampleur à l’avantage au score des siens. Il a buté sur un David Ospina excellent depuis le début du tournoi (20e, 28e). Après le repos, les Auriverde se sont longtemps contentés de gérer leur but d’avance pour disputer leur première demie depuis 2002. Jusqu’à ce que David Luiz foudroie les Cafeteros d’une superbe frappe de trente mètres sur coup-franc (2-0, 69e). Un break dont les joueurs de José Pekerman ne se sont jamais remis dans une partie particulièrement physique et intense (54 fautes commises en tout, record depuis le début du Mondial).

Le Brésil s'est fait peur jusqu'à la fin

Il faut dire que les Colombiens n’ont jamais réussi à développer leur jeu, celui qui avait enchanté tous les observateurs dans cette compétition. James Rodriguez muselé par Fernandinho, souvent à la limite de la régularité, les partenaires de Teofilo Gutierrez n’ont pas trouvé de plan B. Seul Juan Guillermo Cuadrado s’était montré dangereux en première période (11e). Mario Yepes a bien cru égaliser, mais son but a logiquement été refusé pour une position de hors-jeu préalable (66e). Il est finalement venu au moment où les Brésiliens menaient déjà 2-0. James Rodriguez a transformé un penalty dont il était à l’origine en décalant Carlos Bacca, séché par Julio César (2-1, 80e). La Seleçao a alors reculé et s’est fait sueurs froides jusqu’au bout. Jusqu’à ce que le coup de sifflet final ne délivre tout un peuple qui songe plus que jamais à accrocher une sixième étoile sur son maillot dans neuf jours au Maracana.

Thiago Silva lors de Brésil - Colombie

Crédit: Panoramic

Matches amicaux

Retour gagnant à défaut d'être transcendant pour Messi

15/11/2019 À 20:49
Matches amicaux

Rodrygo, du banc du Real à la sélection brésilienne

14/11/2019 À 20:55
Dans le même sujet
FootballCoupe du mondeBrésilColombie
Partager avec
Copier
Partager cet article