Getty Images

Coupe du monde 2018 - L'Islande a encore envie de faire vibrer son peuple

L'Islande a encore envie de faire vibrer son peuple

Le 10/06/2018 à 23:15

COUPE DU MONDE - Sensation du dernier Euro, l'Islande revient sur la scène internationale pour disputer son tout premier Mondial. Son parcours en qualification, sa star, son sélectionneur, ses ambitions.

Profil de l'Islande

Palmarès : Néant

Classement Fifa : 22e

Son parcours en qualification

Le conte de fée continue. Les étonnants Islandais ont confirmé leur incroyable montée en puissance en décrochant leur place en Coupe du monde pour la toute première fois. Ils n'ont même pas eu besoin de passer par les barrages de la zone Europe puisqu'ils ont remporté un groupe I pourtant relevé. Avec un bilan de 7 victoires, 1 nul et 2 défaites, ils ont devancé la Croatie, l'Ukraine et la Turquie. Un véritable exploit pour un pays de seulement 340.000 habitants.

L'Islande, vainqueur du Kosovo, ira au Mondial

L'Islande, vainqueur du Kosovo, ira au MondialGetty Images

Le onze type

Halldorsson - Saevarsson, R. Sigurdsson, Arnason, Magnusson - Gudmundsson, G. Sigurdsson, Gunnarsson (c), Bjarnason - Finnbogason, Bödvarsson.

La star

Gylfi Sigurdsson fait à la fois office de meneur de jeu, de moteur et de buteur. Le milieu de terrain a découvert le championnat anglais il y a dix ans. Transféré à Everton l'été dernier contre 50 millions d'euros, il y a connu une saison moyenne mais cela s'explique aussi par les résultats décevants des Toffees. Ses 46 buts et 37 passes décisives en 209 matches de Premier League prouvent que Sigurdsson est un joueur polyvalent et dangereux. Il a d'ailleurs été le meilleur buteur de l'Islande en qualification. Le joueur de 28 ans est également présenté comme un spécialiste des coups de pied arrêtés ce qui en fait une arme redoutable de sa sélection.

Iceland's midfielder Gylfi Sigurdsson (L) and Kosovo's Besar Halimi vie for the ball during the FIFA World Cup 2018 qualification football match between Iceland and Kosovo in Reykjavik, Iceland on October 9, 2017

Iceland's midfielder Gylfi Sigurdsson (L) and Kosovo's Besar Halimi vie for the ball during the FIFA World Cup 2018 qualification football match between Iceland and Kosovo in Reykjavik, Iceland on October 9, 2017Getty Images

Le jeune à suivre

Considéré comme un milieu de terrain défensif, Samuel Fridjonsson a déjà démontré qu'il pouvait jouer presque n'importe où sur le terrain. Il sait travailler sans relâche pendant 90 minutes mais aussi marquer quelques buts si nécessaire. Formé au club anglais de Reading, le joueur de 22 ans a rejoint le championnat norvégien et Valerenga l'été dernier. Si l'Islande construit avant tout son succès autour de son collectif, Fridjonsson a le potentiel pour devenir un de ses piliers. Et s'il se met en évidence, les clubs seront nombreux à s'intéresser à lui.

Islande Croatie Magnusson

Islande Croatie MagnussonEurosport

Le sélectionneur

Remplacer l'icône Lars Lagerbäck après l'Euro 2016 représentait un vrai défi mais, jusqu'à présent, Heimir Hallgrimsson a passé le test avec brio. Il faut dire que l'Islandais était l'adjoint du technicien Suédois depuis 2011 puis son co-sélectionneur depuis 2014 et a donc activement participé à la glorieuse aventure de l'Euro 2016. Hallgrimsson travaille dans la continuité mais c'est bien sous ses ordres que l'Islande a décroché son tout premier billet pour une phase finale de Coupe du monde en remportant son groupe de qualification. Titulaire d'un diplôme de dentiste, il opte généralement pour un schéma classique en 4-4-2.

Heimir Hallgrímsson (Islande).

Heimir Hallgrímsson (Islande).AFP

Son histoire en Coupe du monde

Jusqu'à cette année, l'Islande n'avait connu la Coupe du monde que durant les éliminatoires. Défaite en barrage pour le Mondial 2014, elle a dû attendre sa 13e campagne pour enfin réaliser l'exploit de se qualifier pour une phase finale. Ce succès arrive pourtant dans la lignée de son extraordinaire Euro 2006 achevé en quarts de finale devant la France après une retentissante victoire sur l'Angleterre en huitième.

Sigurdsson - England-Iceland - Euro 2016 - LaPresse

Sigurdsson - England-Iceland - Euro 2016 - LaPresseEurosport

Pourquoi cette Coupe du monde sera la bonne

Le Mondial est d'ores et déjà réussi pour ce pays de 340.000 habitants perdu dans l'Atlantique Nord et où les conditions climatiques sont loin d'être idéales pour jouer au football. Grâce à un véritable programme de formation et de construction de terrains couverts, l'Islande devient le plus petit pays à disputer une phase finale. Ses dirigeants ont su batir un groupe parfaitement solidaire, très combatif mais aussi de plus en plus joueur. Sensation de l'Euro 2016, l'Islande va maintenant la Croatie qu'elle a déjà battue en qualification, l'Argentine et le Nigeria. Elle n'a plus qu'une envie : poursuivre sur sa lancée devant le monde entier.

L'Islande se qualifie pour la première fois de son histoire à la Coupe du monde

L'Islande se qualifie pour la première fois de son histoire à la Coupe du mondeEurosport

Son programme dans le groupe D

16 juin : Argentine - Islande (Moscou)

22 juin : Nigeria - Islande (Volgograd)

26 juin : Islande - Croatie (Rostov)

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0